Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 21 Mai 2018, 09:14

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 21 Sep 2012, 20:41 
Hors-ligne

Inscription : 30 Juin 2012, 12:31
En lisant quelques messages, j'ai pu comprendre que l'asexualité (ou plutôt ses "membres") était la cible de remarques désagréables, voire pire encore...

J'avoue ne pas comprendre. En quoi poserait-elle problème après tout ? Que l'homosexualité puisse déranger, à la rigueur je peux encore comprendre (et je ne suis absolument pas homophobe) puisque elle bouleverse pas mal les codes du modèle dominant, mais l'asexualité...je ne vois pas.

Juridiquement, le célibat n'est pas un crime (je sais que les asexuels ne sont forcément seuls mais admettons) et religieusement, Les relations hors mariages ne sont pas vues d'un très bon oeil, et l’abstinence est considérée comme une vertu certaine (je sais très bien que l'abstinence et l'asexualité n'ont rien à voir, mais le résultat revient au même si je puis dire).

Les moeurs et les pressions sociales ne sont pas les lois, qu'on se le dise.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Sep 2012, 23:22 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Oui enfin à partir d'un certain âge quand 100% de tes collègues et amis sont mariés, t'as pas forcément le même point de vue. :/

Oui l'asexualité et le célibat peuvent être inhabituel, mal compris donc mal vus. Mais c'est sûr heureusement les réactions ne sont pas aussi violentes que pour certains cas d'homophobie par exemple.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Sep 2012, 09:38 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Alic a écrit :
Oui l'asexualité et le célibat peuvent être inhabituel, mal compris donc mal vus. Mais c'est sûr heureusement les réactions ne sont pas aussi violentes que pour certains cas d'homophobie par exemple.

C'est vrai mais les réactions sont parfois humiliantes, genre qu'on n'a quelque chose qui ne va pas et qu'on devrait consulter. Les regards, une certaine forme d'humour, les sourires narquois, les questions plus qu'indiscrètes, ce genre d'étonnement qui nous met d'emblée en dehors de la norme, peuvent durement blesser. C'est une forme de violence plus discrète, mais c'est aussi une violence. Pour quelqu'un fragilisé parce qu'il est seul, parce qu'il doit se séparer de quelqu'un qu'il aime, parce qu'il a envie d'être parent et ne sait pas comment l'être physiologiquement, ce n'est pas facile de devoir aussi se battre contre l'incompréhension. C'est pour ça qu'il y a des forums. :best:


Je rappelle que je ne :massue: pas vraiment. Je suis mignonne. :oops: Alors, vous venir sans avoir peur, moi :bise: après :massue: :oui:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Sep 2012, 13:31 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Big Boss a écrit :
J'avoue ne pas comprendre. En quoi poserait-elle problème après tout ? Que l'homosexualité puisse déranger, à la rigueur je peux encore comprendre (et je ne suis absolument pas homophobe) puisque elle bouleverse pas mal les codes du modèle dominant, mais l'asexualité...je ne vois pas.

Parce que l'homosexualité, ça reste de la sexualité quand même (sans entrer dans les détails tels que l'homo-asexualité). Un S homo reste un S. Et les S conçoivent difficilement qu'on puisse ne pas aimer ou être intéressé par le sexe.
Comme quelqu'un qui va dire qu'il n'aime pas le chocolat. "Tu n'aimes pas le chocolat ?? Mais tout le monde aime ça !! :shock: "

Citer :
Juridiquement, le célibat n'est pas un crime (je sais que les asexuels ne sont forcément seuls mais admettons) et religieusement, Les relations hors mariages ne sont pas vues d'un très bon oeil, et l’abstinence est considérée comme une vertu certaine (je sais très bien que l'abstinence et l'asexualité n'ont rien à voir, mais le résultat revient au même si je puis dire).

Oui pour l'abstinence avant le mariage, mais pas forcément après. Tu es censé te reproduire, perpétuer l'espèce. :gratte:

Citer :
Les moeurs et les pressions sociales ne sont pas les lois, qu'on se le dise.

C'est sûr, mais elles sont plus difficiles à remettre en question que les lois.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Sep 2012, 14:01 
Hors-ligne

Inscription : 30 Juin 2012, 12:31
kitaki a écrit :
Parce que l'homosexualité, ça reste de la sexualité quand même (sans entrer dans les détails tels que l'homo-asexualité). Un S homo reste un S. Et les S conçoivent difficilement qu'on puisse ne pas aimer ou être intéressé par le sexe.
Comme quelqu'un qui va dire qu'il n'aime pas le chocolat. "Tu n'aimes pas le chocolat ?? Mais tout le monde aime ça !! :shock: "

L'asexualité ne rime pas forcément avec le fait de ne pas aimer le sexe, c'est avant tout une absence d'attirance pour les hommes et les femmes. On peut interpréter l'asexualité comme un désintérêt total pour le sexe y compris en solo (selon l'asexuel) mais en général on la définit par rapport aux autre orientation sexuelles existantes.

Le fait d'être asexuel ne signifie pas systématiquement "aucune activité sexuelle", juste aucune attirance (avec un dégoût facultatif), sexuellement, pour les hommes et les femmes.

Et puis ceux qui osent comparer la sexualité avec l'alimentation, c'est juste d'une impertinence totale, pour rester poli.

kitaki a écrit :
Oui pour l'abstinence avant le mariage, mais pas forcément après. Tu es censé te reproduire, perpétuer l'espèce. :gratte:

Non, une vie totale d'abstinence, selon la religion catholique, n'est pas moins valeureuse qu'une vie maritale. Il est dit qu'il vaut mieux se marier si on sent qu'on ne va pas pouvoir tenir, histoire de légitimer les relations intimes.
Pour les A c'est plus facile, il n'ont aucunement besoin de faire des efforts à ce niveau. Etant donné que l'asexualité n'est jamais mentionnée dans les ouvrages religieux, je me permets de faire ma propre interprétation.
Concernant la reproduction, c'est juste un faux argument des personnes pensant être dans la normalité. D'une part il n'est pas nécessaire d'avoir une sexualité pour procréer, et d'autre part nous sommes en surpopulation. A l'avenir, il faudra qu'il est des personnes ayant le sens du sacrifice, qui devront se passer d'enfants.

Si c'est juste une histoire de procréation, je veux bien trouver une associée qui acceptera une FIV, si c'est ça le problème. J'ai pas du tout envie d'enfant mais bon...Ah oui, il ne sera pas question d'amour entre elle et moi, mais c'est pas grave, ce qui compte c'est la perpétuation de l'espèce, peu importe le résultat non ? :mrgreen:
Ou alors j'offre ma précieuse sécrétion masculine à une banque du sperme, encore plus simple. :mrgreen:

Kitaki a écrit :
C'est sûr, mais elles sont plus difficiles à remettre en question que les lois.

Les lois ne sont que des moeurs et des coutumes rendues valides, de manière officielle et constitutionnelle. Tout ce qui n'est pas obligatoire ---------> Poubelle.



En fait le véritable problème c'est cette société hétéronormée à l'extrême. Je n'apprécie pas beaucoup les féministes, pour leurs idées souvent invraisemblables et décousues, leur misandrie abusive (tous les hommes ne sont pas des ordures insensibles ne pensant qu'avec leur entrejambe, j'en suis la preuve) et bien d'autres. Mais ça fait plaisir qu'il y est des personnes pour défendre le fait que les hommes et les femmes ne doivent pas avoir un destin tout tracé.

J'ai rien contre le modèle familial classique, car il faut bien des repères pour que la cohésion sociale puisse exister. Seulement il faut laisser les autres vivre leur vie.
Ce n'est ni une honte ni une fierté d'être A ou S, d'être seul ou en couple, d'avoir des enfants ou non...simplement des faits et des constructions logiques selon la personnalité de l'individu.


Dernière édition par Big Boss le 22 Sep 2012, 20:17, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Sep 2012, 15:07 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Big Boss a écrit :
L'asexualité ne rime pas forcément avec le fait de ne pas aimer le sexe,

C'est pour ça que j'ai précisé que "les S conçoivent difficilement qu'on puisse ne pas aimer ou être intéressé par le sexe".
C'est ce qui me saoule dans les conversations sur l'asexualité, c'est qu'il faut sans arrêt nuancer ses propos.

Citer :
c'est avant tout une absence d'attirance pour les hommes et les femmes. On peut interpréter l'asexualité comme un désintérêt total pour le sexe y compris en solo (selon l'asexuel) mais en général on la définit par rapport aux autre orientation sexuelles existantes.

Le fait d'être asexuel ne signifie pas systématiquement "aucune activité sexuelle", juste aucune attirance (avec un dégoût facultatif), sexuellement, pour les hommes et les femmes.

Dans ce cas on en revient toujours au même problème, il n'y a pas qu'une seule définition de l'asexualité, tout comme il n'y a pas qu'une seule manière de la vivre.

Citer :
Et puis ceux qui osent comparer la sexualité avec l'alimentation, c'est juste d'une impertinence totale, pour rester poli.

Tu n'as pas compris ce que je voulais dire. C'était un exemple. J'ai pris le chocolat parce que dans l'idée générale, "tout le monde" aime le chocolat. Tout comme dans l'opinion générale, "tout le monde" aime le sexe.

Citer :
Non, une vie totale d'abstinence, selon la religion catholique, n'est pas moins valeureuse qu'une vie maritale. Il est dit qu'il vaut mieux se marier si on sent qu'on ne va pas pouvoir tenir, histoire de légitimer les relations intimes.
Pour les A c'est plus facile, il n'ont aucunement besoin de faire des efforts à ce niveau. Etant donné que l'asexualité n'est jamais mentionnée dans les ouvrages religieux, je me permets de faire ma propre interprétation.

Je ne me le permettrai pas vraiment, mon désintérêt pour les religions étant encore plus fort que celui pour le sexe :roll:

Citer :
Concernant la reproduction, c'est juste un faux argument des personnes pensant être dans la normalité. D'une part il n'est pas nécessaire d'avoir une sexualité pour procréer, et d'autre part nous sommes en surpopulation. A l'avenir, il faudra qu'il est des personnes ayant le sens du sacrifice, qui devront se passer d'enfants.

Si c'est juste une histoire de procréation, je veux bien trouver une associée qui acceptera une FIV, si c'est ça le problème. J'ai pas du tout envie d'enfant mais bon...Ah oui, il ne sera pas question d'amour entre elle et moi, mais c'est pas grave, ce qui compte c'est la perpétuation de l'espèce, peu importe le résultat non ? :mrgreen:
Ou alors j'offre ma précieuse sécrétion masculine à une banque du sperme, encore plus simple. :mrgreen:

Certes, mais ça ce n'est pas l'opinion générale. Je ne dis pas que je la partage ou qu'elle est meilleure, mais le fait est que quand les gens pensent "faire des enfants", la FIV c'est pas la 1ère méthode à laquelle ils penseront.

Citer :
Les lois ne sont que des moeurs et des coutumes rendues valides, de manière officielle et constitutionnelle. Tout ce qui n'est pas obligatoire ---------> Poubelle.

Et comment tu définis le caractère obligatoire d'une loi ? C'est très subjectif.

Citer :
Mais ça fait plaisir qu'il y est des personnes pour défendre le fait que les hommes et les femmes ne doivent pas avoir un destin tout tracé.

J'ai rien contre le modèle familial classique, car il faut bien des repères pour que la cohésion sociale puisse exister. Seulement il faut laisser les autres vivre leur vie.
Ce n'est ni une honte ni une fierté d'être A ou S, d'être seul ou en couple, d'avoir des enfants ou non...simplement des faits et des constructions logiques selon la personnalité de l'individu.

Laisser les autres vivre leur vie, pour ceux qui en ont envie. Certains sont pleinement satisfaits des destins tracés, des normes, de ne pas avoir à réfléchir. Se détacher des normes, ou uniquement de celles qui ne nous conviennent pas, c'est un travail personnel, personne ne peut le faire pour nous.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Sep 2012, 20:13 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Big Boss a écrit :
Brigadoon a écrit :
C'est sûr, mais elles sont plus difficiles à remettre en question que les lois.


J'ai écrit ça, moi ? :gratte:
C'est même pas vrai. Je porte plainte. :massue:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Sep 2012, 20:15 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Sors de mon corps :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Sep 2012, 20:17 
Hors-ligne

Inscription : 30 Juin 2012, 12:31
Mes excuses, je n'ai pas d'explication pour cette maladresse.

C'est réparé. :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Sep 2012, 20:35 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
kitaki a écrit :
Sors de mon corps :mrgreen:

Ch'est très chechxuel cha. :oops:


Big Boss a écrit :
Mes excuses, je n'ai pas d'explication pour cette maladresse.
C'est réparé. :mrgreen:

Ptêt que tu penses à moi. :oui: Et ptêt même que t'es amoureux. :roll:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL