Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 17 Déc 2018, 07:51

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 13 Oct 2011, 11:28 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Jan 2011, 22:18
Localisation : Clermont-Ferrand
Un article dans Le Nouvel Observateur :
Partie 1
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... vateur.jpg
Partie 2
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... ateur2.jpg
Ptite Marie, c'est moi ^^

_________________
J'ai gardé un cœur d'enfant. Sur mon bureau, dans un bocal de formol.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 13 Oct 2011, 15:28 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Article intéressant mais il va falloir le relire plusieurs fois. :D
:respect: et :bise: à toi pour avoir mis les liens pour cet article.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 13 Oct 2011, 20:31 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Merci pour le lien ! ;)

Il est plutôt bien fait, il aborde le cas de ceux qui ne ressentent pas de besoin/envie, et ceux qui sont en gros dégoûtés du sexe.
Il reprend bien aussi certaines réflexions que l'on a pu se faire, sur le fait que ne pas avoir de vie sexuelle est plus stigmatisant que d'en avoir une débridée.

Faudrait que je lise les livres dont ils parlent, un de ces quatre !


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Oct 2011, 00:28 
Hors-ligne
Rédacteur / rédactrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:31
Merci Ptite Marie ;)

L'article a au moins ça de bien c'est qu'on en parle. En parler bien, ça, c'est une autre histoire :/
Peggy Sastres n'a pa décidé de "nous" appeler les Asexuels, mais elle a écrit un bon livre, d'ailleurs, sur les Asexuels. La nuance est quand même de taille.

Il manque une explication plus claire par le philosophe qui parle de dérivés du capitalisme :gratte: :gratte: . Je ne vois pas trop ce que ça veut dire :o:

Les paroles du psy débutaient bien ... l'asexualité a toujours existé (ah quand même !! nous sommes contents de le lire ! mais c'était trop beau... :( . Ce regroupement identitaire l'inquiète...
ah, oui tant que ça existait, mais qu'on en parlait pas. C'était pratique ! Sauf que maintenant, c'est sur la place publique, plus ou moins revendiqué et là, ça dérange.
Je ne vois pas en quoi le fait de se retrouver avec un point commun et se "regrouper" est inquiétant :roll: Il existe tant de confréries qui célèbrent le vin, les truffes, et tant d'associations qui regroupent les aficionados de tout et n'importe quoi.

Quant au troisième sexe, disons que c'est maladroit ! je pense qu'ils ont voulu dire 3ème orientation sexuelle.

Heureusement que les quelques lignes parlant de Zimou et toi, Ptite Marie remettent un peu de simplicité dans le sujet !
Pas besoin de nous observer au microcospe de cette manière !

Est-ce si compliqué de dire que oui, cela a toujours existé ! et que oui, grâce à la libération sexuelle (elle n'a pas que des aspects négatifs), on parle de ces sujets plus facilement et que oui, enfin grâce au dévellopement du web, d'autres font entendre leurs voix alors qu'avant, ils se contraignaient à se taire, voir à se résoudre à écouter qu'ils avaient un truc qui clochait chez eux.
Un peu à la manière des abstinents qui parlent à mots feutrés de leur choix ou de leur ras-le-bol.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Oct 2011, 11:14 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
J'ai fait une relecture de l'article et ce qui m'ennuie, c'est qu'il est totalement, j'allais dire fourre tout, mais je ne sais pas si je peux. :oops:
C'est un grand mélange de notions. On y retrouve tout ce qui a déjà été dit sur les asexuels et les abstinents et une fois de plus, j'ai vraiment l'impression qu'on ne peut pas se faire comprendre des sexuels. :(


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20 Oct 2011, 20:46 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2011, 20:37
Localisation : Paris
Tifenn a écrit :
Il manque une explication plus claire par le philosophe qui parle de dérivés du capitalisme :gratte: :gratte: . Je ne vois pas trop ce que ça veut dire :o:


Moi je vois très bien... :evil: c'est le cas typique de l'incompréhension des S:
Une fois qu'ils ont intégré qu'on étaient morphologiquement capable d'avoir des relations, c'est tellement impossible pour eux qu'on en ai pas qu'il ne peuvent pas associer l'asexualité à autre chose que l’abstinence.

Quand on leur montre des gens sans col de prêtres, des rigolos bien dans leur basket, des amoureux comme Zim et Ptite-Marie, ils en concluent que la seule explication, vu qu'on a pas l'air frustrés et boutonneux (comme dirait la copine à Zozo) c'est qu'on est en rébellion contre la société du tout sexe de consommation, de la libération sexuelle, post 68, un peu comme beaucoup de rebelles écolos sont végétariens, nous on se priverait pas de viande pour revenir à une société jugée plus saine et intellectuelle par ces grands esprits, mais on se priverait de sexe si avilissant.

Il me semble voir passer quelques personnes, même ici de temps en temps, qui se perdent là en croyant que c'est ça l'asexualité.

Le danger de la visibilité et le sujet est très à la mode en ce moment, c'est que l'image véhiculée soit celle-ci et non la réalité: l'asexualité n'est pas choisie, elle est subie, c'est n'éprouver ni désir ni manque sexuel, elle résulte probablement d'un d'un bug soit psychologique soit physiologique.
Sur ce dernier point je sais qu'on est pas tous d'accord...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20 Oct 2011, 20:54 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
esteban a écrit :
elle résulte probablement d'un bug soit psychologique soit physiologique.

Ou les deux.
Peut-être qu'on bugue psychologiquement parce qu'il y a un bug physiologique quelque part, soit inné, soit acquis.
Ou peut-être qu'on bugue physiologiquement parce qu'on a eu un bug psychologique et que ça a entrainé des bouleversements au niveau des hormones et des connexions.
Ou peut-être que la nature est encore plus diversifiée qu'on ne le pensait. :gratte:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20 Oct 2011, 20:59 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2011, 20:37
Localisation : Paris
Je suis d'accord avec toi et d'ailleurs en tout domaine pas seulement au niveau de la ceinture, si les deux écoles celle de l'inné et celle de l’acquis s'affrontent toujours sans pouvoir trancher, c'est peut-être parce que tous les facteurs interviennent.
Il faut les deux, ou alors l'un prépare le terrain à l'autre...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20 Oct 2011, 22:39 
Hors-ligne

Inscription : 21 Juin 2011, 00:14
Localisation : 69 ou 13
Ce que je déplore parfois, en parcourant le forum, c'est qu'on soit obligé d'employer le terme "nous" en parlant de tous ceux qui sont asexuels. J'espère qu'un jour, nous ne ressentirons plus le besoin d'avoir un forum sur l'asexualité (bien que je prenne plaisir à le parcourir et à y répondre parfois et surtout contente qu'il existe quand même). Je sais, c'est un peu contradictoire !
Mais, est-ce que les hétéroSexuels ont un forum où ils emploient ce "nous" ? Je ne pense pas.
C'est lié au fait que nous soyons une minorité et comme toutes les minorités, nous éprouvons le besoin de nous regrouper pour pouvoir exister, nous créer une identité communautaire. Les minorités ont toujours été stigmatisées.
J'ai un peu de mal à exprimer ce que je ressens car ce n'est pas très clair pour moi aussi.
Juste que j'aimerais qu'un jour, on puisse dire qu'on est asexuel et que cela ne provoque pas plus de réaction que de dire qu'on est hétéro ou qu'on préfère les blond(e)s, les minces ou les un peu"enveloppés"...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20 Oct 2011, 22:56 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Véro a écrit :
Ce que je déplore parfois, en parcourant le forum, c'est qu'on soit obligé d'employer le terme "nous" en parlant de tous ceux qui sont asexuels.

Je ne pense pas qu'on dise nous parce qu'on est asexuels mais parce qu'il semble logique de dire nous lorsqu'on forme un groupe, quel que soit ce groupe. ça représente juste un ensemble de personne qui ont un point en commun. Mais ça n'empêche pas d'être individuels et différents les uns des autres. Les hétérosexuels disent peut-être nous aussi lorsqu'ils parlent de leur hétérosexualité, comme les homos, ou les supporters de rugby, quand ils soutiennent la même équipe, évidemment. :D
Il me semble que c'est dans la nature humaine de rechercher le pluriel, même si A plus de quatre on est une bande de c-ns ou que Le pluriel ne fait rien à l'affaire, quand on est c-n, on est c-n.
Ben oui, j'ai regardé le film sur Brassens.
Toute ma jeunesse. :roll:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL