Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 19 Juin 2018, 19:56

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 102 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

accepteriez vous une séance d'hypnose pour devenir sexuel-le ?
Oui 11%  11%  [ 5 ]
Non 67%  67%  [ 31 ]
Bonne question 22%  22%  [ 10 ]
Nombre total de votes : 46
Auteur Message
Message Publié : 19 Avr 2014, 18:32 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2013, 14:39
Brigadoon a écrit :
Piccolo a écrit :
Cela veut dire que l'hypnose est capable de révéler la vraie personnalité de l'individu, de manière brute ?

J'aurais presque envie de dire qu'on n'a pas de vraie personnalité. On est tous d'une complexité incroyable et tout est toujours changeant. C'est comme le temps. Il n'y a pas un temps de base qui serait le vrai temps, il y a une variété immense de microclimats qui fait le temps.

Oui je comprends ce que tu veux dire.

Mais par exemple l'alcool a la faculté de désinhiber les comportement "bloqués" chez certaines personnes. Est-ce plus ou moins la même chose avec l'hypnose ?
Je te demande parce que moi je n'y connais rien.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Avr 2014, 20:18 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Piccolo a écrit :
Mais par exemple l'alcool a la faculté de désinhiber les comportement "bloqués" chez certaines personnes. Est-ce plus ou moins la même chose avec l'hypnose ?
Je te demande parce que moi je n'y connais rien.

Là encore, la réponse est complexe.
On peut obtenir les mêmes effets qu'avec l'alcool, si on veut, mais sans les ravages de l'alcool et sans la gueule de bois du matin. :D Et si on souffle dans le ballon, y'a pas de problèmes. :D
Mais là, c'est juste un objectif choisi, pour une soirée entre amis, par exemple.
En hypnose, on n'est pas désinhibé comme avec l'alcool ou la drogue, on ne dort pas, on n'est pas sous emprise d'un hypnotiseur qui aurait tous les pouvoirs.
L'hypnose est une hyper vigilance.
Je n'aime pas employer les mots de conscient et inconscient parce que ça a une connotation de psychanalyse et je n'en pense pas que du bien. :massue: mais, pendant la transe hypnotique on a accès à une zone du mental qui sait ce qui est bon pour nous et qui sait comment résoudre les problèmes et c'est à cette zone là qu'on s'adresse.
Pour donner un exemple.
On a tous un ordinateur. :D
Si on a envie de faire une défragmentation ou d'installer un programme, on va juste cliquer une ou deux fois sur les bonnes cases, genre ok, et le travail va se faire. On ne sait pas comment il se fait, et on s'en fiche. Ce qu'on veut, c'est le résultat.
En hypnose, c'est la même chose. On accède à la bonne zone, on dit je veux ça et tu te débrouilles pour me le donner. Je ne veux même pas savoir comment tu fais.
Soit, ça fonctionne.
Soit, ça ne fonctionne pas.
Si ça ne fonctionne pas, c'est que la zone qui doit nous aider à détecté un risque.
Exemple. Quelqu'un veut arrêter de fumer.
ça ne fonctionne pas.
Ou bien, il n'a pas vraiment envie d'arrêter, donc il risquerait une grosse déprime.
Ou bien, il en a envie, mais son conjoint fume, n'a pas envie d'arrêter, et ils vont se retrouver dans deux zones ennemies, le clan des fumeurs, et le clan des non-fumeurs.
Il peut y avoir un vrai danger de séparation.
Ce problème doit donc être résolu avant d'arrêter de fumer.

Encore un gros pavé.
Mais c'est comme ça quand on me lance sur l'hypnose. :oops:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2014, 11:20 
Hors-ligne
Rédacteur / rédactrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:31
Ah, mais c'est très intéressant Bri :)
On m'a proposé d'en faire, mais je n'ai pas eu le "courage" , "l'envie" de me lancer :confus
En plus, je ne me rappelle plus trop pourquoi on me l'a conseillé, peut-être parce que je traine des casseroles (comme beaucoup d'entre nous) et donc d'y voir plus clair.
Mais depuis, c'est mon corps qui s'est rappelé à mon bon souvenir :pleure: et aussi bizarre que cela puisse paraître, depuis que je suis dans cette phase de semi-convalescence, je me sens vide, détachée d'une certaine manière de ce qui pouvait être source de "nervosité" , "sommatisation".
C'est une bien curieuse période :zen: et mes priorités sont ailleurs, on va dire les choses comme ça.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2014, 14:32 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Tifenn a écrit :
Ah, mais c'est très intéressant Bri :)

:respect: :oops:
Près de dix ans de pratique et toujours aussi enthousiasmée.
Et même de plus en plus.
Citer :
On m'a proposé d'en faire, mais je n'ai pas eu le "courage" , "l'envie" de me lancer :confus

Justement, ce n'est peut-être pas très bon de se lancer.
L'atterrissage risque d'être difficile.
Une approche tranquille de l'hypnose donne normalement de meilleurs résultats.
Citer :
Mais depuis, c'est mon corps qui s'est rappelé à mon bon souvenir :pleure:

Ben oui, c'est comme un bébé qui a faim.
Au début c'est des petits cris et si on n'apporte pas le biberon, alors, c'est des hurlements tellement épouvantables qu'il y aura bien quelqu'un qui apportera ce fichu biberon!
Et pas trop chaud pour qu'il puisse le boire!
Et qu'on puisse dire ouf!
Lorsque le physique/bébé commence à crier, la meilleure chose à faire est d'entendre.
Parce qu'il ne s'arrêtera pas de crier.
Et de plus en plus fort.
Citer :
et aussi bizarre que cela puisse paraître, depuis que je suis dans cette phase de semi-convalescence, je me sens vide, détachée d'une certaine manière de ce qui pouvait être source de "nervosité" , "sommatisation".
C'est une bien curieuse période :zen: et mes priorités sont ailleurs, on va dire les choses comme ça.

Oui, la priorité c'est de faire abstraction de tout ce qui n'est pas important pour toi pour pouvoir porter toute l'attention sur toi et le problème à résoudre.
Si tu ne le fais pas, il y a une zone guérissante de ton mental qui le fait pour toi.
C'est aussi simple que ça.
Ce qui rend tout compliqué, c'est qu'on complique tout. :D


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2014, 16:57 
Hors-ligne

Inscription : 26 Mai 2013, 16:49
L'hypnose pour la thérapie, certes. Mais l'hypnose pour le bonheur ce serait pas mal non plus.
Je comprends que le cerveau refoule les souvenirs douloureux, mais je me souviens de tout un tas de bêtises (d'anciennes pubs TV par exemple) inutiles.
Quitte à faire le ménage, j'aimerais mieux que mon cerveau liquide ce qui ne sert à rien et retienne/fasse resurgir les instants les plus heureux de ma vie.
J'imagine que l'hypnose permet aussi de réactiver des souvenirs "oubliés", non ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2014, 18:29 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
choooj a écrit :
L'hypnose pour la thérapie, certes. Mais l'hypnose pour le bonheur ce serait pas mal non plus.

La thérapie, c'est juste une des applications de d'hypnose.
L'hypnose sert surtout à être bien au quotidien.
Lorsqu'on prend le temps de faire une séance bien sûr.
Par exemple, si tu as envie de tuer ton chef de service, une ou deux minutes de séance, et hop, tu te dis qu'il est vraiment très amusant ce chef et que tu ne voudrais surtout pas le changer. :D
Et si tu fais une séance plus approfondie, peut-être que tu seras chef à la place du chef, ou que tu iras travailler ailleurs, dans un emploi qui te conviendra davantage.
Citer :
Quitte à faire le ménage, j'aimerais mieux que mon cerveau liquide ce qui ne sert à rien et retienne/fasse resurgir les instants les plus heureux de ma vie.

C'est exactement ce que fait l'hypnose.
Les moments heureux qu'on a vécus servent de ressources.
Citer :
J'imagine que l'hypnose permet aussi de réactiver des souvenirs "oubliés", non ?

Là, se méfier. Parce que les souvenirs oubliés sont parfois des souvenirs qu'on a fabriqués et qui ne sont pas de vrais souvenirs.
En hypnose, tout au moins dans la forme d'hypnose que j'ai apprise, on ne raconte jamais un mauvais souvenir ou un traumatisme, parce qu'il est inutile de souffrir de nouveau en le racontant. On ne cherche pas davantage les raisons, ni les responsabilités, ni les culpabilités. La seule chose qui intéresse, c'est comment être bien au présent.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2014, 18:40 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
A bon... parce que lors d'une thérapie il me semble que justement le psy nous pousse à revivre l'évènement traumatisant, pour ne plus en être prisonnier. Donc dans ce cas, la souffrance peut guérir.
Utiliser l'hypnose pour être bien au quotidien... :gratte: Mais n'est-il pas aussi efficace de réfléchir sur soi de façon consciente, par exemple pour chasser les pensées et émotions négatives, ou pour trouver en soi les ressources nécessaires pour aller de l'avant ? Je ne vois pas bien ce qu'apporterais en plus l'hypnose dans ce cas. Pour lever un blocage ou une inhibition, là je comprends. Et personnellement je préfère me comprendre et agir par rapport à moi de façon consciente, que par le biais d'une séance et d'une personne, aussi sérieuse soit-elle.
Je crois que l'on peut aussi pratiquer l'auto-hypnose.
Il paraît aussi que tout le monde n'est pas hypnotisable...certains ne se laisseraient pas capturer :)

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2014, 20:38 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
ewe a écrit :
A bon... parce que lors d'une thérapie il me semble que justement le psy nous pousse à revivre l'évènement traumatisant, pour ne plus en être prisonnier.

Dans certaines thérapies, c'est vrai, mais pas dans toutes et, c'est ce qui est bien, on a le choix.
Citer :
Donc dans ce cas, la souffrance peut guérir.

En hypnose aussi.
Citer :
Utiliser l'hypnose pour être bien au quotidien... :gratte:

:oui:
Citer :
Mais n'est-il pas aussi efficace de réfléchir sur soi de façon consciente, par exemple pour chasser les pensées et émotions négatives, ou pour trouver en soi les ressources nécessaires pour aller de l'avant. Je ne vois pas bien ce qu'apporterais en plus l'hypnose dans ce cas. Pour lever un blocage ou une inhibition, là je comprends.

J'ai presque envie de te répondre de faire une séance d'hypnose, voire même plusieurs, parce que ça me semble la seule manière de répondre à tes objections. Il n'y a qu'en ressentant la transe hypnotique et en la comparant à la réflexion consciente que tu pourras comprendre la différence.
Mais l'expliquer ne servirait pas à grand chose.
On va juste tourner en rond dans le bla bla.
Citer :
Et personnellement je préfère me comprendre et agir par rapport à moi de façon consciente, que par le biais d'une séance et d'une personne, aussi sérieuse soit-elle.

Excepté que la personne qui te fait avancer en hypnose, ce n'est pas l'hypnotiseur, mais toi-même.
Il me semble que tu es prof. :roll:
Donc, prenons un prof de dessin. Son travail c'est d'apprendre, entre autres, à ses élèves des notions comme la perspective, les ombres portées, ou les proportions.
Mais il ne dessine pas à leur place.
Un bon hypnotiseur fera la même chose.
Il apprend juste les bases de l'hypnose, comment travailler, comment conduire une séance, comment mettre en place les ressources, et tant de choses encore.
Citer :
Je crois que l'on peut aussi pratiquer l'auto-hypnose.

En fait, c'est ce que je viens d'écrire, un bon hypnotiseur apprend l'auto-hypnose à son client.
Citer :
Il paraît aussi que tout le monde n'est pas hypnotisable...

Normalement, tout le monde est hypnotisable, mais quelques fois, certaines personnes ont des problèmes avec la confiance et le lâcher prise.
Mais ça s'apprend.
Citer :
certains ne se laisseraient pas capturer :)

Oh là.
Tu parles de l'hypnose telle qu'elle était pratiquée il y a cent ans au moins.
Ce qu'on appelle l'hypnose classique actuellement.
Je ne sais même pas si elle est encore pratiquée.
Ou alors tu te réfères à l'hypnose de spectacle, mais comme son nom l'indique, c'est du spectacle.

Spip a écrit :
je ne crois pas en l'hypnose.

J'ai l'impression d'être une Asexuelle sur le forum de doctissimo avec plein de sexuels partout. :(


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2014, 22:54 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
J'ai très peu de notions en ce qui concerne l'hypnose... mais je distingue le spectacle du sérieux tout de même. Je disais "se laisser capturer" avec un brin d'humour :).

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Avr 2014, 23:33 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2014, 22:05
A l'instar des homosexuels que l'on croyait guérir avant de s'apercevoir que cela fait partie intégrante de la sexualité, je ne crois pas qu'on puisse guérir une asexualité.

Ca fait parti de la personnalité.
Ca fait parti de la sexualité.
Ca fait parti d'un tout qui forme quelqu'un...

Ce n'est pas une tare, pourquoi changer ?

_________________
Il est plus difficile de désintégrer un atome qu'un préjugé. A. Einstein


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 102 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL