Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 18 Nov 2018, 10:24

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: sexpress - 14 février 2014
Message Publié : 22 Mars 2014, 14:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
Il n'y a aucune définition légitime et officielle de l'asexualité à ce jour.
Aucun forum n'a le monopôle du savoir, c'est seulement un espace de discussion à caractère personnel. La définition proposée sur Aven n'est pas la même que celle qui figure ici, de plus.
Wikipédia est une encyclopédie écrite par tous, et non par des spécialistes. Elle n'a pas de valeur de référence. On peut y trouver du vrai et du faux. Le wikipédia sur l'asexualité a été fait uniquement par l'équipe d'Aven, qui n'est pas que je sache , autre chose qu'un groupe de personnes se ressentant asexuelles, mais n'ayant aucune compétence pour juger en la matière.
Google est un moteur de recherche, il ne fait qu'afficher des sites contenant le mot cherché. Il ne classe pas les sites en fonction de la véracité et du sérieux de l'information en lien avec les mots de recherche. N'importe qui peut faire un site ou un blog et y publier ce qu'il veut. Tout cela n'a rien de scientifique, ou n'a valeur de définition, sauf lorsqu'un site et un article sont ceux d'un groupe de scientifiques reconnus pour leur recherche. Comme l'article que j'ai mis plus haut en lien.
Enfin, ce n'est pas parce qu'on s'auto-proclame détenir une vérité, qu'on la détient en effet.

C'est bien entendu une atteinte à la liberté d'expression.

De plus, j'ai plaisir à répéter ceci (qui est aussi ma signature) :
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.

Et pour finir, je pense à tous ceux qui viennent sur Aven dans l'espoir d'un soutien, et qui en échange se voient dire qu'ils pensent et ressentent de travers. Ils s'en vont sans soutien et pire qu'à l'arrivée.
La désinformation, ce n'est pas toi qui la fait, Lamanon ! :bise:

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: sexpress - 14 février 2014
Message Publié : 22 Mars 2014, 14:45 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Citer :
. En pre- mier lieu, il y a une région de l'hémi- sphère gauche qui, chez les sujets sans trouble, présentait une désactivation, c'est-à-dire une diminution de son débit sanguin, alors que, à l'inverse, son activité demeurait inchangée chez les patients. Cette région, appelée gyrus rectus gauche, est située à la face inférieure du lobe frontal gauche, près de la ligne médiane (Figure 1). Nous avons interprété le maintien de cette activité dans le gyrus rectus gauche comme le reflet du maintien d'une acti- vité inhibitrice exercée par cette région sur le développement et la libération du désir et de l'excitation sexuels. En effet, cette région cérébrale est connue pour être impliquée dans le contrôle inhibiteur des comportements moti- vés.

Merci ewe
Trop fort cet article, enfin un article qui montre en détails le protocole expérimental et les résultats !
La suite avec la partie parlant de la zone frontale qui s'active en cas de frustration et qui finit par inhiber définitivement est très instructive également ! :respect:


Hmmmm... sinon, je ne savais qu'il y avait un autre pays catho où les filles s'habillent un micro jupe ailleurs qu'en Irlande. :mrgreen:



Citer :
"The lack of desire must result in significant distress for the individual and is not better accounted for by another disorder or physical diagnosis".

Moui, Et ? Je vois pas très bien où tu veux en venir... je crois deviner que tu veux mettre en valeur le mot "distress" ?


PS : vous voulez pas parler d'Aven ailleurs parce que là ça va encore partir en HS et les articles sont intéressants (les accusations portées envers Aven sont graves si elles sont vraies mais ici c'est pas le sujet).


Dernière édition par Alic le 22 Mars 2014, 14:50, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: sexpress - 14 février 2014
Message Publié : 22 Mars 2014, 14:50 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
Oui, cependant ce n'est pas tout à fait un hors sujet. Il y est question de la définition de l'asexualité. Ce à quoi j'ai répondu. C'est donc en lien avec le sujet.

L'article que j'ai mis, d'un chercheur qui se spécialise sur le sujet (un des référents donc), évoque ce qui a été mis au jour en 2000. Ce n'est pas un article destiné au grand public. On arrive cependant à suivre ce qui est dit. Et en effet, il est intéressant de voir comment ce genre de recherches scientifique se passent. De nos jours l'imagerie cérébrale et les neurosciences changent beaucoup la manière de faire de la recherche.

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: sexpress - 14 février 2014
Message Publié : 22 Mars 2014, 14:53 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2013, 14:39
Alic a écrit :
Citer :
"The lack of desire must result in significant distress for the individual and is not better accounted for by another disorder or physical diagnosis".

Moui, Et ? Je vois pas très bien où tu veux en venir... je crois deviner que tu veux mettre en valeur le mot "distress" ?

Si tu regardes bien, le DSM ne fait pas d'amalgames entre trouble du désir et frigidité. Il y a une distinction très claire entre la partie "désir" et la partie plus "physiologique".

http://allpsych.com/disorders/sexual/impotence.html
http://allpsych.com/disorders/sexual/orgasmmale.html

Tout n'est pas mélangé ensemble, même si cela n'a rien à voir avec l'asexualité encore une fois.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: sexpress - 14 février 2014
Message Publié : 22 Mars 2014, 14:57 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Citer :
même si cela n'a rien à voir avec l'asexualité encore une fois.

Mais ça c'est toi qui le dit et c'est pas tes citations qui prouvent le contraire. :hausse:

Au moins ewe me comprend, c'est déjà ça. :zen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: sexpress - 14 février 2014
Message Publié : 22 Mars 2014, 15:10 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
Toujours sur le sujet du trouble du désir sexuel hypoactif :

"Le trouble du désir sexuel hypo-actif (Hypoactive Sexual Desire Disorder, HSDD) est le trouble le plus prévalent des dysfonctionnements sexuels féminins (Female Sexual Dysfunction, FSD) qui affecte les femmes adultes de tous âges y compris les femmes ménopausées. Le HSDD peut avoir des effets significatifs sur les rapports et l’équilibre émotionnel des femmes et il constitue la forme la plus commune de FSD observée dans la pratique clinique. Le HSDD se caractérise par une déficience ou l’absence de fantasmes sexuels et de désir d’activité sexuelle provoquant une profonde détresse ou des difficultés interpersonnelles et n’est pas dû exclusivement aux effets d’un autre trouble psychiatrique, d’une pathologie ou d’une substance (médicament, par exemple). La physiopathologie du HSDD n’est pas encore bien comprise, mais on pense qu’elle implique un déséquilibre entre les facteurs contrôlant l’inhibition et l’excitation du désir sexuel au niveau du cerveau. De nombreux médecins se montrent réticents à aborder les problèmes de désir sexuel avec leurs patients pour diverses raisons, notamment des connaissances insuffisantes en la matière, le manque de traitements efficaces et les contraintes de temps. Même si les options de traitement actuelles sont limitées, une meilleure compréhension de la physiopathologie sous-jacente du HSDD peut favoriser l’émergence de nouvelles thérapies."
Extrait d'ici : http://www.sciencedirect.com/science/ar ... 891000353X

Autre article, d'une site de recherche Suisse :
http://rms.medhyg.ch/numero-241-page-614.htm


Enfin, voilà le lien entre trouble du désir et frigidité :
DESIR SEXUEL HYPOACTIF CHEZ LA FEMME
• Depuis la «Second International Consultation on Sexual Medicine» qui s’est tenue à Paris en 2004, Rosemary Basson (et d’autres experts) ont publié
un glossaire de recommandations pour une meilleure définition des dysfonctions sexuelles féminines.
• Ces dysfonctions sont réparties au niveau diagnostique en :
1) le désir sexuel hypoactif (DSH). Dans ce chapitre, on pose des questions sur les fantasmes ou l’idée d’avoir une activité sexuelle.
2) les troubles de l’excitation sexuelle, avec les items étudiant la partie de la sexualité amenant à la pénétration et à l’orgasme, dont la lubrification.
3) les troubles de l’orgasme (constituant le stade final de l’excitation)
4) les troubles avec composante douloureuse

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: sexpress - 14 février 2014
Message Publié : 22 Mars 2014, 15:11 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2013, 14:39
Alic a écrit :
Citer :
même si cela n'a rien à voir avec l'asexualité encore une fois.

Mais ça c'est toi qui le dit et c'est pas tes citations qui prouvent le contraire. :hausse:

Comme je l'ai déjà dit, le DSM ne fait pas de référence directe à l'asexualité. A aucun moment le manuel ne fait référence à des individus ne se trouvant simplement pas dans le spectre des orientations sexuelles reconnues; mais à des individus "sexuels" (hétéros, homo, bi...peu importe) ayant un trouble du désir sexuel qui leur cause des difficultés d'ordre interne. Ca n'a rien à voir avec l'asexualité puisque ces individus ne le sont pas, manifestement.

Donc non, jamais la frigidité n'a été confondue cliniquement avec l'asexualité au sein du DSM, et chaque trouble est bien séparé les uns des autres.

L'asexualité n'est tout simplement jamais mentionnée ni abordée.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: sexpress - 14 février 2014
Message Publié : 22 Mars 2014, 15:17 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Piccolo a écrit :
Bref, ça n'a aucun rapport avec l'asexualité telle que nous l'entendons.


Ha, ok donc je suis d'accord : le DSM ne fait pas référence à l'asexualité telle que tu l'entends, je comprends mieux. :respect:

C'est le "nous" qui m'a perturbé. :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: sexpress - 14 février 2014
Message Publié : 22 Mars 2014, 15:23 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2013, 14:39
Tu peux te réfugier derrière les sarcasmes si ça te fais plaisir. Je t'ai donné une source, après tu es libre d'interpréter les choses comme il te convient. :respect:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: sexpress - 14 février 2014
Message Publié : 22 Mars 2014, 15:27 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
L'asexualité n'est pas reconnue par le DSM car l'asexualité telle que nous la concevons n'est pas reconnue par la communauté scientifique (je répète que Bogaert est psychologue, ce n'est pas une science). C'est une invention à nous, venant d'Aven à la base. Cela relève d'un groupe de personnes se reconnaissant d'après leur expérience et ressentis communs, et non pas suite à des études scientifiques sur ce cas précis. C'est actuellement un terme défendu par militantisme, ou juste repris faute d'autre chose.
Cela n'empêche pas la communauté scientifiques d'étudier un certain nombre de choses qui concerne la sexualité et ses troubles...par extension il se peut que des choses nous concernent ou que la communauté rejoigne l terme d'asexualité...et lui donne enfin une définition.

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL