Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 22 Jan 2018, 18:25

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 05 Jan 2015, 03:10 
Hors-ligne

Inscription : 05 Jan 2015, 02:39
Salut à tous,

Je suis nouvelle sur le forum, jusqu'à il y a peu je ne me sentais pas spécialement concernée par l'asexualité, mais je m'interroge de plus en plus.

En ce moment je me pose beaucoup de questions sur les frontières entre amitié et amour car pour moi, c'est extrêmement flou et ce flou n'est pas sans me poser quelques problèmes dans ma vie affective. Je n'ai jamais eu de relation amoureuse et je me rends compte maintenant que je n'ai sans doute jamais vraiment ressenti d'attirance physique. J'ai eu des petits béguins mais ils ne s'accompagnaient jamais du désir que l'on me touche, que l'on m'embrasse, etc. A chaque fois, c'était lié à une admiration ou à une complicité de type très intellectuelle. Serais-je trop cérébrale ? :gratte:

Ces temps-ci, cette question me taraude d'autant plus que je fréquente un jeune homme à qui je plais et que je suis assez embêtée, étant incapable de déterminer la nature de ce que je ressens pour lui. Je pense à lui de manière quasi obsessionnelle, j'adore nos discussions, je ressens le désir de mieux le connaître, etc. mais je n'éprouve aucune envie qu'il y ait un rapprochement physique ... Je crains qu'il se lasse assez rapidement de cette situation. :(
J'en suis à me demander, s'il vaudrait mieux que je lui dise que je préfère que "l'on reste amis" au risque qu'il se désintéresse de moi et passe à autre chose, ou si je devrais me lancer dans une relation amoureuse en espérant que le désir d'une intimité physique viendra peut-être naturellement ...

Vos expériences personnelles m'intéresseraiennt beaucoup. J'aurais souhaité savoir comment, tous autant que vous êtes, vous ressentez cette différence ou cette continuité entre amour et amitié. Je sais bien qu'il ne peut pas y avoir une façon asexuelle de ressentir cela, mais on peut supposer que pour les personnes qui se sentent concernées par l'asexualité, la frontière entre les deux est souvent moins franche que pour les autres.

Merci beaucoup d'avance :lol:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 05 Jan 2015, 07:51 
Hors-ligne

Inscription : 16 Fév 2014, 14:37
tu te prend trop la tête teresa , tu est en osmose intellectuelle avec lui , te pose pas de question , cela te gâche l'instant et l'après instant .
quand tu as des doutes , regarde un peu la majorité des couples qui s'aimaient profondément et deviennent des co locataires .
et sexuellement c'est le vide après la période de la nouveauté .
par contre , je pense que tu fais une erreur, a surtout ne pas répeter . ce que tu nous dit , dis le lui aussi a lui , avant que ne se creuse le fossé de l'imcompréhension entre vous .
amitiés , amour , sont des mots inventés parce que l'être humain a besoin de cloisonner .
quand tu ou il sera très très amoureux (ou les deux) , la question du sexe ne se posera même pas , la symbiose des corps se fera naturellement et d'une manière hyper décontracté (la confiance mutuelle) :bise:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 05 Jan 2015, 14:22 
Hors-ligne

Inscription : 05 Jan 2015, 02:39
Merci beaucoup pour ta réponse, ce que tu me dis me rassure, j'aimerais vraiment que ça se passe de cette façon, que le côté physique se développe naturellement ...
Et tu as raison, il faut que je sois honnête avec lui, que je lui dise les choses. Car au fond, c'est ça qui me met le plus mal à l'aise et me fait me sentir coupable, c'est qu'il croit que je le désire et suis amoureuse (du moins au sens classique du terme) alors que ce n'est pas le cas ...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 05 Jan 2015, 15:09 
Hors-ligne

Inscription : 16 Fév 2014, 14:37
perso j'éviterai de lui dire que tu n'as pas d’attirance physique pour lui .
par contre , tu pourrais lui parler de ton osmose intellectuelle avec lui (ça devrait lui plaire) et si il est un tantiné gentleman , soit il attendra que le reste vienne , sois il peut te dire qu'il te désire sans pour cela passer a l'acte !!!


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 05 Jan 2015, 19:14 
Hors-ligne
Membre fondateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:34
Lamanon a écrit :
quand tu ou il sera très très amoureux (ou les deux) , la question du sexe ne se posera même pas , la symbiose des corps se fera naturellement et d'une manière hyper décontracté (la confiance mutuelle)


:gne: :nonnon: lorsqu'on est vraiment A, le sexe reste une épreuve !

Mais bon sang, quand donc les sexuel(le)s comprendront-ils qu'amour et sexe ne sont pas forcément associables ?

et même avec une parfaite symbiose, une confiance mutuelle, et tutti quanti, lorsque tu es véritablement A, le sexe reste une épreuve dont tu te passerais volontiers !

Car ce que tu définis ici, Lamanon, ce n'est pas le cas des ASEXUELS, mais simplement des S qui s'ignorent ou qui n'ont pas encore trouvé l'âme sœur, mais qui sont donc des sexuels !!!!!!


Je constate que même sur les forums A, certains n'ont encore rien pigé du tout à ce qu'est l'asexualité !

_________________
«The sex is the biggest nothing in all the times» Andy Warhol


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 05 Jan 2015, 19:53 
Hors-ligne

Inscription : 16 Fév 2014, 14:37
[quote="Teresa998"]Salut à tous,

Je suis nouvelle sur le forum, jusqu'à il y a peu je ne me sentais pas spécialement concernée par l'asexualité, mais je m'interroge de plus en plus.

gianni j'ai répondu par rapport a ce qu'écris teresa Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 05 Jan 2015, 20:09 
Hors-ligne
Membre fondateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:34
Ca d'accord, mais ta réponse laisse vraiment croire que si l'on est amoureux, "youpi on a du sexe et c'est bon ! ", comme si être amoureux faisait de nous, subitement, des sexuels ! :roll:

Or on peut pratiquer, par amour, apprécier le plaisir donné à l'autre, mais continuer à être indifférent pour soi-même, ou carrément détester pour soi-même !

Quelque part, pour être vraiment fixé, pratiquer donnera une réponse (avec la restriction "est-il/elle bon/ne en sexe"?), mais même là, il y a des témoignages : " je connais l'orgasme, mais je n'en ai rien à foutre !"

_________________
«The sex is the biggest nothing in all the times» Andy Warhol


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL