Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 19 Sep 2018, 02:50

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 27 Août 2008, 22:23 
Hors-ligne
Administrateur

Inscription : 21 Août 2008, 16:01
Voici un article concernant l'asexualité paru dans liberation.fr le 05/08/06, extraits :


Ils ne ressentent aucune attraction sexuelle. Ils peuvent aimer, mais sont indifférents au sexe. Jusque-là, les asexuels restaient cachés. Depuis quelques années, ils s'expriment, échangent leurs expériences, sortent du placard. Une étude britannique (1) suggère qu'ils seraient très nombreux : 1 % des personnes sondées déclarent n'avoir «jamais éprouvé d'attraction sexuelle pour qui que ce soit». Beaucoup de médecins considèrent l'«asexualité» comme un dysfonctionnement. Ce n'est pas le sentiment des asexuels, qui commencent depuis quatre ans à se grouper en communauté, grâce à l'Internet, et qui revendiquent leur «orientation». Leur porte-voix est un jeune homme, l'Américain David Jay, 23 ans, qui anime depuis plus de quatre ans la principale communauté, Aven (Asexual Visibility and Education Network). Entretien.

(...)

Quand avez-vous découvert que vous étiez asexuel ?
Quand j'avais 13 ou 14 ans. Quand d'autres m'ont fait comprendre qu'ils désiraient quelque chose de moi, j'ai compris que j'étais différent. Cela m'a pris du temps d'accepter l'idée que l'asexualité était une possibilité. Les gays, dès l'enfance, savent que l'homosexualité existe. Mais personne, même au lycée, n'a entendu parler d'asexualité. Au début, je ne voulais en parler à personne. Puis j'ai réalisé que ce n'était pas un «problème», et compris ce que c'était, car il n'y avait alors aucune définition. J'ai beaucoup discuté avec mes amis, filles et garçons, au lycée, pour définir quelle était mon identité sexuelle. Vers 18 ans, j'ai décidé de faire mon coming-out. A l'université, j'ai créé une communauté à travers le site. On a forgé le mot «asexualité», et des milliers de gens nous ont trouvés sur le Web, en cherchant, à partir de zéro.

Avez-vous essayé d'avoir des relations sexuelles ?
Pas vraiment. Cela n'avait pas d'intérêt pour moi. Je n'ai jamais senti que cela valait le coup d'essayer.

Même à titre d'expérience ?
Je n'ai jamais eu de relations sexuelles ; j'ai essayé des trucs sexuels avec des gens, cela n'a rien déclenché chez moi.

Avec des filles et des garçons ?
Oui.

Les asexuels ont-ils des points communs ou sont-ils très divers ?
Beaucoup ont en commun d'avoir vécu la solitude, ne sachant pas comment se comporter, pensant qu'ils étaient les seuls à être ainsi. Mais pour le reste c'est une communauté très diverse. Il existe surtout une très grande variété dans la façon de vivre son asexualité. Certains ressentent des attractions (émotionnelles mais pas sexuelles) et d'autres non. Parmi ceux qui éprouvent une telle attraction, vous retrouvez des gays, des straights, des bi. Ceux qui n'ont pas d'attraction peuvent aussi avoir besoin d'établir une relation romantique, ou une amitié très proche avec quelqu'un. Tous essaient de trouver comment naviguer dans la société sans être «sexuel». Nous n'avons aucun problème avec l'idée de sexe : si quelqu'un aime le sexe, qu'il en profite, c'est très bien. Mais nous pensons aussi que le sexe n'est pas indispensable. Sans sexe, la vie ne perd pas son sens.

Votre condition ne tient donc pas d'un dysfonctionnement ?
Non, pas du tout. C'est plus proche de l'orientation sexuelle. Aucun facteur médical ou autre n'explique pourquoi vous êtes hétéro ou homo. C'est la même chose avec l'asexualité. Nous n'avons pas d'hormones différentes.

N'y a-t-il pas dans votre communauté, par exemple, des gens qui ont été traumatisés dans leur enfance par des abus sexuels ?
Je n'ai pas de statistiques, mais je pense que c'est le même pourcentage que dans le reste de la population.

Reste-t-on asexuel toute sa vie ?
La majorité des asexuels le sont pour le restant de leurs jours. Quelques-uns passent d'asexuel à sexuel, ou l'inverse.

Les asexuels peuvent-ils avoir de l'excitation, une érection ?
Oui, pour la plupart. Mais ce n'est pas associé à un désir. C'est juste quelque chose qui arrive à votre corps. Certains se masturbent, peuvent se sentir bien, mais sans que cela ne soit associé à une attraction.

Est-ce difficile d'expliquer l'asexualité ?
Non, pas trop, pour ce qui me concerne. Les gens sont très intrigués, ils trouvent cela étrange. Ils ont du mal à imaginer que le sexe puisse ne jouer aucun rôle dans une vie. Ce qui est le plus dur à appréhender, pour eux, c'est le lien entre sexualité et amour. Quand on leur explique que l'on a de l'intimité sans sexualité, ils sont perplexes. Ce sont des discussions intéressantes, et assez amusantes.

(...)


(1) Anthony Bogaert, Asexuality : Prevalence and Associated Factors in a National Probability Sample, Journal of Sex Research , août 2004.

_________________
Sous le Ciel, chacun prétend savoir comment le Bon est bon, et voici venir le Mauvais.
Lǎozǐ (VI siècle av. J.-C)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Oct 2008, 00:47 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Oct 2008, 23:06
Très intéressant, je vais le faire lire à mon médecin qui me croit "malade" puisqu'il me propose un traitement hormonal sans preuve d'un quelconque dérèglement.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 25 Avr 2009, 14:58 
Hors-ligne

Inscription : 25 Avr 2009, 14:39
ses exactement ce que je ressent tous se qui est dit dans cette article est ma vie depuis 47 ans et dire que je me croyez presque unique ,et depuis quelque temps on en parle un peu partout cela fait du bien . je ne comprend pas pour quoi cela se fait que maintenant? : :gratte:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 25 Avr 2009, 18:22 
Hors-ligne
Administrateur

Inscription : 21 Août 2008, 16:01
Bienvenue nebuleuse1 !

Et oui, on parle de plus en plus de l'asexualité, alors qu'elle à toujours existé. Tout comme toi, beaucoup découvrent qu'ils ne sont pas les seuls !

_________________
Sous le Ciel, chacun prétend savoir comment le Bon est bon, et voici venir le Mauvais.
Lǎozǐ (VI siècle av. J.-C)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Sep 2009, 16:38 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Juil 2009, 15:16
David Jay a écrit :
Même à titre d'expérience ?
Je n'ai jamais eu de relations sexuelles ; j'ai essayé des trucs sexuels avec des gens, cela n'a rien déclenché chez moi.

Avec des filles et des garçons ?
Oui.
Idem , je me reconnais la dedans.
Tous mes expériences ne m'ont jamais réellement marqué , mais plutot en négatif.
Cool, cet topic sur David Jay, mais il est super jeune à 23 ans, et ben , c'est bien pour lui :) et la communauté A.
Je me reconnais dans pas mal de trucs , du discours de David Jay :)
Je suis certains de pouvoir me passer de rapports S. jusqu'a encore très longtemps, car ma vie s ' articule sur un non besoin en Sexe, mais plutot d'amour .
... Ou de transferts .


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL