Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 24 Avr 2018, 19:49

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 24 Mai 2012, 14:46 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2012, 13:06
Localisation : Hauts de seine
sujet passionnant et les réponses aussi.

Moi je ne vois pas du tout pourquoi je le dirai. Pas parce que j'ai honte ou quelque chose dans le genre, ni parce que je me sens différente ou encore parcer que j'ai peur d'être incomprise. Je ne vois juste pas l'utilité de le dire.

Je n'aime pas les choux de bruxelle....bon. Mais c'est pas pour ca que j'ai envie de le dire ou que je me sens "inféireure" ou "supérieure" à ceux qui les aiment. Si on me demande si j'aime les choux de bruxelles je répond simplement non. He bien pour mon asexualité, c'est pareil je n'ai pas de raison d'en parler a priori mais si on me posait la question je répondrais aussi simplement que pour les choux de bruxelles sans me soucier du fait que les gens comprennent ou non, admette ou non.
Pour moi c'est comme un trait de caractère ni plus ni moins. Moi ca ne me pose aucun pb existentiel d'être asexuelle et, de mon point de vue, vouloir que les autres le sache, sous-entendrait que ce n'est pas normal. Mais SI c'est normal. On a bien le droit de ne pas être attiré par les relations sexuelles sans "en faire tout un fromage".
Honnetement je ne vois pas ce que ca apporte de le dire mais ceux qui le disent ont surement leurs raisons et je les respecte.

En tout cas quand mes ami(e)s me disent que je suis seule depuis longtemps et que je devrais chercher quelqu'un je leur dis simplement que j'ai pas envie d'être avec quelqu'un et voilà fin de la discussion, on prend un curly et on discute d'autre chose. Pourquoi j'irai leur dire que je n'aime pas le sexe ? ca changerait quoi ? ca leur apporterait quoi ? ca m'apporterait quoi ?
Il arrive qu'ils ou elles me demandent si j'ai pas des envies de temps en temps, he bien je réponds simplement et honnetement que non et puis c'est tout.

Voilà, pour moi pas de coming out car je n'en ressens pas le besoin :-)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 26 Mars 2013, 22:01 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Mars 2013, 13:40
Localisation : BE
J'ai fait le tour de mes collègues principalement et j'ai eu deux sortes de réactions. Dans les deux extrêmes. Contrairement à la politique, ça ne laisse personne indifférent.

1) Les irréductibles S, prêts à défendre leur confort : "Pourquoi te priver des plaisirs de la vie ?" "Tu as déjà consulté ?" "C'est dans la nature de l'homme, tu ne peux pas aller contre ça" (<--gratinée), "Tu as eu des problèmes dans ta jeunesse ?" "C'est parce que tu n'as pas encore rencontré la bonne personne !" Et j'ai eu un désagréable "je peux te faire changer d'avis".

2) Les langues qui se délient. Étrangement, quand on met le sujet sur le tapis, c'est comme s'il n'y avait plus rien à prouver, plus de masque à garder. "Moi je m'en passerais bien aussi", "en fait, je te comprend". J'ai même trouvé une autre personne vraisemblablement asexuelle dans mon entourage.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Mars 2013, 14:45 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2013, 17:55
Localisation : Paris 20
Greenwitch a écrit :
J'ai fait le tour de mes collègues principalement et j'ai eu deux sortes de réactions. Dans les deux extrêmes. Contrairement à la politique, ça ne laisse personne indifférent.
Comme c'est étrange... ^^

Greenwitch a écrit :
" Et j'ai eu un désagréable "je peux te faire changer d'avis".
Ah ouais, quand même... :shock:

Greenwitch a écrit :
Les langues qui se délient. Étrangement, quand on met le sujet sur le tapis, c'est comme s'il n'y avait plus rien à prouver, plus de masque à garder. "Moi je m'en passerais bien aussi", "en fait, je te comprend". J'ai même trouvé une autre personne vraisemblablement asexuelle dans mon entourage.
EXACTEMENT !!! Je pense que là tu as mis le doigt sur un truc important. On distingue généralement les A des autres "orientations" telles que les S, les Homos, les Bi, etc, alors que cette distinction, d'après moi, N'A ABSOLUMENT AUCUNE RAISON D’ÊTRE : les A ne sont pas un "groupe" séparé du reste du monde à cause d'un quelconque "dérèglement physique ou mental". A mon avis, ça va beaucoup plus loin, et en cela le fait d'être A ne peut être considéré comme étant simplement une "orientation". Considérer les choses ainsi EFFACE le problème de fond (si tant est que ce soit un problème), qui est celui de la définition de l'Asexualité, qui A MON SENS est pour l'instant erronée. En tout cas toutes celles que j'ai pu lire jusqu'ici... et qui sont loin d'être précises. Cette imprécision est d'ailleurs volontaire, ceci afin de regrouper une "communauté" A qui ne serait ni S, ni "abstinents".

Je ne sais pas si je suis très clair, mais je trouve ce point réellement important.

_________________
" Il y a de nombreuses pistes, dans cette vie, mais peu d'hommes sont capables de suivre celle qui compte le plus... même des hommes comanches. C'est la piste du véritable être humain."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Mars 2013, 14:47 
Hors-ligne
Administrateur

Inscription : 21 Août 2008, 16:01
Déplacement de la discussion hors sujet ici : asexualite-abstinence/nature-humaine-t1085.html

(veuillez continuer là bas le débat portant sur la nature humaine s'il vous plaît et réserver ici les messages concernant le coming-out asexuel)

_________________
Sous le Ciel, chacun prétend savoir comment le Bon est bon, et voici venir le Mauvais.
Lǎozǐ (VI siècle av. J.-C)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Mars 2014, 15:31 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2014, 14:28
Seule une amie S que j'ai connue sur un forum non "sexuel" est au courant.

Peut-être la raison pour laquelle elle m'a invité à passer un week-end en tête à tête dans le nord l'été dernier :D

_________________
<< Erotique toujours, pornocrate jamais.. >>

"La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance."

Maitre yoda


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Mars 2014, 19:31 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
Seul mon dernier ex S est au courant. Je lui devais bien une explication, après avoir enfin compris.

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Mars 2014, 22:29 
Hors-ligne
Membre fondateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:34
De manière globale, j'en ai parlé à ceux que je pensais être assez ouverts pour comprendre.

Une seule réaction négative, d'une violence verbale assez inouïe, de la part d'un gay (d'où une réticence supplémentaire de ma part pour un rapprochement avec les mouvements gays pour notre visibilité) qui m'a accusé de mentir, que cela n'existe pas... (bon, peut-être une déception, il s'était amouraché de moi :oops: )

Mais il a fini par comprendre ce que nous sommes :best:

Il y a eu quand même une surprise globale, car ils confondent asexualité avec un puritanisme digne de la Reine Victoria.... :roll: Même si je ne parle pas sexe spontanément, je connais des blagues, et beaucoup d'entre eux m'avaient demandé des conseils... le sexologue du groupe est A :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

_________________
«The sex is the biggest nothing in all the times» Andy Warhol


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 23 Mars 2014, 11:20 
Hors-ligne

Inscription : 16 Fév 2014, 14:37
perso je ne vois pas en quelle occasion je pourrais parler de mon "romantisme exacerbé" qui me submerge au point d'oublier cette chose qu'est le sexe (pas très éloignée du trou obstrué que l'on a en haut des fesses et que dit on , c'était l'emplacement d'une queue :lol: même en étant célibataire actuellement , je ne peut écoutez une musique genre slow ou arembi sans manquer de m'évanouir tellement je me fait des films sur mon éventuel prochain amoureux !!!
bref , actuellement , j'ai une bonne amie qui se trouve avoir été la tenancière d'un club échangiste dont elle a gardé quelques clients devenus amis .
je vais souvent manger chez elle (elle habite a 100 mètres de chez moi)
jamais ça parle de sexe , jamais personne raconte sa sexualité et je vois pas pourquoi je raconterais la mienne (idem a mon QG , le bistrot du village ou les gars racontent bien untel est parti par le balcon parce que le mari arrivait . je fait l'apéro avec eux et les chasseurs du coin , et jamais personne raconte sa sexualité , certes ils disent bien "celle là je l'ai b...ée , chacun a des préférences sexuelles , c'est évident mais même après 15 pastagas , je peut vous dire qu'a part une mamie bien connu qui a un moment donné sort ses seins (elle est comme ça) :lol: ben jamais personne (même entre mecs) ne raconte son intimité a ce point .
alors attention , ce n'est pas agressif mais je ne comprend pas pourquoi on veuille dire qu'on a pas ce besoin si ce n'est pour provoquer quelque chose.
de la même manière dont je pense sur le terme "Asexualité" pourquoi définir une chose aussi banale ???
parfois je pense que les gens manquent de recul (si ils pouvaient visionner a l'avance ce qu'ils font , ben ils le ferait pas :lol:
ce que je veux dire c'est qu'a table entre amis personne va vous dire : " ha mais moi si elle me fait pas une fellation avant , ben je peut pas lui faire l'amour après!!!
et encore moins la personne va pas déclencher un débat en disant : voilà je fait mon coming out : je fait parti de ceux qui ont besoins qu'on attache leur roupettes :D
voila quoi , perso bien évidamment c'est arrivé (parce que je suis célibataire actuellement , que l'on me dise :: on va te trouver quelqu'un , ou : quand même ça doit te manquer" , ben de là , je répond ," je m'en fou du c.l , je suis très romantique" et l'histoire s'arrete là !!!
pas de quoi inventer un concept du genre Asexualité ou autre chose . la seule chose que j'accepte dans ce terme (et parce que j'y est intérêt) c'est pour papoter entre gens ayant les même gouts et pour trouver un jules qui me convienne (pa peusss , couma disié en païs nostre :lol:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 23 Mars 2014, 11:32 
Hors-ligne
Membre fondateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:34
lamanon30 a écrit :
alors attention , ce n'est pas agressif mais je ne comprend pas pourquoi on veuille dire qu'on a pas ce besoin si ce n'est pour provoquer quelque chose.


Je ne pense pas que nous soyons nombreux à dire ce que nous sommes sans en être "contraints", comme pour couper court à toutes les sempiternelles questions ("alors, toujours pas en couple ? quand Est-ce que tu nous la présente ? T'es gay ou quoi ?" etc)

Je n'en ai jamais parlé spontanément, laissant tomber l'info comme un cheveu sur la soupe :mrgreen: :mrgreen:

Après, tout dépend des milieux, des personnes... Il y a ceux qui ne parlent jamais sexe, les autres qui ne font que ça (comme la gay dont je parlais dans mon précédent commentaire.)

:gratte: en fait, je dois dire que pour l'ensemble des célibataires que je connais (et ils sont nombreux) j'ignore même leurs orientations, et je m'en fous :mrgreen:

_________________
«The sex is the biggest nothing in all the times» Andy Warhol


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 23 Mars 2014, 12:36 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
Le coming out s'arrête il me semble au fait de dire "je suis asexuel". "Ca signifie que je me passe de sexe". ou un truc du genre qui reste court et sans détails.
Lorsqu'on commence à entrer dans le détail des pratiques, c'est autre chose. Pour moi, si ce n'est pas dans une situation bien particulière et bien rare, entre personnes qui se connaissent très bien, alors c'est juste de l'exhibitionnisme, ou de la vantardise. Et moi non plus, je ne fréquente personne qui parle de sexe, en tout cas pas de ses pratiques. J'ai vu une fille que je ne connaissais pas plus que ça, raconter des choses relatives à des expériences assez extrêmes. Cette fille est le genre qui écume les mecs des soirées, en quête de sensations fortes et diverses. Moi j'appelle ça une nymphomane. Donc il est un peu logique qu'elle s'en vante en même temps. J'ai une amie proche qui a eu longtemps une aversion pour le sexe, c'était lié à la peur des hommes car elle avait été marquée par un exhibitionniste dont elle avait été victime jeune. Puis elle a fait une thérapie, et maintenant elle aime faire l'amour, elle est en couple et même avec un gosse, tout va pour le mieux. Donc elle a pu me parler de son problème, mais cependant jamais pour que ça devienne un catalogue de ses goûts ou dégoûts en la matière.
Je ne ressens pas le besoin de dire que je suis A. Par le passé la question ne s'est jamais posée, je ne le savais pas moi-même et je menais la vie d'une S en couple à plusieurs reprises. Maintenant que je suis A (que j'ai compris que je l'ai toujours été) et que je suis célibataire, il commence en effet à y avoir quelques remarques sur le fait que je ne devrais pas trop attendre ...on croit que j'ai du mal à me retrouver quelqu'un suite à la rupture précédente. Je laisse croire, au mieux je réponds que pour le moment je suis bien comme ça. Et ça ne va pas plus loin. Pour l'avenir je verrai bien. Mais je ne me vois pas annoncer, même suite à une question sur mon célibat, que je suis asexuelle. Pour les mêmes raisons que dit Lamanon. Et aussi car je suppose que certains de mes proches auront des réactions au moins d'étonnement, sinon d'incompréhension, voire de critique. Et je n'ai pas envie de les déclencher. Donc oui, en effet comme dit Lamanon, pourquoi vouloir dire à tout prix quand on se doute de ce que ça peut déclencher...C'est une attitude un peu incompréhensible. C'est comme si un amoureux fou convaincu que l'élue de son coeur n'en avait rien à faire de lui , allait tout de même lui faire sa demande en mariage. :shock: C'est juste maso.

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL