Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 16 Nov 2018, 15:25

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 68 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 20 Mars 2012, 00:03 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Citer :
Aussi, quand vous étiez à Limoges avec vos amis et si j'ai bien compris, en cas de "besoin corporel", il y a parfois "service mutuel rendu à la nation", et là j'aurais tendance à rejoindre l'avis de vos amis. Comme ils l'ont dit, si vous aimez recevoir du sexe l'un de l'autre, vous ne pouvez pas être totalement A.

Bon ben c'est vrai que c'est dommage que ce passage n'ait pas été appronfondi. (En même temps dans ce genre d'émission avec toutes ces interviews rapides qui se suivent on approfondit rien.)

Effectivement c'est pas bête ce que dit Kitaki s'il y a "service rendu" (mais je n'ai pas trop compris ce passage) pour moi c'est un rapport sexuel et dans ce cas il y a peut être juste un blocage sur la pénétration. Après je n'irais pas jusqu'à dire que vous n'êtes pas totalement A parce que être A, chacun a sa définition là dessus donc on s'en fou.
Par contre, moi honêtement je n'ai pas honte de le dire : je crois que je fais un blocage sur le sexe. (sur la pénétration aussi sans doutes).

La où je veux en venir, c'est de poser la question : un blocage rend t'il moins asexuel ? Moi, je vois pas en quoi, "blocage" c'est qu'un mot pour dire qu'on a pas envie, avec des nuances sans doutes mais mineures, or, j'ai vraiment l'impression que dans les forums asexuels le mot "blocage" est un mot interdit.

Moi j'ai rien contre les émissions sur l'asexualité mais j'ai l'impression que le discours des asexuels interrogés est bien formaté. Genre livre blanc qui circule entre les asexuels pour savoir quoi dire aux journalistes. (j'ai cru comprendre qu'il y en a d'ailleurs).

Bon là, je ne dis pas que c'était le cas dans votre émission mais comme tout est survolé avec ce montage à 200 à l'heure ça ne changerait pas grand chose d'avoir un discours formaté ou non. Par contre j'ai vu d'autres émissions où ça sentait le livre blanc. Et le pire c'est quand on lit sur les forums "il a pas un discours formaté donc c'était pas un asexuel".
:roll:

Bon en même temps là je parle tout seul parce qu'il faut avoir vu les émissions que j'ai vu et lire les messages que j'ai lu pour comprendre de quoi je parle. ^^'

Blocage, pas blocage, avoir un discours formaté ou non ce ne sont que des mots, sauf que ce que je trouve dommage dans les émissions en général, c'est qu'on finisse par dire tous la même chose alors qu'on a des vécus et des ressentis bien différents. :hausse:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20 Mars 2012, 00:34 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Peut-être qu'on est asexuel quand on n'a pas envie de débloquer le blocage. :gratte:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20 Mars 2012, 01:19 
Hors-ligne
Rédacteur / rédactrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:31
Ce qui m'étonne, c'est que tout le monde devrait être à l'aise dans un sex shop, ou en face un film assez "hot".
je ne pense pas me tromper en disant que même ceux qu'on appelle communément des "S", pourraient être gênés dans le même cas.
Je crois qu'il faut admettre le principe de base que la sexualité relève du domaine de l'intime et tout le monde n'a pas envie d'exhiber cette partie de soi. Or en témoignant comme l'ont fait Ptite Marie et son amoureux, la situation oblige, pour expliquer, qu'ils se dévoilent un peu. Pour certains, ce serait quasi impossible (moi, par exemple et même ma voisine qui a mari et enfants), pour d'autres, ce n'est pas évident et pour d'autres encore, cela ne pose aucun problème.

Maintenant qu'on qualifie certaines pratiques "de sales", là encore bien des "s"pourraient en dire autant.

Sous prétexte, qu'on soit "A" ou "S" , on devrait tous ressentir les choses de la même façon :gratte:

Ce que je trouve génial dans la visibilité de l'asexualité, c'est de démontrer que "tout " est possible et qu'on peut être heureux ainsi sans obéir à un diktat. En ayant trouvé "cette sérénité intimiste", peut-être notre chemin peut-il être plus évolutif et éloigné d'un ressenti 100% asexuel... ou pas. A chacun de trouver son équilibre sans se sentir rejeté et donc bloqué par la normalité ambiante.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 20 Mars 2012, 11:39 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Jan 2011, 22:18
Localisation : Clermont-Ferrand
nikola a écrit :
Mais en prenant un peu de recul je me pose une question : Avez vous bien refléchis avant d'accepter ce tournage ?

N ' oubliez pas que ces immages vous suivrons toute votre vie avec toutes les concequances que cela implique :cry:
sur votre future vie privée et proffecionnelle :confus
Faut pas oublier que nous vivons dans une société qui a peur des gens qui osent exprimer leurs differences .

Vous etes tous les deux tres jeunes 22 et 26 ans , si j'ai bien compris , .......toute votre vie est devant vous et la vie n'est jamais figée , on evolue tous ...

J'espere simplement que vous serez toujours entourés de gens ouvert d'esprit .

Je ne pense pas que les conséquences soient si importantes, après tout nous ne sommes qu’asexuels, franchement ya eu bien pire comme situations dans ce genre de reportage ^^ Je suis prête à assumer toutes les réactions que je risque de rencontrer, et si les gens ne sont pas assez ouverts d’esprit pour passer par-dessus, au moins ça fera le tri dans mes relations. On verra bien !

YOYO35 a écrit :
salut, les amoureux
je pense que tout a été dis mais je tenais quand méme à réagir sur l'ensemble des témoignages de vos amis qui se rejoignent tous en disant grossomodo, il n'y a pas de couple sans sex.
Ben quand je vous vois comme deux tourtereaux,j'ai la preuve du contraire.
Et pour moi perso, ce doc m' a redonné confiance en moi .
Merci et bon courage pour la grossesse (si j'ai bien tout compris)

Alors c’est une victoire de plus ! Pour ce qui est de la grossesse non non on n’a pas l’intention d’avoir des enfants tout de suite lol, ils ont dû mettre ça parce qu’ils trouvaient pas de conclusion appropriée ^^ Et même quand ils parlent de fécondation in-vitro, pas besoin de ça pour faire un enfant sans relation sexuelle, un peu de sperme et une seringue sans aiguille et le tour est joué, mais bon va expliquer ça devant une caméra !

kitaki a écrit :
En fait, par moments vous avez l'air plus mal à l'aise avec le sexe que fondamentalement asexuels. Là où j'irai même un peu plus loin dans ma remarque, c'est qu'en réalité Julien donne vraiment l'impression d'être indifférent au sexe là où toi Marie tu donnes plus l'impression d'être gênée, notamment par la simple idée de pénétration. (Peut-être aussi qu'inconsciemment le fait qu'il y ait déjà goûté et pas toi lui donne plus de crédibilité.)
Ca m'a frappée quand vous étiez au sex-shop, quand tu étais dans la boutique de lingerie, et également quand vous évoquiez la possibilité d'avoir des enfants, tu as vraiment l'air mal à l'aise, après je reconnais que la présence des caméras et le sujet abordé ça n'aide pas forcément à se sentir à l'aise... Il m'a semblé entendre le mot "sale" aussi à un moment, je ne sais plus quand, mais quand on pense être A et qu'on utilise le mot "sale" pour parler du sexe, ce n'est pas si anodin...

Tu as déjà essayé de parler de ta vie sexuelle devant une caméra ? ^^
Plus sérieusement, la gêne qui est visible c’est principalement à cause des caméras, je pourrais parler de n’importe quoi ça serait pareil, je suis hyper mal à l’aise devant une caméra. Alors imagine parler de pénétration. En effet Julien est plutôt indifférent au sexe et moi je le suis moins, mais ça n’est pas le sexe en lui-même qui me pose problème, mais son étalage et sa place dans notre société. Quand on parlait du sexe à la télé, ce que Julien a qualifié de « sale » ça n’était pas le sexe, c’était la scène vulgaire et quasi pornographique qui passait. On n’a rien contre le sexe en général, mais quand il est exposé de façon aussi indécente ça nous gave.

kitaki a écrit :
Aussi, quand vous étiez à Limoges avec vos amis et si j'ai bien compris, en cas de "besoin corporel", il y a parfois "service mutuel rendu à la nation", et là j'aurais tendance à rejoindre l'avis de vos amis. Comme ils l'ont dit, si vous aimez recevoir du sexe l'un de l'autre, vous ne pouvez pas être totalement A.

C’était Poitiers, pas Limoges ^^
En fait c’était très mal expliqué et ils ont coupé pas mal de trucs, du coup on comprend pas bien. C’est pas des services qu’on se rend, on n’a pas de « besoins », simplement des fois quand on fait des câlins on peut en arriver à des caresses sexuelles, parce que notre corps fonctionne très bien et qu’on aime faire plaisir à l’autre. Mais on n’a en aucun cas besoin de ça, c’est simplement un plaisir qu’on donne sans rien réclamer en retour. Et si on ne le fait pas il n’y a ni manque ni frustration, on s’en fiche. Mais on peut aimer recevoir du sexe de temps en temps sans avoir d’attirance particulière, comme je l’ai dit nos corps fonctionnent et savent ressentir du plaisir.


Alic a écrit :
Effectivement c'est pas bête ce que dit Kitaki s'il y a "service rendu" (mais je n'ai pas trop compris ce passage) pour moi c'est un rapport sexuel et dans ce cas il y a peut être juste un blocage sur la pénétration. Après je n'irais pas jusqu'à dire que vous n'êtes pas totalement A parce que être A, chacun a ça définition là dessus donc on s'en fou.
Par contre, moi honêtement je n'ai pas honte de le dire : je crois que je fais un blocage sur le sexe. (sur la pénétration aussi sans doutes).

La où je veux en venir, c'est de poser la question : un blocage rend t'il moins asexuel ? Moi, je vois pas en quoi, "blocage" c'est qu'un mot pour dire qu'on a pas envie, avec des nuances sans doutes mais mineures, or, j'ai vraiment l'impression que dans les forums asexuels le mot "blocage" est un mot interdit.

En même temps je pense que quand on est une femme asexuelle c’est normal qu’on fasse un blocage sur la pénétration. En effet, l’idée d’introduire un truc dans son vagin quand on n’a pas de désir sexuel ça parait incongru et sans aucune utilité ni plaisir, donc forcément ça bloque. Je n’ai rien de particulier contre la pénétration mais je sais que sans désir je n’aurai pas de plaisir et que ça sera, au mieux inconfortable, au pire douloureux, donc pas tellement envie de tenter…
Moi aussi j’ai longtemps fait un blocage sur le sexe, mais je pense que c’est dû à mon asexualité. Comme je n’avais pas de désir sexuel je n’arrivais pas à comprendre pourquoi tous les autres voulaient « baiser », je trouvais (et je trouve encore) totalement égoïste le fait de vouloir utiliser le corps de l’autre pour prendre son plaisir, le fait que le sexe soit principalement un moyen de combler un besoin physique primaire et non un réel partage altruiste m’a conduite à avoir de moins en moins envie de le pratiquer et j’ai développé un dégoût pour le sexe en général. Je pense donc que mon dégoût du sexe n’est pas une cause de mon asexualité mais une conséquence. Bon maintenant j’arrive à voir le sexe autrement grâce à mon chéri, parce que cet égoïsme n’existe pas dans nos rapports et donc je suis bien plus à l’aise, mais le sexe dans la société continue à me répugner.

Alic a écrit :
Moi j'ai rien contre les émissions sur l'asexualité mais j'ai l'impression que le discours des asexuels interrogés est bien formaté. Genre livre blanc qui circule entre les asexuels pour savoir quoi dire aux journalistes. (j'ai cru comprendre qu'il y en a d'ailleurs).

Il y a des grandes lignes à aborder, du genre qu’être asexuel n’empêche pas de tomber amoureux, que ce n’est pas (forcément) dû à un traumatisme, qu’on peut être hétéro-asexuel, homo-asexuel ou bi-asexuel, bref des trucs sur l’asexualité en général, pour faire passer le message sans oublier de points importants.

Alic a écrit :
Blocage, pas blocage, avoir un discours formaté ou non ce ne sont que des mots, sauf que ce que je trouve dommage dans les émissions en général, c'est qu'on finisse par dire tous la même chose alors qu'on a des vécus et des ressentis bien différents. :hausse:

Et le problème c’est qu’on a beau parler devant la caméra et expliquer en détail nos parcours et notre vécu, au final le montage coupera presque tout, et il ne ressortira que les points les plus importants et impersonnels. On a longuement parlé de tout, mais avec quarante heures de tournage condensées en vingt minutes forcément tout passe à la trappe…

Tifenn a écrit :
Ce qui m'étonne, c'est que tout le monde devrait être à l'aise dans un sex shop, ou en face un film assez "hot".
je ne pense pas me tromper en disant que même ceux qu'on appelle communément des "S", pourraient être gênés dans le même cas.
Je crois qu'il faut admettre le principe de base que la sexualité relève du domaine de l'intime et tout le monde n'a pas envie d'exhiber cette partie de soi. Or en témoignant comme l'ont fait Ptite Marie et son amoureux, la situation oblige, pour expliquer, qu'ils se dévoilent un peu. Pour certains, ce serait quasi impossible (moi, par exemple et même ma voisine qui a mari et enfants), pour d'autres, ce n'est pas évident et pour d'autres encore, cela ne pose aucun problème.

Maintenant qu'on qualifie certaines pratiques "de sales", là encore bien des "s"pourraient en dire autant.

Sous prétexte, qu'on soit "A" ou "S" , on devrait tous ressentir les choses de la même façon :gratte:

Ce que je trouve génial dans la visibilité de l'asexualité, c'est de démontrer que "tout " est possible et qu'on peut être heureux ainsi sans obéir à un diktat. En ayant trouvé "cette sérénité intimiste", peut-être notre chemin peut-il être plus évolutif et éloigné d'un ressenti 100% asexuel... ou pas. A chacun de trouver son équilibre sans se sentir rejeté et donc bloqué par la normalité ambiante.

Je suis d’accord avec tout ce que tu as dit.

_________________
J'ai gardé un cœur d'enfant. Sur mon bureau, dans un bocal de formol.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Mars 2012, 22:45 
Hors-ligne

Inscription : 19 Jan 2012, 20:59
Grâce au reportage, j'ai gagné en confiance, d'ailleurs 3j après j'en parlais avec un de mes amis, mais connaissant mon passé et mon comportement il n'était pas surpris et est content pour moi que maintenant je sache où je vais dans ma vie sentimentale, plutot que de faire encore des erreurs en voulant être comme tout le monde. Entre Marie... merci !!


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Mars 2012, 23:42 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Citer :
Tu as déjà essayé de parler de ta vie sexuelle devant une caméra ? ^^

Tu veux rire, en parler tout court déjà j'ai du mal :lol:

Citer :
En fait c’était très mal expliqué et ils ont coupé pas mal de trucs, du coup on comprend pas bien.

C'est ça le problème des reportages à la télé, le montage qu'il y a derrière... :/


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 23 Mars 2012, 22:41 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
40 heures de tournage ?

Donc vous avez tourné pendant au moins une semaine c'est ça ?

C'est beaucoup. :o


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 24 Mars 2012, 12:59 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Jan 2011, 22:18
Localisation : Clermont-Ferrand
Lol je me souviens plus exactement le nombre d'heures, on a tourné un week-end complet en Novembre, puis toute une journée en Décembre, ça doit faire dans les 30 heures, on a eu des journées chargées. Pas moyen de me souvenir de ce que nous avait dit le journaliste, mais à mon avis c'est dans les 25-30 au moins^^

_________________
J'ai gardé un cœur d'enfant. Sur mon bureau, dans un bocal de formol.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 08 Mai 2012, 08:55 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2012, 22:47
Rien à voir mais le pic d'activité du forum a été fait le 15 mars à 22h20. Soit pendant ou peu après la diffusion du documentaire. C'est une bonne publicité...

_________________
"Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c'est la peur d'échouer." - Paulo Coelho
"La peur d'échouer, et le pognon aussi." - Alexandre Robin


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 10 Mai 2012, 11:21 
Hors-ligne

Inscription : 10 Mai 2012, 11:15
Bonjour,
Je me permets de vous envoyer un petit mot,
Journaliste et réalisatrice, je travaille actuellement à la préparation d'un documentaire sur les personnes qui vivent sans sexualité, (et qui s'en portent très bien),
J'ai cru comprendre, de part vos posts, que vous étiez dans cette situation,
Acceptez-vous de me parler de votre situation?
Mon mail : tmv2@reservoir-prod.fr
Dans l'attente de vous lire, ou de vous entendre,
Lisa.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 68 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL