Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 20 Avr 2018, 00:49

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 28 Sep 2009, 21:54 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Oct 2008, 23:06
Petit retour parce que j'ai regardé le reportage d'hier :oops:
Peut être un peu court mais il a permis à un ami qui connait mon asexualité de mieux comprendre ... c'est déjà ça.
Pour moi, l'asexualité n'est pas une pathologie quant à l'orientation sexuelle ?? .... franchement peut-on l'appeler comme ça ?
Je n'ai pas de pulsion sexuelle et supporte mal les pulsions de "l'autre" (l'homme en ce qui me concerne puisque je suis malgré tout hétéro), ce fait m'a perturbé longtemps et je l'accepte sans peine maintenant que je vous connais, vous tous, qui êtes comme moi .... avec chacun nos particularités toutefois.
Sur le reportage, on a pu apercevoir aussi le blog "Asexuellement votre", une bonne idée :mrgreen:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 28 Sep 2009, 23:07 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Philéo a écrit :
Car moi aussi, au début, me dire "je ne suis pas malade" était rassurant, mais avec le recul je ne sais pas si c'est la vérité.

Je suis d'accord avec toi. Sans doute qu'il y a des asexuels qui ne souffrent pas de leur asexualité, sur aucun plan, et qui, donc, ne se considèrent pas comme malades, mais il y a également des asexuels qui souffrent dans les domaines affectifs, ou sociaux, ou familiaux, et qui ont envie de se poser des questions et de trouver des réponses.
On voit très souvent sur les blogs et les forums que les asexuels sont tous super-heureux, mais certains ne le sont pas.
L'asexualité est beaucoup plus complexe, que le seul Je suis comme ça, je suis heureux d'être comme ça, et vous devez m'accepter comme je suis. et il est bien que le forum soit également ouvert à ceux qui doutent, qui refusent, ou qui ont peur de leur asexualité. :bise:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 28 Sep 2009, 23:43 
Hors-ligne
Rédacteur / rédactrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:31
Ravie de te revoir Soleil :)

Je suis bien contente par rapport à ton ami ;) , je ne sais pas si les miens ont regardé (ça passe si tard :( ) mais je ne suis pas si sûr qu'ils comprennent.
De toute façon, une majorité ignore à propos de moi. J'aimerai juste un jour que quelqu'un me dise ... "et dis-donc toi, j'ai vu une émission et ça m'a fait penser à toi ... tu ne serais pas "A", par hasard ?? :o :mrgreen:
ça viendra peut-être un jour, car finalement, tout vient à qui sait attendre :|


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Sep 2009, 18:17 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Nov 2008, 23:06
Aahh, ben voilà finalement il a servi a quelque chose ce reportage : grâce à lui, soleil est revenue :P

Brigadoon a écrit :
L'asexualité est beaucoup plus complexe, que le seul Je suis comme ça, je suis heureux d'être comme ça, et vous devez m'accepter comme je suis.

:oui:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Sep 2009, 18:27 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Juil 2009, 03:07
Moi j'ai visionné le reportage sur internet, j'ai surtout aimé l'entrevue avec David Jay qui travaille dur pour faire connaître notre situation en tant que porte-parole de la minorité asexuel. Il est important d'en parler à l'heure actuelle en raison du phénomène de l'hypersexualisation qui est selon une moi une vraie épidémie entraînant un vide spirituel chez la majorité des gens. :( L'asexualité vient brisé ce paradigme sexuel dans lesquel la société est au prise, une onde de choque qui provoque des débats, des recherches, des réflexions ainsi que la remise en question de notre mode de vie concernant la base de notre relation à l'autre. Mes amis, ils font continuer de se manifester et d'en parler pour le bien des personnes asexuelles ainsi que pour l'éducation des personnes sexuelles.

En passant toutes mes félicitations à Alain qui a eu le courage d'affronter la caméra pour lancer le message. :best:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Sep 2009, 18:48 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Août 2009, 16:55
Localisation : Paris
Brigadoon a écrit :
On voit très souvent sur les blogs et les forums que les asexuels sont tous super-heureux, mais certains ne le sont pas.
L'asexualité est beaucoup plus complexe, que le seul Je suis comme ça, je suis heureux d'être comme ça, et vous devez m'accepter comme je suis. et il est bien que le forum soit également ouvert à ceux qui doutent, qui refusent, ou qui ont peur de leur asexualité. :bise:
Tout à fait d'accord, mais outre le fait qu'être asexuel ne nous immunise pas contre la souffrance, les problèmes que nous pouvons rencontrer du fait de notre asexualité (incompréhension, solitude, carence affective, doutes sur notre orientation et ses origines, etc.) sont autant de raisons supplémentaires de nous faire connaître, afin que ceux qui souffrent puissent en discuter entre gens ayant des expériences similaires. :bise:
Philéo a écrit :
Pourtant être "vecteur d'un message" est une démarche partisane... (surtout quand le message prête à discussion)
Alors j'imagine que je suis bien "partisan", car j'estime que le message de l'AVEN est important et peut aider beaucoup de gens en souffrance, comme je l'étais moi-même. :D

Vu que c'est le cas de nombreux nouveaux membres, et que c'est ce reportage qui les a incité à nous chercher, objectivement on peut dire que c'est un succès. :best:

Après, effectivement, ça ne veut pas dire que tout sera rose et heureux pour eux par la suite... :hausse:

_________________
My point [...] is that it’s dangerous to inform morons about what their fellow morons are thinking. It only reinforces their opinions. And the one thing worse than a moron with an opinion is lots of them.
- Scott Adams, Dilbert Blog


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009, 01:30 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Nov 2008, 23:06
"incompréhension, solitude, carence affective, doutes sur notre orientation et ses origines"

Mes problèmes ne sont pas dans cette liste :|
Ce sont des des conséquences indirectement liées à l'asexualité.
Par exemple, voici quelques conséquences directes de mon asexualité : je suis angoissé dès lors qu'une personne me laisse entrevoir la possibilité d'une relation autre que amicale. C'est une angoisse qui ne laisse pas la possibilité d'aller plus loin que l'amité dans ma relation avec une femme, même si j'en suis amoureux, car je n'ai pas confiance en moi en tant qu'homme dans un couple. J'ai parfois tellement souffert de cette situation qu'aujourd'hui, je considère une femme qui me sourit comme inamicale.
Angoisse, manque de confiance, méfiance... si cela n'est pas une forme de pathologie, alors je ne sais pas quoi dire d'autre. C'est un énorme gachis, car ayant été capable de tout donner par amour, je pense que j'aurai pu rendre une femme heureuse.


" j'estime que le message de l'AVEN est important et peut aider beaucoup de gens en souffrance, comme je l'étais moi-même."
C'est ce que je pensais aussi au début, la sensation d'être dans un groupe est agréable. Mais l'ennui avec Aven, c'est qu'on ose plus parler des vrais problèmes directement liés à l'asexualité comme je l'ai fait ci dessus, lorsque l'ambiance est à l'autosatisfaction générale et au refus de considérer l'asexualité comme un problème ayant des conséquences directes sur notre quotidien. (comme par exemple, mes angoisses... le célibat, le sentiment de rejet et autres sujets dont on parle souvent sur Aven, ne sont que des conséquences indirectes de cette angoisse : c'est toute une base de réflexion sur la nature de l'asexualité qui est mise de côté)


:non:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009, 23:34 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Juil 2009, 15:16
journaliste france 3 a écrit :
Le sujet sur les A que je préparais au printemps dernier sera diffusé ce dimanche 27 septembre dans l'émission "7 à voir" sur France 3.
Super vidéo - j'ai beaucoup aimé ce documentaire, David Jay il est top ! + 10 .
Sinon, très bonne visibilité - Ca fais du bien de voir un document bien fais , je repete tres bonne visibilité dans l'ensemble.
Ex. La pyschanalyse pro-A. plus les autres Pro-A.,idem , ou encore David JAY à la fac de Berkeley, un couple d'A. ayant un enfant etc ... Cool :)

David Jay - Je suis fan .


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 02 Oct 2009, 12:56 
Hors-ligne

Inscription : 07 Sep 2009, 01:15
Localisation : Région parisienne
Philéo a écrit :
"incompréhension, solitude, carence affective, doutes sur notre orientation et ses origines"

Mes problèmes ne sont pas dans cette liste :|
Ce sont des des conséquences indirectement liées à l'asexualité.
Par exemple, voici quelques conséquences directes de mon asexualité : je suis angoissé dès lors qu'une personne me laisse entrevoir la possibilité d'une relation autre que amicale. C'est une angoisse qui ne laisse pas la possibilité d'aller plus loin que l'amité dans ma relation avec une femme, même si j'en suis amoureux, car je n'ai pas confiance en moi en tant qu'homme dans un couple. J'ai parfois tellement souffert de cette situation qu'aujourd'hui, je considère une femme qui me sourit comme inamicale.
Angoisse, manque de confiance, méfiance... si cela n'est pas une forme de pathologie, alors je ne sais pas quoi dire d'autre. C'est un énorme gachis, car ayant été capable de tout donner par amour, je pense que j'aurai pu rendre une femme heureuse.


" j'estime que le message de l'AVEN est important et peut aider beaucoup de gens en souffrance, comme je l'étais moi-même."
C'est ce que je pensais aussi au début, la sensation d'être dans un groupe est agréable. Mais l'ennui avec Aven, c'est qu'on ose plus parler des vrais problèmes directement liés à l'asexualité comme je l'ai fait ci dessus, lorsque l'ambiance est à l'autosatisfaction générale et au refus de considérer l'asexualité comme un problème ayant des conséquences directes sur notre quotidien. (comme par exemple, mes angoisses... le célibat, le sentiment de rejet et autres sujets dont on parle souvent sur Aven, ne sont que des conséquences indirectes de cette angoisse : c'est toute une base de réflexion sur la nature de l'asexualité qui est mise de côté)


:non:


Merci à toi Philéo d'avoir su exprimé ce qui est également mon ressenti :respect: Malgré le fait d'être soulagée d'avoir mis le doigt sur "mon problème", cela n'a pas réglé tout ce qui en découle :bougie: Perso, en amitié, je suis capable de donner énormément d'amour mais dés qu'il s'agit de relation plus sérieuse, je fuis le plus loin possible et fais fuir les autres :massue:
Du coup, même si je sais pourquoi (ce qui est tout de même soulageant!) bah je n'arrive pas à me sortir de ce cercle vicieux :x Ceci dit, je suis encore suffisemment positive pour y croire... mais jusqu'à quand :?

_________________
La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie!!!


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Oct 2009, 00:27 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Août 2009, 16:55
Localisation : Paris
Philéo a écrit :
Angoisse, manque de confiance, méfiance... si cela n'est pas une forme de pathologie, alors je ne sais pas quoi dire d'autre. C'est un énorme gachis, car ayant été capable de tout donner par amour, je pense que j'aurai pu rendre une femme heureuse.
J'ai souffert des mêmes troubles, Philéo. On ne passe pas 16 ans de sa vie célibataire, après une première expérience humiliante, sans en passer par là... J'ai juste refusé de sombrer dans la dépression, même si je l'ai connue à maintes reprises. Ce que tu me décris là, c'est la perte de confiance en soi, due à une société qui cantonne notre valeur à notre performance sexuelle. Te savoir asexuel ne te rendra pas magiquement cette confiance, c'est un travail qui, personnellement, m'a pris presque 5 ans après avoir touché le fond. Que tu considère ton asexualité comme une orientation ou un handicap n'y change rien.
Philéo a écrit :
" j'estime que le message de l'AVEN est important et peut aider beaucoup de gens en souffrance, comme je l'étais moi-même."
C'est ce que je pensais aussi au début, la sensation d'être dans un groupe est agréable. Mais l'ennui avec Aven, c'est qu'on ose plus parler des vrais problèmes directement liés à l'asexualité ...
Ces problèmes auraient pu être causés par n'importe quelle autre handicap stigmatisant : défiguration, handicap moteur, mal-voyance, impuissance... Ils ne sont pas inhérents à l'asexualité, la preuve c'est que toi et moi ne les partageons pas.
Philéo a écrit :
c'est toute une base de réflexion sur la nature de l'asexualité qui est mise de côté
Et pourtant, elle est en ce moment même discutée sur le forum AVEN...

(J'espère que les liens vers AVEN-fr ne sont pas interdits ! :P )

_________________
My point [...] is that it’s dangerous to inform morons about what their fellow morons are thinking. It only reinforces their opinions. And the one thing worse than a moron with an opinion is lots of them.
- Scott Adams, Dilbert Blog


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL