Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 18 Août 2018, 06:56

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Toujours pas sûr, mais bon...
Message Publié : 09 Sep 2015, 22:33 
Hors-ligne

Inscription : 09 Sep 2015, 21:59
Bonjour à tous !
Je m'appelle Loïc, j'ai 25 ans, je vis actuellement sur Nancy, dans l'espoir cependant de pouvoir retourner dans ma ville natale de Lille un jour ^^
J'ai pris connaissance de l'existence des asexuels via pas mal d'amis qui partagent de nombreux articles sur des choses peu connues autour de la sexualité, de la défense des personnes transgenre, bref, de tout ce qui est assez mal vu par la société actuelle...
Au départ, je ne me suis pas considéré comme étant un des votres, et même encore maintenant, je ne suis toujours pas sûr...
Comprenez bien qu'il n'y a pas si longtemps, j'avais fait une démarche similaire en croyant dur comme fer être surdoué, tout ça, pour au final passer des tests et comprendre que je ne l'étais pas...
Comprenez bien que je suis quelqu'un de très sceptique (Comme les fosses ^^) et j'ai tendance à vouloir être sûr des choses.
Ce qui me fait douter d'être asexuel ?
Déjà, le fait que je n'aie jamais été pressé d'avoir des relations. Lorsque ma première petite-amie m'a parlé d'avoir des relations, je lui ai dit que rien n'urgait, que je voulais qu'elle soit sûre...
Puis, plus tard, les nombreux plans culs auxquels j'ai tourné le dos, préférant de loin un amour platonique.
Il m'était déjà impossible de concevoir d'avoir des relations avec une inconnue.
Aussi, je n'ai jamais eu tendance à regarder les fesses ou les seins des filles qui m'intéressaient, préférant regarder les visages, et là encore, je ne suis pas du genre à pratiquer souvent.
J'ai fait 4 ans d'études dans des classes uniquement masculines, à tendance machiste, et je ne me trouvais pas de centre d'intérêt commun avec les autres garçons, notamment sur le sujet des filles. Je ne compte pas le nombre de fois où je discute avec d'autres mecs, pour me retrouver agacé par le fait qu'ils détournent le regard pour "mater" en ne m'écoutant plus.
Quand j'y repense, j'avoue que je n'ai jamais vraiment envisagé de passer à l'acte sexuel. Lorsque je m'imaginais une relation avec une fille, cette partie ne figurait clairement pas sur le menu.
Souvent, je me disais que c'était juste que j'étais pas vraiment comme les autres, que j'étais, on dira, un peu plus consciencieux, et puis, bon, dans mon idée, j'étais mieux que les autres (Même si je ne pense plus tout à fait comme ça, au contraire...), j'étais juste un mec plus respectueux...
Et alors ? Où est le problème ?
Le problème, c'est d'une part que je ne suis pas sûr, et que je ne pense pas qu'il y ait de moyens d'être sûr, j'ai peur de regretter, un jour, en découvrant que je ne suis pas asexuel.
Aussi, je tiens à préciser que je suis encore vierge, et que du coup, je ne peux pas trop me baser sur une expérience pour déterminer si j'aime ou pas, juste, pour l'instant, j'éprouve un dégoût à la vision de parties génitales.
Mais surtout, le problème, c'est que n'étant pas aromantique (Quoi que, de plus en plus depuis que je me pose des questions sur mon asexualité), je me dis que dans la société hyper-sexualisé d'aujourd'hui, il n'est pas facile de trouver quelqu'un qui puisse s'accomoder avec une personne asexuelle.
Les causes ?
Bah, peut-être que je suis juste comme ça, que c'est ma façon d'être...
Sinon, je pense être surchargé hormonalement, possédant notamment un excédent d'oestrogènes, qui a provoqué une gynécomastie du côté droit.
Possiblement aussi, mon père, qui me racontait ses aventures sexuelles dans le détail, avec des tendances SM, et ce depuis mes 12 ans.
Quant à mon ancien psy, qui lui est resté sur Lille, il pense que c'est peut-être dû au fait que je rationalise trop mes choix.
Bien sûr, ça peut être un ensemble de choses qui font que.
Après, je suis désolé si j'offense qui que ce soit en parlant de cause, le but n'est pas de dire que l'asexualité est une folie guérissable, cependant, je pense que les expériences de la vie peuvent déterminer l'orientation sexuelle d'une personne.
Désolé aussi pour le pavé et merci d'avoir lu jusqu'au bout ^^


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 11 Sep 2015, 11:58 
Hors-ligne

Inscription : 13 Oct 2014, 22:32
Bonjour à toi ! :)

Je ne suis pas experte, mais ce que tu décris ressemble fort à de l'asexualité, en effet !
Ne t'inquiète pas pour la longueur de ton message, j'ai déjà vu pire sur ce forum, et quand c'est facile et intéressant à lire, on ne s'en rend même pas compte au final. :ok:

Bienvenue sur ce forum, dans tous les cas ! :respect:

_________________
Toujours aller vers la lumière ... pour éviter les ténèbres .


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 24 Sep 2015, 21:57 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Hello Ciol,

Ciol a écrit :
Le problème, c'est d'une part que je ne suis pas sûr, et que je ne pense pas qu'il y ait de moyens d'être sûr, j'ai peur de regretter, un jour, en découvrant que je ne suis pas asexuel.

+1

Personnellement je crois pas avoir peur de regretter quelque chose dont j'ai pas besoin. Mais regretter ne pas pouvoir partager quelque chose, là oui.

Citer :
Je ne compte pas le nombre de fois où je discute avec d'autres mecs, pour me retrouver agacé par le fait qu'ils détournent le regard pour "mater" en ne m'écoutant plus.

Ne sois pas si négatif : Le cerveau du haut continuait à t'écouter tandis que le cerveau du bas matait la fille. :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20 Oct 2015, 16:49 
Hors-ligne

Inscription : 20 Oct 2015, 15:31
bonjour, quel joli portrait, bien raconté, ne pas se prendre la tete ! tu n'as pas envie ? ne le fait pas, tu as envie, fais le, voilà c'est tout simple, le sexe n'est pas indispensable a notre vie, sauf si tu veux des enfants (ce qui fut mon cas), laisse toi vivre comme tu l'entends aime toi comme tu es et tu seras aimé sois en certain.
je te souhaite une belle et longue vie


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Oct 2015, 19:17 
Hors-ligne
Rédacteur / rédactrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:31
Complètement d'accord avec Pascale74, il faut faire les choses comme on le sent. Et puis à 25 ans... il y a tous les possibles, surtout que le principal est de savoir que tu n'es pas seul à te ressentir comme tu es, qu'il y a des forums, qu'on parle ou qu'on en parle ...

Quand j'avais ton âge (eh oui, aujoud'hui, j'en ai le double), rien de cela n'existait...

Le fait de découvrir, de partager ce ressenti m'a ôté un grand poids et m'a permis d'être moi-même, surtout avec la gente masculine 8-) (et encore plus quand je sais que celui qui est en face de moi me "ressemble" ;) )

Je rejoins Alic, regrettez quelque chose qui ne vous manque pas, n' a pas trop de sens.
Partager, (tout est dit) me manque un peu, donc crainte de regretter, sans doute, mais à chaque jour, suffit ... et il y a plus de dix ans, si on m'avait dit que je serai là, à tapoter mon clavier pour écrire un post sur un forum asexuel... cela aurait été un peu "comme retour vers le futur, un 21 octobre 2015 :roll: :D , une scène de science -fiction :o et pourtant ... ;)

Bref sois toi-même et tu trouveras ton chemin :respect:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL