Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 19 Août 2018, 05:28

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Aimeriez vous etre en couple d'Asexuel(le)s ?
Oui , j'y crois que ca va pouvoir se faire. 16%  16%  [ 4 ]
Oui , mais ca va etre difficile. 32%  32%  [ 8 ]
Non , je suis très septique. 12%  12%  [ 3 ]
Non , je ne suis pas sur . 16%  16%  [ 4 ]
Je ne sais pas du tout . 16%  16%  [ 4 ]
Ne veut pas le dire. 8%  8%  [ 2 ]
MISC - Ni l'un - Ni l'autre. 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 25
Auteur Message
Message Publié : 31 Oct 2009, 00:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Juil 2009, 15:16
Le sexe est-il une drogue ?
Devient on dépendant de certaines pratiques sexuelles ?
Peut on arreter facilement le sexe ?


Le sexe est il une drogue , oui ! Comme la cigarette ou encore l'alcool ( meme la cafeine ) lol :) :P

Il y a des femmes mais aussi beaucoup plus d'hommes qui "font l'amour environs 5 à 6 fois par semaine" ***, des hyper-sexel(le)s, quoi ?
Et ils / elles ont envie d'essayer de nouvelles possitions, de nouveaux lieux, à plusieurs , en allant de plus en plus loin de leur quete de jouissance - etc ...
Et se sente attristé(e) / triste / malheureux(se) - quand et ils / elles se retrouvent très déprimés lorsque leurs amant(e)s les quittent ou ne partique plus la fellxxxx pour beaucoup d'homme qui aime cettre pratique par la personne aimée ( désolé , mais il faudrait moderer tout ca si ca deviens trop precis / chocant ! Mais il faut appeler un chat un chat ).

Bref, peut se soigner de la dépendance du sexe ( accoutumance ) ***.
Puisque biologiquement au niveau du cerveau , il y a des hormones du plaisir qui sont libérés que procurent les relations sexuelles - Donc on s'accoutume tres vite aux relations sexuels d'ou cette montée de la frequence de rapports sexuels pour etre bien , voire etre tres bien , pour ceux qui ont beacoup de libido .

Ca peut paraitre etre tres drole mais parlons en serieusement ...
-> des junkies du sexe. :roll:

Bonne soirée.

^^


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Nov 2009, 17:51 
Hors-ligne

Inscription : 30 Nov 2009, 17:45
Si je prend mon expérience personnelle. Oui c'est une dépendance mais je ne crois pas que le terme drogue soit juste.
Je m'explique pour moi c une dépendance car je ne saurais m'en passer; MAIS contrairement à une drogue je sais m'en passer pdt un certain temps et je peux "résister" sans le faire sans qu'il y est des manifestation physique comme pour les vrai drogues.
Je ne sais pas si j'ai été clair :?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Nov 2009, 21:23 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Oct 2008, 23:06
lemuton a écrit :
Si je prend mon expérience personnelle. Oui c'est une dépendance mais je ne crois pas que le terme drogue soit juste.


Ta réponse est très claire et je pense que beaucoup d'hommes sont comme toi: pas une dépendance mais une nécessité.
Du point de vue A c'est difficile à admettre étant donné que nous n'avons pas cette pulsion, ce désir sexuel; jusque là, je voyais ça aussi comme une dépendance mais en plein questionnement aujourd'hui, je reviens un peu sur cette position.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Déc 2009, 10:37 
Hors-ligne

Inscription : 10 Déc 2009, 10:49
Les pultions sexuelles ,ne doivent pas etre une adiction,mais un désir parfois tellement insatisfait,qu'il risque de devenir tyranique a un point de devenir parfois dangereux je crois ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Jan 2010, 23:17 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Juil 2009, 15:16
Soleil a écrit :
Je pense que beaucoup d'hommes sont comme toi: pas une dépendance mais une nécessité.
psychanalyse-en-ligne
A l'âge adulte, c'est le maintien de la libido masculine , par une imprégnation hormonale "constante" .
La testostérone entretient le désir, la demande, la recherche du partenaire,
les comportements de séduction et la tonicité corporelle et mentale nécessaire à l'excitation.
En cela, elle est un élément fondamental de la chaîne du désir .

aufeminin
La testostérone, l’hormone de la virilité.
A la différence des hormones sexuelles féminines, la testostérone est produite " de façon continue " par les testicules.

[ à completer et a modérer ]...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Jan 2010, 02:23 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Jan 2010, 06:19
Le sexe ne va pas forcément de paire avec la dépendance (et encore moins avec la drogue, tant qu'à moi). Faudrait arrêter de croire que les gens sexuels se transforment en monstres d'égoïsme incapables de contrôler leurs pulsions aussitôt qu'ils font l'expérience des plaisirs de la chair...Vous vous faites peur pour rien.

J'ajouterai aussi que la psychanalyse avance quantité de choses réfutables...Je pense que pour la plupart des gens, le désir sexuel fluctue et change en cours de route, avec des périodes d'acalmie et d'hyperactivité, de routine et de questionnements.

_________________
«For a sexual, sex expresses intimacy, but, for an asexual, it compromises it.»

- Greybird (on Aven)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Jan 2010, 14:01 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
*~stardust~* a écrit :
J'ajouterai aussi que la psychanalyse avance quantité de choses réfutables..

J'ai justement dit à une psy, il y a quelques années, que la seule personne avec laquelle j'avais pu avoir des relations sexuelles agréables était quelqu'un que j'aimais et avec lequel la sexualité était minimale mais tout en tendresse et en émotionnel. Et je dois dire que, là, j'ai touché l'Univers. Et elle m'a répondu très froidement - Ce n'est pas de la sexualité. :(


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Jan 2010, 14:13 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Elle était jalouse :roll:


Sinon, pour répondre au sujet, je pense que certains peuvent effectivemet avoir une dépendance pour le sexe, mais c'est sans doutes différent de la drogue, déjà moins dangereux pour la santé. :respect:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Jan 2010, 14:28 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Juil 2009, 15:16
Freud @
Désir Sexuel , libido ... = > Norme ? , Normal ? - ( C.F. Sexuels Normopathes ).

" Pour etre bien d'après Freud , il faut 1. Aimer et 2. Travailler. "

Versus :

David Jay @
No Sex = > Asexualité ( atomicité - très minoritaire @ 1 % ).

" Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels ".
C.F. Les besoins ( A. ou Aromantique + / - en des croyances diverses et personnelles + commerciales , de bien être par la consommation ,
" Des besoins qu'on nous inflige et qui nous affligent " --- Maslow ( ci dessous ) --- C.F. Neuro Science Marketing ( le sexe est partout dans notre société , medias, commerce, pub etc ...) .

Versus :

Maslow @
Théorie des besoins => Besoins primaires, secondaires et supérieurs.
Le sexe est un besoin dans sa pyramide au plus bas de la base.
" Quand on est heureux , on a besoin de rien, ( donc pas de sexe forcément pour etre bien , ca se saurait ) !"
Le sexe rend les choses encore plus compliquées :o ! C'est pas le but .
" Création de nouveaux besoins sexuels = c'est de pire en pire ... " -> dépendance au sexe ( Hormones du plaisir ) => et on devient alors un S. comme tout le monde normal sans savoir pourquoi on le fait ou pas ( Normopathes = j'achete un I-Phone ? pourquoi parce que je l'aime, je veux avoir une grosse voiture ( ? ) --- , parce que j'en ai envie , mais que se cache derriere tous vos besoins personnels ...?
Les indigènes " non civilisés " sont bien plus heureux que beaucoup de Francais , pourquoi ( ? ) -- parce qu'ils n'ont rien sauf des choses naturelles.

[ A modérer et a compléter ] .


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Jan 2010, 00:12 
Hors-ligne

Inscription : 10 Déc 2009, 12:07
*~stardust~* a écrit :
J'ai justement dit à une psy, il y a quelques années, que la seule personne avec laquelle j'avais pu avoir des relations sexuelles agréables était quelqu'un que j'aimais et avec lequel la sexualité était minimale mais tout en tendresse et en émotionnel. Et je dois dire que, là, j'ai touché l'Univers. Et elle m'a répondu très froidement - Ce n'est pas de la sexualité. :(


Quelle conne cette psy (pardon pr la vulgarité mais là...) !

_________________
mon histoire, mes pensées... http://standby2.canalblog.com/


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL