Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 23 Juin 2018, 06:39

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 12 Mars 2013, 21:12 
Hors-ligne
Rédacteur / rédactrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:31
Je relance un peu cette partie du forum, oubliée en ce qui me concerne par manque de temps :/

et bien, l'article que je vous propose de lire (lien mis en ligne ailleurs ;) ) est très intéressant. Pour certains, ce sera une relecture :oops: et pour d'autres,je l'espère, ce sera "constructif". Il est beaucoup question des années 2004/2005, comme quoi, tout est arrivé à partir de ces années là et après ... :)

chez "nos amis" canadiens - qui ont souvent écrit des papiers intéressants, y compris la presse féminine.

Bonne lecture ;)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 12 Mars 2013, 22:33 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Juil 2012, 00:55
Merci pour cet article, je ne connaissais pas du tout ces ouvrages, qui ont l'air fort intéressants!
L'article est super, et ce monsieur Bogaert me donne l'impression d'avoir tout compris :D Beaucoup de points intéressants, notamment ce passage:

Citer :
« Quand on y pense, le monde médical considère l’asexualité comme un trouble, mais a-t-on pensé à ce que le sexe pousse les gens à faire? Lorsqu’on adopte ce point de vue, on en vient vite à se demander si une étiquette de normalité ne devrait pas plutôt être apposée à l’asexualité. »


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 13 Mars 2013, 21:58 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Merci pour l'article. :)

Mais...
Citer :
les personnes asexuelles semblent avoir des traits en communs, comme la grandeur, le poids, le statut socioéconomique et une grande piété.


Alors là n'importe quoi. :zinzin:
Vous faites 1m70 pour 65 kg ? Vous êtes asexuel monsieur. Ha ? :lol:
Et pour la "piété", ça montre juste que l'étude est faussée par des religieux qui n'ont pas osé parler de sexe.

Sinon, on est obligé de parler de Radio FG (fréquence gay) quand on parle d'homosexualité ? Non, donc pourquoi systématiquement parler de l'aven à chaque reportage sur l'asexualité ?

Par contre, ça aurait été bien à l'époque que les travaux de Kinsey aient un peu plus d'echo en France. Environ 1/3 d'hommes bisexuels. :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 14 Mars 2013, 12:42 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Fév 2013, 20:45
Bonjour à toutes et à tous.

Article très intéressant MAIS...

Tout d'abord, je relève deux affirmations qui me paraîssent en contradiction :
Citer :
Les choix de réponse à la question ‘Envers qui êtes-vous attiré?’ comportait [...] le choix personne. Je me suis alors dit : ‘Ils font référence aux personnes asexuelles’.

et
Citer :
Bogaert écrit que les asexuels cherchent quand même à établir des relations romantiques durables (et sont en mesure de le faire)

Puis une conclusion pour le moins... réductrice :
Citer :
L’asexualité est une « nouvelle » orientation sexuelle qui mérite sa place aux côtés de l’hétérosexualité, de l’homosexualité et de la bisexualité.

Mmmmh, en effet, la question semble bien plus complexe que ça... (Encore une fois, on résume l'asexualité à une simple étiquette. C'est bien une manie typiquement humaine de vouloir toujours tout "ranger" dans des catégories prédéfinies...).

Être asexuel n'est pas, de mon point de vue, une quatrième orientation sexuelle (La fameuse matrice à 2 paramètres binaires...) mais plutôt une "façon d'être", une façon de concevoir/ressentir les relations qui est d'une certaine manière indépendante de l'"orientation" sexuelle proprement dite (C'est un peu comparable au facteur rhésus pour les groupes sanguins : Un "nouveau" paramètres qui vient se greffer "par-dessus" le groupe mais n'influe pas directement sur celui-ci). Il y a bien des A qui sont en même temps hétéro, homo ou bisexuels et je pense que les "véritables" A doivent être extrèmement rares (Mais bon, là, je peux me tromper...). L'asexualité, au moins en ce qui me concerne, n'est pas l'aromantisme et n'exclut pas le sentiment amoureux. C'est juste s'aimer (ou pas) d'une manière... différente (et j'ai envie de dire plus "juste"). Bon celà-dit, tout ceci n'est que mon avis personnel à moi que j'ai. Vous n'êtes bien évidemment pas obligés de le partager... Finalement, l'asexualité, c'est comme la paëlla : Les Espagnols ont coutume de dire qu'il y a autant de recettes de paëlla différentes qu'il y a de familles en Espagne... :) (Et pis la paëlla, c'est bon. L'asexualité aussi...)

Après vient le problème de la (re)connaissance. Bon, nous existons. C'est un fait (Même si l'on a parfois un peu de mal à savoir où on en est...). Mais nous n'avons pas d'existence "officielle" parce qu'en somme nous refusons ce à quoi la plupart des gens dits "normaux" aspirent, parce que nous "dédaignons" le "but ultime de la vie". En gros, nous ne savons pas ce qui est bon... Mais, heureusement, d'autres le savent pour nous. C'est juste que nous ne faisons pas d'efforts... :D
« Le propre de l'imbécile est de croire impossible ce qui dépasse son entendement » — Farengar Feu-Secret in Skyrim.

Les rares fois où j'ai tenté d'aborder la question, j'ai bien entendu eu droit aux grands classiques : "Tu n'as pas (encore) rencontré la bonne personne", un exposé solennel sur l'impuissance (rien à voir !), "Tu devrais consulter", etc. Puis, quand j'en avais assez de devoir me justifier (et d'expliquer à des gens qui, de toutes façons, avaient déjà décidé qu'ils ne comprendraient pas), je racontais des clowneries (Je laisse le L et le W pour rester poli). Il est parfois plus simple de dire aux gens ce qu'ils attendent plutôt que ce qui les dérange (Et après, on vient me dire que c'est MOI qui ai un problème. Dites-moi que je rêve...).
« Ce n'est pas parce qu'ils sont une majorité à se tromper qu'ils ont raison » — Coluche

D'accord avec Alic : Les "traits en commun" des asexuels, c'est du grand n'importe quoi...

Bonne journée.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 14 Mars 2013, 20:56 
Hors-ligne
Rédacteur / rédactrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:31
Je suis d'accord avec vos remarques. Dans cet article, il y a des petits passages qui dérangent... Quand on veut mettre des gens dans des cases,on cherche toujours à établir des points communs qui font qu'ils ont en fait ce point commun ! Comme si un unique point commun ne suffisait pas :roll:

Citer le forum Aven ne me gène pas. il est à l'origine du faire connaitre l'asexualité - Son créateur n'est pas resté anonyme non plus... donc normal qu'il soit mentionné. De plus, il est le "premier" et a des relais dans beaucoup de pays.

Pour moi, c'est pareil, Meta Mengei, je vois l'asexualité comme ça plus qu'une quatrième orientation, mais bon ... c'est pas important au fond. Ce qui l'est, est qu'avec cette "connaissance", on se "retrouve" et qu'on se sente moins seul ...
Si on pousse la reflexion plus loin, y-a-t-il seulement une troisième orientation ? On est soit hétéro, soit homo, ou bien un mixe des 2 et les bi peuvent être "A" ... :roll: :zen:
En fait par orientation, on parle d'attrait sexuel pour l'un des deux sexes ou les 2. Or les asexuels ont de l'attrait sexuel pour aucun des deux. Ce qui ne les empêche pas de pouvoir avoir de l'attrait "sentimental" pour l'un ou l'autre ou les 2 :fou:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 14 Mars 2013, 21:51 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Fév 2013, 20:45
Comme je l'ai dit, on peut très bien être hétéro, homo ou bi et A en même temps.

D'ailleurs "attrait sexuel" n'est peut-être pas l'expression adéquate pour désigner les différentes orientations. Je pense que "attrait sentimental" est effectivement beaucoup plus juste. Les homosexuel(le)s ou bisexuel(le)s ne le sont pas uniquement pour baiser, je pense (Pour les hétéros, malheureusement, c'est une autre histoire... Enfin, peut-être pas tous, heureusement...).

Concernant mon "attrait", je suis "bêtement" hétérosexuel (ou plutôt devrais-je dire "hétérosentimental" ?). Et je sais que, bien que n'ayant aucune envie de relations sexuelles avec une femme, je suis parfaitement capable de tomber raide amoureux (et toujours au moment où je m'y attends le moins. Aaaarghhh...).

Effectivement, pour les "bi", c'est un abus de langage. On devrait peut-être plutôt parler de "pansexualité" ("qui aime tout le monde, peu importe son sexe").


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Mars 2013, 18:56 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Citer :
Citer le forum Aven ne me gène pas. il est à l'origine du faire connaitre l'asexualité - Son créateur n'est pas resté anonyme non plus... donc normal qu'il soit mentionné. De plus, il est le "premier" et a des relais dans beaucoup de pays.

Non non, comme dit dans l'article, c'est Kinsey qui a fait connaître l'asexualité, puis d'autres chercheurs bien avant la création d'Aven. Donc ce serait bien que les médias arrêtent d'amalgamer les études sur l'asexualité menées depuis des dizaines d'années avec un tout récent mouvement revendicatif comme Aven, mouvement dans lequel tous les asexuels ne se reconnaissent pas de surcroît.

Sinon, pour la quatrième orientation, je pense comme Meta Mengei, il y a autant d'asexualités que d'asexuels et mettre tout le monde dans un même paquet estampillé "quatrième orientation" est une simplification assez absurde. :zen: :|


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Mars 2013, 19:57 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Fév 2013, 20:45
Re-bonjour,

Je continue ma réflexion et je la partage (C'est à ça que ça sert un forum, non ?)

Si j'ai tout bien compris de l'article, si Kinsey a bien fait connaître l'asexualité... c'est malgré lui. Par omission ou, pour le moins, par incompréhension (D'où la fameuse catégorie X : La poubelle, le débarras, l'ensemble Z, le dossier TEMP, l'endroit où on met les trucs qu'on ne sait pas où mettre...) Sûrement parce que ce type était un S et formaté en tant que tel... D'ailleurs, à la lecture de l'article, je dirais plutôt que c'est Bogaert qui a réellement fait connaître l'asexualité : Il est le premier à avoir compris, et tenté d'expliquer, qu'il y avait autre chose qu'une "maladie mentale"...

Je ne connais pas l'AVEN et son site français (Faudra quand-même que j'aille y jeter un oeil) mais si comme tu le dis, Alic, c'est un mouvement "revendicatif", ça ne m'intéresse pas (Parce de la revendication à l'intolérance, il n'y a qu'un pas qui est, malheureusement, vite franchi).

Bon week-end.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Mars 2013, 21:07 
Hors-ligne
Rédacteur / rédactrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:31
:zen: :zen:
Je me suis mal exprimée, ...j'ai voulu dire "le faire connaître sur la toile" pour Aven.
et je suis de votre avis: D'abord Kinsey qui a mis à part le "truc" qu'il n'arrivait pas à cerner, comme quantité négligeable aussi. Cela ne rentrait pas dans ses cases. Et ensuite Anthony Bogaert qui a creusé le sujet.

Bien sûr que c'est attirance sentimentale pour les hétéro et les homos et les pans..
c'était juste pour différencier ceux pour qui cela ('l'attirance sexuelle') va avec, et les autres.

De toute façon, il y a autant de façons de vivre une relation qu'il y a d'êtres humains ...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Mars 2013, 21:37 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Non mais il ne faut pas se baser sur cet article pour résumer un demi siècle de recherche sur la sexualité hein. :mrgreen:

Parce que des recherches entre Kinsey Et Bogaert il y en a eu plusieurs dont particulièrement "Asexual and Autoerotic Women: Two Invisible Groups" ed. Gochros(1977).
Et c'est bien aux environs des années 70 que l'asexualité à été nommée et étudiée... (passant de la catégorie "X" de Kinsey à la catégorie "asexuelle")

Donc c'est pour ça que quand on fait comprendre (comme dans l'article mis en lien) que tout à commencé entre 2004 et 2005, je sursaute un petit peu. :confus


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL