Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 25 Mai 2018, 06:47

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Le coït, une aberration totale
Message Publié : 30 Mars 2013, 09:12 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2013, 17:55
Localisation : Paris 20
Article intéressant (et pertinent) d'un blog "féministe révolutionnaire" :

http://jeputrefielepatriarcat.wordpress ... omment-213

_________________
" Il y a de nombreuses pistes, dans cette vie, mais peu d'hommes sont capables de suivre celle qui compte le plus... même des hommes comanches. C'est la piste du véritable être humain."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 12:59 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Mars 2013, 13:40
Localisation : BE
Je trouve cet article très difficile à lire. J'ai du faire un gros effort pour mettre mes acquis de côté et pouvoir entrer dans sa logique.
C'est une théorie générale qui tient la route bien que son développement soit radical comme le titre du blog l'indique (et ma part misandrique a bien envie de lire le blog en entier...)
Merci

Edit: le blog entier est bien foutu. L'article Sur les FEMEN, sur Disney, sur l'accouchement, sur le commerce sexuel, ... C'est très intéressant d'avoir un point de vue opposé au discours classique (mais ça, on est d'accord). On m'a souvent reproché de voir un sens caché là ou soit disant il n'y en avait pas. Je suis une petite joueuse par rapport à l'auteure.
Il n'est pas question pour moi de partir en croisade contre les hommes mais voir et comprendre les mécanismes, c'est toujours utile.
Ca me fait penser à la discussion d'il y a quelque jours sur la nature humaine. Des rapports de forces et des réactions inconscientes. Ce que nous pensons être, ce que nous sommes vraiment...et le juste milieu.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 15:19 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2013, 17:55
Localisation : Paris 20
Oui, le discours peu paraître un peu radical.

Car il met en lumière la violence et l’extrémisme que l'on accepte au quotidien et qui nous paraît "normal" à force d'être subi (ou en tout cas reçu sans broncher). Ainsi peut on être choqué parce que l'on pourrait prendre pour une "croisade", effectivement. Rappelons-nous cependant qu'une cause juste vaut la peine que l'on se batte pour elle, et que le combat (si combat il y a) est moins celui contre les hommes que celui pour un monde plus beau.

_________________
" Il y a de nombreuses pistes, dans cette vie, mais peu d'hommes sont capables de suivre celle qui compte le plus... même des hommes comanches. C'est la piste du véritable être humain."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 16:11 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Mars 2013, 13:40
Localisation : BE
Et
John Carter a écrit :
...et que le combat (si combat il y a) est moins celui contre les hommes que celui pour un monde plus beau.

Précisément.
A partir du moment où la machine-société fait de l'homme le bourreau et de la femme la victime, inverser les rôles est stupide. Je ne voudrais pas d'un matriarcat. Reste à casser la machine :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Mars 2013, 16:58 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Je la plains : c'est quoi cette m... quelle a dans la tête ? :confus

Pour l'article, "le dommage causé par le coït" c'est de tomber enceinte, les moyens de contraception ne sont pas assez efficaces : elle ne peut pas b... quand elle veut... et tout ça c'est à cause de l'homme. :lol:

Ou bien peut-être qu'elle milite pour un monde totalement abstinent où on ne se reproduit que par insémination ? Ou encore, elle exprime sa frustration de ne pas être un homme ? (donnant raison aux théories freudiennes, selon lesquelles la femme se venge de l'homme par jalousie de na pas avoir des attributs masculains)


Mais j'admets que le niveau intellectuel est un peu plus élevé que la moyenne des blogs féministes extrémistes. :respect:


Le féminisme est à recycler : lutter contre les descriminations sexuelles en ne s'occupant des problèmes que d'un seul des deux sexes est une contraction que je ne suis pas le seul à relever, l'aberration est plus dans le féminisme extrême que dans le coït en tous cas c'est sûr.


Au fait c'est quoi le féminisme révolutionnaire ? :? :? :gratte:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re:
Message Publié : 30 Mars 2013, 17:28 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Mars 2013, 13:40
Localisation : BE
Alic a écrit :
Je la plains : c'est quoi cette m... quelle a dans la tête ? :confus

Pour l'article, "le dommage causé par le coït" c'est de tomber enceinte, les moyens de contraception ne sont pas assez efficaces : elle ne peut pas b... quand elle veut... et tout ça c'est à cause de l'homme. :lol:

Ou encore, elle exprime sa frustration de ne pas être un homme ? (donnant raison aux théories freudiennes, selon lesquelles la femme se venge de l'homme par jalousie de na pas avoir des attributs masculains)


Excuse moi mais on dirait une réponse de S : "elle est frustrée, c'te meuf !". Réaction opposée et proportionnelle aux dires de l'auteure ? Je crois qu'on a tous bien lu qu'elle est vraiment investie de mission mais tout n'est pas à jeter pour autant.
Et n'oublions pas que Freud était un homme et que, soit dit en passant, il a été contraint d’adapter ses propos à l'assemblée des médecins de l'époque afin de garder son statut.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 18:21 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2013, 17:55
Localisation : Paris 20
Tiens ! c'est marrant, ça ressemble effectivement à une réaction typiquement S...

On sait tout le "bien" que pensaient Gilles Deleuze et Foucault de Freud et de sa psychanalyse "à deux balles"... :roll:
Je recommande la lecture de " Histoire de la sexualité ", de Michel Foucault : édifiant.

_________________
" Il y a de nombreuses pistes, dans cette vie, mais peu d'hommes sont capables de suivre celle qui compte le plus... même des hommes comanches. C'est la piste du véritable être humain."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 18:26 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Mars 2013, 13:40
Localisation : BE
John Carter a écrit :
Gilles Deleuze .
:bise:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 18:45 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2013, 14:39
Alic a écrit :
Le féminisme est à recycler : lutter contre les descriminations sexuelles en ne s'occupant des problèmes que d'un seul des deux sexes est une contraction que je ne suis pas le seul à relever, l'aberration est plus dans le féminisme extrême que dans le coït en tous cas c'est sûr.

Entièrement d'accord.
Ces féministes établissent un clivage teinté de manichéisme avec d'un côté, les femmes qui sont toutes innocentes, pures et gentilles; et les hommes, tous de véritables démons, pervers et qui n'ont que de mauvaises intentions envers les femmes. Alors qu'il y a du bon et du mauvais chez les deux sexes.
Difficile d'adhérer au discours féministe quand on est soi-même un homme qui est aux antipodes de ce qu'elles dénoncent, même si les inégalités et les persécutions existent toujours, et qu'elles méritent d'être combattues .






Mais en l'occurrence, je dois dire qu'au fond de moi je pense (ou plutôt "ressens") la même chose à l'égard du coït.

Quand les homophobes s'acharnent sur les homos, ce n'est pas tant parce que la sodomie est "contre-nature", ou que c'est par là que passent les selles (après tout, même certains hétéros pratiquent la sodomie), c'est plutôt que le fait de se faire enc**** est vu comme une dévirilisation extrême de l'homme, qui de ce fait devient "femme".
D'ailleurs ce n'est pas anodin si on fait la distinction "gay actif" et "gay passif".

Dans la société romaine (qui n'était pas influencée par les valeurs judéo-chrétiennes), la bisexualité était la norme. Et un homme libre pouvait avoir des relations sexuelles avec un autre homme à condition d'être actif, autrement c'était l'humiliation totale pour lui. D'ailleurs les passifs avaient toujours une position sociale très basse. On retrouve donc ce côté domination à plusieurs niveaux.

Et la sodomie se retrouve également présente chez les hommes non-homosexuels, comme chez les guerriers ou les soldats, qui souvent violaient les vaincus, afin de les humilier jusqu'au bout et profondément (sans jeu de mot douteux), ou bien encore leurs femmes.
Dans les prisons également, où les moins forts se retrouvent à faire "les pipes et le café".

Donc ouais, la pénétration est quand même étroitement liée à la domination; sinon pourquoi les femmes se font insulter de sal**** alors que l'équivalent masculin n'existe pas dans un contexte strictement hétérosexuel ?


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 18:54 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Citer :
Excuse moi mais on dirait une réponse de S : "elle est frustrée, c'te meuf !".

Où est ce que j'ai parlé de frustration sexuelle ? Vous avez vraiment tout déformé là. :confus
J'ai parlé de frustration de ne pas être un homme : vous rejetez tout mon post en bloc en le lisant en biais sous pretexte que "Freud ceylemal". Je n'ai fait que citer une théorie qui semble vraie chez l'auteure :
J'ai dit que selon elle le danger du coït c'est la grossesse, ce qui fait d'elle la "S" suprême car elle veut pouvoir faire l'amour sans le "danger" de l'enfantement (donc, faire l'amour comme un homme) : excuses moi mais c'est tout sauf une réponse de S, c'est justement le contraire. C'est dingue d'en arriver à la conclusion inverse. :gratte:

Piccolo a écrit :
Difficile d'adhérer au discours féministe quand on est soi-même un homme qui est aux antipodes de ce qu'elles dénoncent, même si les inégalités et les persécutions existent toujours, et qu'elles méritent d'être combattues .

Idem. :respect:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL