Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 20 Mai 2018, 23:30

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 03 Oct 2014, 16:34 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 31 Mars 2014, 22:03
Brigadoon a écrit :
Panda a écrit :
Fautes d'orthographe, un peu ou beaucoup ? en lisant cela, j'associerais l'excuse à la peur d'une trop grande différence intellectuelle, de se dire "qu'aurons nous en commun après les premières semaines d'idylle ?"

L'humour, les calins, les amis, les balades à la mer, à la campagne, à la montagne, les bons tours à jouer aux voisins ou à des gens qu'on ne connaît pas juste pour les faire marrer et partager le bonheur de les voir se marrer, et plein d'autres choses encore.
La différence intellectuelle peut être une vraie source d'enrichissement réciproque.


Je parlais d'expérience, mais ce qui est valable pour moi ne l'est pas pour d'autres, fort heureusement. :lol:

J'ai eu une relation de ce genre, et, au final, l'ennui me gagnait... aucune discussion possible pour ainsi dire ! (j'en devenais même sexuel, puisque pour la faire taire, la seule solution était le sexe ! :mrgreen: :pleure: )


Citer :
Ce n'est pas le fait que certains soient cultivés qui me pose problème, c'est lorsque le cultivé essaie de te persuader qu'il t'est supérieur et qu'il a la mission d'élever ton niveau. :roll:


je suis d'accord avec toi ! J'aime l'humilité !

Citer :
Citer :
je n'irai pas jusqu'à jeter une personne faisant trop de fautes, mais, le fait est, que j'ai constaté un rapide manque de communication avec...

Peut-être qu'il y a d'autres problèmes, par exemple que la personne n'a plus confiance en elle parce que la société lui rabâche que si elle n'a pas un bac avec mention très bien, elle est complètement nulle.


disons que j'ai souvent noté que cela pouvait aller de paire avec une certaine forme de superficialité. :( - enfin, il y a fautes et fautes.... :lol:

Citer :
Citer :
Dans le même ordre de sélection stupide, une de mes amies n'envisageait pas d'aller avec un asiatique, car ils sourient tout le temps ! (cqfd : faut faire la g.. avec elle !)

Mais non, ils ne sourient pas, c'est l'effet du riz. :roll:


Pour les yeux, pas pour la bouche :mrgreen:
Citer :
J'ajoute que le niveau en orthographe n'a rien à voir avec le niveau d'érudition, d'études, ou d'intelligence. Il y a des gens qui ont fait de très très longues années d'études et qui font une faute par mot et des gens qui ne font presque aucune faute tout en ayant balancé l'école à la pré-puberté.


C'est bien pour cela que "jeter" quelqu'un à cause des fautes d'orthographe est néanmoins stupide !

N'oublions pas non plus ceux qui font des fautes intentionnellement :best:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Oct 2014, 16:50 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
ewe a écrit :
La rencontre c'est en effet sur des critères et une sélection, même si ce n'est pas toujours conscient. Sinon n'importe quel premier venu serait susceptible de nous convenir.

Je pense que tu seras d'accord avec moi pour qu'on ne commence pas une discussion plus ou moins philosophique qui n'apporterait rien, ni à toi, ni à moi. Je te laisse donc les hautes sphères. Quant à moi, le bon vieux plancher des vaches me convient totalement.
Mais j'ai quand même une petite interrogation.
Depuis que Lamanon est inscrite sur le forum, tout le monde a pu voir qu'elle poste parfois des messages avec un français des plus fantaisistes ponctué d'une bonne dizaine de fautes d'orthographe par paragraphe, et que, parfois, elle écrit dans un français irréprochable sans une seule faute.
Si je me rappelle bien, elle nous a expliqué que la rédaction de ses messages - avec fautes ou sans fautes - dépendait de ce qu'elle avait pris au petit déj'.
Tu nous as dit toi-même que Lamanon est ton amie et il me semble que cette alternance doit quand même, selon tes critères, te poser quelques problèmes en te transformant en clignotant.
Un coup je t'aime bien - tu ne fais pas de fautes - un coup tu ne vaux rien - tu fais des fautes.
Pas facile de subordonner ses amours et ses amitiés à ce genre de critères. :roll:

Panda a écrit :
N'oublions pas non plus ceux qui font des fautes intentionnellement :best:

Penserais-tu à quelqu'un ? :gratte: :D


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Oct 2014, 19:21 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Oct 2011, 19:17
Localisation : IdF
Attention à ne pas confondre orthographe et intelligence. Il ne faut même pas confondre orthographe et culture ! Il y a des tas de gens qui ont une orthographe désastreuse pour une raison X ou Y ( mauvaise scolarité, enfance dans un autre pays et langue etc) mais qui sont intelligent et cultivés sur des tas de domaines qui les intéressent sans pour autant reprendre le temps de se replonger dans les bases de la langue... Plus important que l'écrit il y a l'oral. D'autant qu'on n'a pas souvent l'occasion de lire son conjoint alors que l'entendre si ! :mrgreen: :mrgreen:

D'un autre côté tout dépend de l'endroit où ce fait le premier contact. Si c'est en vrai, bah la personne plait ou pas dans son ensemble, on ne sait pas comment elle écrit et quand on le découvre ça serait très con de changer d'avis pour des fautes ..

Après si c'est le net... bah excusez moi mais des contacts on en fait des centaines on ne peut quand même pas se forcer à parler avec tout le monde. Alors on n'est bien obligé de faire une sélection de base sur un critère ou un autre.. Désolée mais la personne qui aborde avec un " Slt koment sa vas ? " ne donne pas envie de répondre, tant pour l'orthographe que pour l'effort dans la démarche. N'oublions pas non plus que l'orthographe est aussi un moyen de repérer (outre les weach weach comme le dit Nikola) les faux profils de rabatteur d'argent africains et autres. ;)

Bref à voir ce qui veulent réellement dire tous ceux qui affirment rejeter les fautes, avant d'en déduire qu'il s'agit forcement des cas les plus extremes de Mr Dico fuyant une petite faute d'accord de temps en temps ;)

_________________
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Oct 2014, 19:32 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
Brigadoon a écrit :
J'ajoute que le niveau en orthographe n'a rien à voir avec le niveau d'érudition, d'études, ou d'intelligence. Il y a des gens qui ont fait de très très longues années d'études et qui font une faute par mot et des gens qui ne font presque aucune faute tout en ayant balancé l'école à la pré-puberté.


Il y a toujours quelques exceptions qui confirment la règle.

Quant à l'enrichissement mutuel entre une personne cultivée et l'autre pas, non franchement j'ai du mal à le concevoir. Il n'y aurait qu'incompréhension réciproque, et fossé à l'évidence.
Ou alors si on voulait vraiment faire des efforts pour s'adapter mutuellement au nom de l'amour (bien grand mot dans ce cas), l'un devrait se transformer en pédagogue tout en marchant sur des oeufs pour ne pas froisser l'autre, et tout en se farcissant les lieux communs et autres banalités qui sont la culture du non-cultivé. D'un côté l'ennui au bout d'un temps vite arrivé, de l'autre l'agacement face à ce qu'il prendrait pour un sentiment de supériorité, et qui ne serait que le constat d'un fossé béant.
La seule exception que je vois c'est une relation ou on n'attend pas un fort degré de partage, et ainsi les non-points de rapprochement ne seraient finalement pas très importants. Cela a du se trouver plus fréquemment par le passé, lorsque les femmes étaient assujetties à une vision uniquement masculine du monde : la femme qui est mère et entretien la maison, la nourricière ; l'homme qui va de par le monde travailler et a des responsabilités ou des loisirs extérieurs.
Mais aujourd'hui chacun des deux a droit à avoir une vie professionnelle et sociale épanouies...et là les trop grands écarts ne sont plus supportables.
Je connais personnellement une personne cultivée qui s'est mise avec une personne ayant un niveau d'études en-dessous du bac. Au début il y a eu une grosse phase d'effort : l'un essayant de montrer une curiosité pour faire plaisir à l'autre l'autre essayant de se populariser dans ses loisirs ou fréquentations. Puis le temps des premiers efforts passés, quelques lassitudes et incompréhensions ont vu le jour sans qu'on cherche à les camoufler derrière le sentiment d'amour. Puis sûrement qu'il a fallu faire un choix, alors la personne cultivée, sûrement sans y prendre garde, a peu à peu commencé à renier ce qui constitue son identité, sa culture. Ses habitudes de vie sont devenues plus nettement populaires et désormais s'est développé une méfiance à l'égard du domaine de l'intellec, qui fut de plus associé à celui de l'argent. Bref, l'un a du basculer du côté de l'autre, histoire de ne pas finir schizo entre un sentiment d'amour et un trop grand écart malgré les efforts. Ce basculement est allé de pair avec un éloignement progressif du cercle fréquenté et des habitudes de vie de départ. Donc il a fallu combler d'une manière ou l'autre ce fossé, afin de trouver plus de points communs. Et ce fut au détriment de ce qui constituait l'identité de départ de la personne : une forme de reniement en quelque sorte. Je me demande bien à quoi ça peut mener sur le plan psychologique au fil du temps. Là je ne parle que de 4 ou 5 ans. Mais une vie de couple ça peut durer bien plus. Et lorsque se poseront les choix d'éducation des enfants.... ? Bref, je pense que l'équilibre trouvé (si on peut appeler ça un équilibre pour la personne qui a sacrifié son identité) est en fait une sorte de bombe à retardement.
Conclusion : à part au pays des bisounours, les gens qui se ressemblent sont fait pour vivre ensemble.

J'ajoute que ce que l'on sait désormais de la plasticité du cerveau remet en cause l'idée d'une intelligence acquise. Si elle n'est pas alimentée, elle régresse.
J'ajoute aussi la définition de l'intelligence telle que donnée par les sciences cognitives : c'est la capacité qu'a une personne, quelque soit son âge, à s'adapter au monde qui l'entoure, que ce soit celui des mots ou celui où nous vivons.
Donc pour une majorité, les problèmes d'acquisition du langage parmi lequel celui de l'écriture sont bien corrélés à un problème d'intelligence au sens cognitif du terme.
De plus, il y a cette bonne vieille citation que je trouve toujours si juste : "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément".
Aujourd'hui il y a des enfants qui parce qu'un certain procédé d'apprentissage n'a pas clairement posé les structures qui règlementent la langue dans leur esprit, confondent une catégorie de mot pour une autre, ce qui est un niveau de faute d'orthographe très grave puisque déjà difficilement réversible, car cognitivement mal construit. Ainsi leur compréhension et leur formulation de la langue, sans même parler de l'écrit, s'en trouve très entravée, à cause d'une mauvaise acquisition du langage écrit. C'est sur leur capacité à penser et à comprendre bien plus que la seule grammaire ou conjugaison que ça joue. Il ont une compréhension limitée lorsqu'une personne s'exprime, et cela n'a rien avoir avec un trouble, ni avec l'usage du langage sms/tchat. Et cela concerne un panel de jeunes très important.
Voilà en quoi par exemple le fait de mal écrire a un rapport direct avec le fait d'avoir un champ plus limité de compréhension et donc de réflexion. Et ceci n'est pas une analyse personnelle.

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Dernière édition par ewe le 03 Oct 2014, 20:01, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Oct 2014, 19:54 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Depuis des mois, on est dans un petit jeu de bagarre réciproque qui, je dois le dire, m'amuse, mais là, je n'ai plus aucune envie de jouer parce que je suis vraiment effarée par tout ce que tu écris. J'espère pour toi que c'est juste de la provocation.

ewe a écrit :
Je connais personnellement une personne cultivée qui s'est mis avec une personne ayant un niveau d'études en-dessous du bac. Au début il y a eu une grosse phase d'effort : l'un essayant de montrer une curiosité pour faire plaisir à l'autre l'autre essayant de se populariser dans ses loisirs ou fréquentations. Puis le temps des premiers efforts passés, quelques lassitudes et incompréhensions ont vu le jour sans qu'on cherche à les camoufler derrière le sentiment d'amour. Puis sûrement qu'il a fallu faire un choix, alors la personne cultivée, sûrement sans y prendre garde, a peu à peu commencé à renier ce qui constitue son identité, sa culture. Les habitudes de vie sont devenues plus nettement populaire et désormais s'est développé une méfiance à l'égard du domaine de l'intellec, qui fut de plus associé à celui de l'argent. Bref, l'un a du basculer du côté de l'autre, histoire de ne pas finir schizo entre un sentiment d'amour et un trop grand écart malgré les efforts. Ce basculement est allé de pair avec un éloignement progressif du cercle fréquenté et des habitudes de vie de départ.

Tu vois dans cette évolution quelqu'un qui dégringole et je vois quelqu'un qui a compris quelque chose que tu ne sembles pas près de comprendre.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Oct 2014, 20:16 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
Je n'ai écrit nulle part l'idée de dégringoler. J'ai écrit que la personne a peu à peu changé d'identité pour adopter une identité autre que la sienne. C'est ça qui me pose problème. C'est pour ça qu'à mon avis c'est une bombe à retardement sur le plan psychologique.
Ensuite, si on pense à ce que tu écris, on peut dire qu'il est toujours préférable de s'élever socialement et intellectuellement parlant plutôt que l'inverse. Sinon à quoi bon faire des études, ou se former tout court. Avoir la volonté du meilleur ne veut pas dire mépriser le plus modeste. De même que ne pas trouver d'intérêt à construire un projet de vie à deux lorsqu'il y a un grand écart, ne veut pas dire mépriser le versant qui nous est opposé. C'est juste honnête et lucide de reconnaître qu'on ne se ressemble pas donc que ça posera des problèmes, voire des problèmes de fond dans le couple.

Et moi ce que je vois, c'est ta pensée réductrice, et tes représentations qui sont un écran à ta pensée. Tu juges d'après tes représentations plutôt que tu ne lis ce qui est écrit.
Je vois aussi que tu penses que tout écrit de ma part t'es destiné. C'est encore un problème de compréhension sur l'usage de forum. Ce qui est écrit est à partager par tous, et non pas un dialogue forcément. Ce n'est pas parce que je cite et qu'apparaît ton pseudo que je te réponds en personne. Je réponds au sujet en citant une phrase qui en l'occurrence est d'une personne. si je voulais te répondre uniquement, j'utiliserais un mp.

Enfin, que tu ne comprennes pas ma pensée et ne la rejoignes pas, d'accord, on est en démocratie. Mais que tu portes un jugement dessus, je suis désolée mais ça pose problème, surtout sur un forum, surtout quand on est parmi les "purs et durs" du forum.

Il n'y a que toi qui joues depuis le début, et qui porte des jugements en prônant ton politiquement correct.

Voilà, maintenant, sur ce message en effet j'ai mis une réponse personnelle. Et si tu ne m'y avais pas amenée, je n'aurais pas trouvé utile de le faire.


Et sinon j'allais ajouter cet article :
http://www.lesinrocks.com/2013/10/07/ac ... -11424866/

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Oct 2014, 21:24 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Tu as édité le message auquel j'ai répondu pour en rajouter, mais t'es vue. :D

ewe a écrit :
Je n'ai écrit nulle part l'idée de dégringoler.

Tu as écrit qu'il y avait un homme intellectuellement très élevé et une femme qui n'avait même pas le niveau bac.
Tu as aussi écrit que l'homme à basculé du côté de la femme.
Alors, lorsqu'on bascule d'un niveau plus élevé vers un niveau plus bas, on dégringole.
Citer :
J'ai écrit que la personne a peu à peu changé d'identité pour adopter une identité autre que la sienne. C'est ça qui me pose problème. C'est pour ça qu'à mon avis c'est une bombe à retardement sur le plan psychologique.

On peut aussi penser que son identité a tout simplement évolué et qu'il est psychologiquement plus stable.
Citer :
Ensuite, si on pense à ce que tu écris, on peut dire qu'il est toujours préférable de s'élever socialement et intellectuellement parlant plutôt que l'inverse.

Ce n'est juste qu'une certaine vision de l'existence. Une évolution épanouissante ne se fait pas obligatoirement dans le sens de la hauteur.
Citer :
Sinon à quoi bon faire des études, ou se former tout court. Avoir la volonté du meilleur ne veut pas dire mépriser le plus modeste. De même que ne pas trouver d'intérêt à construire un projet de vie à deux lorsqu'il y a un grand écart, ne veut pas dire mépriser le versant qui nous est opposé. C'est juste honnête et lucide de reconnaître qu'on ne se ressemble pas donc que ça posera des problèmes, voire des problèmes de fond dans le couple.

Lorsqu'on se ressemble dans un couple, on risque de tourner en rond dans un univers fermé.
Citer :
Je vois aussi que tu penses que tout écrit de ma part t'es destiné.

:nonnon:
Je pense très sincèrement que lorsque tu écris, tu ne destines tes messages à personne en particulier. Tu les envoies au monde entier pour que ta pensée flotte dans l'universalité. Je l'ai très bien compris.
Citer :
Mais que tu portes un jugement dessus, je suis désolée mais ça pose problème, surtout sur un forum, surtout quand on est parmi les "purs et durs" du forum.

Je n'ai pas jugé, j'ai dit que j'étais effrayée par ta vision du monde.
Citer :
Il n'y a que toi qui joues depuis le début.

Ben oui, c'est peut-être ça le problème.
Citer :
Voilà, maintenant, sur ce message en effet j'ai mis une réponse personnelle. Et si tu ne m'y avais pas amenée, je n'aurais pas trouvé utile de le faire.

Je ne pensais vraiment pas avoir autant d'influence sur toi. :D


Bon, maintenant, comme je n'ai pas l'intention que le forum soit de nouveau pollué par des polémiques, je te répondrai le moins possible.
La joute oratoire, ça peut être bien, mais uniquement lorsque les deux adversaires s'amusent.
Là, tu es clairement dans le crêpage de chignon et ça, ça ne m'intéresse pas.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Oct 2014, 13:38 
Hors-ligne
Membre fondateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:34
Brigadoon a écrit :
Je viens de lire sur un forum des messages pour rejeter d'une possible relation amoureuse quelqu'un qui ferait des fotes d'ortografe. .


:roll: Toux leu mande y phè déx phothes, sofe mwa ! Donque y son konda-nés ha y restationer sélibaptères

_________________
«The sex is the biggest nothing in all the times» Andy Warhol


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Jan 2015, 00:12 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Tout le monde fait des fautes, les petites ne me dérangent pas vraiment, mais je fais partie de ceux qui ont les yeux qui saignent devant des écrits blindés de fautes.

Depuis toujours, je déteste ça. Je ne parle pas d'un "s" oublié ou en trop, ou d'un "é" à la place d'un "er" (quoique celle-ci me dérange déjà davantage parce qu'elle est facilement corrigeable, mais je rajoute ça à ma longue liste de tares à faire soigner).
Mais quand tout un texte est ponctué de fautes, c'est tellement désagréable à lire que j'ai du mal à me focaliser sur le fond plutôt que sur la forme.
Après, j'ai aussi du mal avec les phrases mal structurées, qui manquent de ponctuation ou au contraire ont des signes qui se baladent au milieu sans qu'on ne sache ce qu'ils font là.

Certains seront toujours nuls en orthographe, mais il y a des choses qui s'apprennent. Je pense que les parents ont aussi leur rôle là-dedans. Quand t'as au moins un parent bon en orthographe qui te fait corriger tes erreurs dans tes devoirs, ça aide. Tu ne corrigeras peut-être pas tout, mais tes textes ne seront pas trop pénibles à lire.

Je ne suis pas complètement intolérante, même si j'aime que les gens que je côtoie aient une bonne expression écrite, je ne les rejette que s'ils s'en foutent. Je préfère un "je suis nul en orthographe mais j'essais de faire attention" à un "oui bon sa va sa serre a rien on comprent" (fautes volontaires dans les deux phrases !)
Et si des fautes ne me feraient pas rejeter un homme, un mépris pour l'orthographe serait totalement rédhibitoire.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Jan 2015, 01:36 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2014, 22:50
Ca dépend pour moi...
Il y a le langage "kikou lol" qui m'énerve particulièrement, vu que le principe est bien souvent "faisons des fautes pour nous donner un style alors qu'on peut écrire parfaitement bien!".
Je ne sais pas trop quelle est l'idée derrière ça...
Encore que, c'est sûr qu'écrire un s à la place d'un ç, c'est super rebelle quand on y pense, une vraie remise en question de la société :mrgreen:
Enfin là, qu'on soit bien clairs, je parle de ceux qui font beaucoup de fautes alors qu'ils n'ont pas de problèmes avec l'orthographe (j'en connais beaucoup), pas de ceux qui sont un peu étourdis, dyslexiques, ou juste ont du mal mais essaient de faire un effort, comme l'a dit Kitaki.

Après disons que j'avoue que je vois aussi le fait d'écrire bien comme une certaine marque de respect pour son interlocuteur.
Sur Internet en général, lorsqu'on s'adresse à des gens qu'on ne connaît pas (ou pas encore), je pense que c'est mieux de faire un minimum attention à ce genre de détails.
Enfin, je veux dire, c'est comme lorsqu'on écrit une lettre à quelqu'un qu'on ne connaît pas, personnellement, ça ne me viendrait pas à l'idée de ne pas au moins faire un peu attention à ce que j'écris... Non pas d'y passer une heure, mais se relire une ou deux fois, ça ne fait jamais de mal. Et je pense que le fait qu'on soit sur le net ne devrait rien changer à ça.
Par sms, je ne dis pas, y a un côté plus intime/amical; mais sur des forums comme celui-ci ou sur des sites de rencontre, je comprends un peu ceux que ça énerve de voir une faute tous les deux mots.

Mais bon, je n'irais pas non plus jusqu'à rejeter quelqu'un pour ça, même si ça risque un peu de limiter mon envie de communiquer quand c'est poussé trop loin.
Par contre, ce qui m'agace aussi dans le genre, c'est l'absence de ponctuation, et particulièrement lors d'une question... J'ai tellement l'impression que le feeling est "je te pose une question parce que je sais pas quoi faire d'autre, mais en vrai je me fiche de ta réponse".
N'en parlons même pas quand on m'écrit comme ça pour me demander un service...
Du coup, je réponds quand même, mais souvent de la même manière, c'est-à-dire sans ponctuation et avec une attitude très "je-m'en-foutiste". Oui, je suis puérile.

Sinon, j'ai un peu lu la conversation précédente...

Je ne crois pas que le fait d'être à l'aise ou pas avec l'orthographe ait un rapport avec l'intelligence. Il y a des autistes surdoués qui font des fautes tous les deux mots.
Certains sont plus forts dans certaines matières que d'autres. J'ai une amie qui avait au lycée des notes exceptionnelles en maths, mais faisait beaucoup plus de fautes d'orthographe que moi.
Est-ce que le fait de savoir écrire sans faire (beaucoup) de fautes constitue plus une marque d'intelligence que celui d'avoir des 19 en maths sans réviser? J'en doute beaucoup, personnellement.

Après, évidemment le cerveau est un organe à la plasticité remarquable... Mais bon, certains n'ont peut-être pas envie de créer de nouvelles connexions neuronales pour quelque chose dont ils n'ont sans doute pas grand chose à faire.

_________________
« J'ai des questions à toutes vos réponses. » Woody Allen


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL