Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 20 Fév 2018, 11:50

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 30 Mars 2013, 19:40 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Je n'ai pas tout lu, ça m'a rapidement saoulé. D'ailleurs, dès le "Or, aujourd’hui, la pilule et l’avortement font que nous n’avons plus ce moyen de négociation possible, nous n’avons plus d’excuses pour refuser le coït aux hommes." j'avais envie d'arrêter la lecture.
Depuis quand, à notre époque et dans notre société, on a besoin de trouver un prétexte pour "refuser le coït" ? Si c'est le cas de l'auteur, je suis suggère vivement de mieux sélectionner les gens qui l'entourent et encore mieux les hommes qu'elle fréquente... :roll:

(Un peu HS) Par curiosité j'ai commencé à lire l'article sur Disney, même chose, j'ai assez vite arrêté de lire des bêtises pareilles. Bouuh, Disney c'est le mal... Disney n'a fait qu'adapter des contes, eux-mêmes écrits d'après d'autres contes, etc.
Et heureusement que leurs films sont adaptés ! Elle aurait préféré l'une des versions de la Belle au Bois Dormant où la princesse se fait violer par le prince pendant son sommeil, où la Petite Sirène voit son prince tomber amoureux d'une autre fille avant de finir dissoute dans la mer, où la belle-mère de Blanche-Neige veut la bouffer (littéralement) ? Ils auraient été beaux les parcs d'attractions avec ça :lol:
Et pourquoi ce serait si mal de croire au "prince Charmant" (version Disney/Perrault/etc. hein, pas version j'abuse d'Aurore pendant son sommeil) ? Je n'aime pas les articles disant que le prince charmant n'existe pas, j'interprète ça comme un "Mais tu trouveras jamais un mec gentil, respectueux et fou amoureux de toi, alors la prochaine fois qu'un tocard te drague grossièrement dans la rue ou en boîte, vois tes exigences à la baisse et prends sa demande en considération".
Ben je préfère rester célibataire toute ma vie plutôt que de me contenter d'un homme qui ne m'apporterait rien.

Mais bref, rien de plus à dire, hormis que je partage les opinions d'Alic et Piccolo :

Alic a écrit :
Le féminisme est à recycler : lutter contre les descriminations sexuelles en ne s'occupant des problèmes que d'un seul des deux sexes est une contraction que je ne suis pas le seul à relever, l'aberration est plus dans le féminisme extrême que dans le coït en tous cas c'est sûr.

Piccolo a écrit :
Ces féministes établissent un clivage teinté de manichéisme avec d'un côté, les femmes qui sont toutes innocentes, pures et gentilles; et les hommes, tous de véritables démons, pervers et qui n'ont que de mauvaises intentions envers les femmes. Alors qu'il y a du bon et du mauvais chez les deux sexes.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 19:42 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Mars 2013, 13:40
Localisation : BE
Alic a écrit :
J'ai dit que selon elle le danger du coït c'est la grossesse, ce qui fait d'elle la "S" suprême car elle veut pouvoir faire l'amour sans le "danger" de l'enfantement (donc, faire l'amour comme un homme) :

J'ai relu le passage pour vérifier ma compréhension.
Elle nous dit "On veut croire désespérément au mensonge que l’on nous inculque, que « femme + pilule = homme »." Elle nous explique ensuite que le problème n'est pas là et que la grossesse n'est qu'un point parmi d'autres. Que la contraception c'est l'alibi trouvé par l'homme, en quelque sorte, permettant à la femme de s'éclater au pieu sans risque de marmot.

Ensuite, elle nous explique comment la femme S est persuadée que le sexe est un plaisir pour elle aussi, surtout si elle prend la pilule.
Ce qui, selon elle, est faux dans une majorité de cas puisque coït pas vraiment désiré, est intrusif et constitue une atteinte psychologique avant tout.
Je crois que d'autres articles connexes du blog peuvent aider à mieux cerner son idée de désir/consentement/contrainte.

Pour en revenir à ce que j'ai compris de ta phrase, l'auteure ne prône absolument la débauche sexuelle. Elle ne se plaint pas non plus de l'effcicacité des moyens de contraception. Elle remet juste la revendication cliché des premières féministes ("chouette, on a la pilule") au placard.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 20:01 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Citer :
Pour en revenir à ce que j'ai compris de ta phrase, l'auteure ne prône absolument la débauche sexuelle.

Eu non encore une fois c'est une déformation de ce que j'ai voulu dire mais je me suis peut être mal exprimé.
J'essaye encore une fois :
Je n'ai jamais parlé de débauche/frustration sexuelle. J'ai parlé des soi-disant conséquences au coït que l'auteur voit partout, conséquences qui ne concernent que les femmes bien sûr. D'où le reste de mon post avec la théorie de Freud que je ne vais pas répéter (elle envie les hommes).
Je n'en ai pas dit plus.

kitaki a écrit :
Je n'ai pas tout lu, ça m'a rapidement saoulé. D'ailleurs, dès le "Or, aujourd’hui, la pilule et l’avortement font que nous n’avons plus ce moyen de négociation possible, nous n’avons plus d’excuses pour refuser le coït aux hommes." j'avais envie d'arrêter la lecture. Depuis quand, à notre époque et dans notre société, on a besoin de trouver un prétexte pour "refuser le coït" ?

Exactement, tu as raison, :D tout ceci est de la mauvaise science fiction, ça part dans tous les sens (mensonge qu'on inculque aux femmes : non mais elle prend les femmes pour des demeurées qui ne savent pas que le coït c'est mal :lol: )

C'est pour ça que j'ai dit et je persiste que l'auteur a de la m... dans la tête et je la plains du fait qu'elle voit le monde d'une façon aussi manichéenne et fausse.


Dernière édition par Alic le 30 Mars 2013, 20:27, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 20:10 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Alic a écrit :
kitaki a écrit :
Elle nous dit "On veut croire désespérément au mensonge que l’on nous inculque, que « femme + pilule = homme »." Elle nous explique ensuite que le problème n'est pas là et que la grossesse n'est qu'un point parmi d'autres.

Rendons à Greenwitch ce qui appartient à Greenwitch :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 20:13 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Oooops désolé il y a du avoir un gros problème de copier coller. :oops:

J'ai édité mon message pour remettre la bonne phrase qui était bien la tienne normalement. :oops: :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 20:47 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2013, 17:55
Localisation : Paris 20
Piccolo a écrit :
Quand les homophobes s'acharnent sur les homos, ce n'est pas tant parce que la sodomie est "contre-nature", ou que c'est par là que passent les selles (après tout, même certains hétéros pratiquent la sodomie), c'est plutôt que le fait de se faire enc**** est vu comme une dévirilisation extrême de l'homme, qui de ce fait devient "femme".
D'ailleurs ce n'est pas anodin si on fait la distinction "gay actif" et "gay passif".

Dans la société romaine (qui n'était pas influencée par les valeurs judéo-chrétiennes), la bisexualité était la norme. Et un homme libre pouvait avoir des relations sexuelles avec un autre homme à condition d'être actif, autrement c'était l'humiliation totale pour lui. D'ailleurs les passifs avaient toujours une position sociale très basse. On retrouve donc ce côté domination à plusieurs niveaux.

Et la sodomie se retrouve également présente chez les hommes non-homosexuels, comme chez les guerriers ou les soldats, qui souvent violaient les vaincus, afin de les humilier jusqu'au bout et profondément (sans jeu de mot douteux), ou bien encore leurs femmes. Dans les prisons également, où les moins forts se retrouvent à faire "les pipes et le café".

Donc ouais, la pénétration est quand même étroitement liée à la domination; sinon pourquoi les femmes se font insulter de sal**** alors que l'équivalent masculin n'existe pas dans un contexte strictement hétérosexuel ?


Je suis complètement d'accord avec toi, Piccolo. :respect:

_________________
" Il y a de nombreuses pistes, dans cette vie, mais peu d'hommes sont capables de suivre celle qui compte le plus... même des hommes comanches. C'est la piste du véritable être humain."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 21:01 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Mars 2013, 13:40
Localisation : BE
Alic a écrit :
C'est pour ça que j'ai dit et je persiste que l'auteur a de la m... dans la tête et je la plains du fait qu'elle voit le monde d'une façon aussi manichéenne et fausse.


En même temps, je crois qu'on est pas le genre de public qui pourra prouver que les femmes S ressentent systématiquement envie et plaisir lorsqu'elles font l'amour.
Vais mener une enquête...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 21:27 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Je suis un peu d'accord avec ce qui est écrit dans l'article, en ce sens que les hommes ont un coït sans aucune conséquence alors que les conséquences du coït sont très lourdes pour les femmes.
Ce serait bien que les conséquences soient un peu plus partagées, mais en attendant que l'évolution de la société et la science équilibrent peut-être les choses, on ne peut que le constater.


article = nous n’avons plus d’excuses pour refuser le coït aux hommes


Pour quelle raison est-ce qu'une femme aurait besoin d'une excuse pour faire quelque chose qu'elle n'a pas envie de faire ? Elle dit non. Ensuite elle assume les conséquences de son refus comme une autre femme assume les conséquences de son acceptation.
Chaque choix à ses conséquences.
S'il est vrai qu'on est dans une société, et peut-être une nature, où l'homme se veut dominant et se sert entre autres de la sexualité pour ça, c'est aux femmes de savoir ce qu'elles acceptent ou non et de se donner les moyens d'obtenir ce qu'elles désirent.
comme disait une joueuse de foot, on sera toujours plus faibles que les hommes, on courra moins vite, mais ça ne nous empêchera pas de jouer au foot et de jouer bien.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 21:40 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2013, 17:55
Localisation : Paris 20
Brigadoon a écrit :
Pour quelle raison est-ce qu'une femme aurait besoin d'une excuse pour faire quelque chose qu'elle n'a pas envie de faire ? Elle dit non. Ensuite elle assume les conséquences de son refus comme une autre femme assume les conséquences de son acceptation.
C'est juste un petit peu plus compliqué que ça...

Dans la vraie vie (la réalité), les relations entre individus adultes sont gouvernées par des pulsions, des refoulements, des envies, des rapports de force, la soumission, etc, etc. Il y a 1001 raisons pour qu'une femme ne dise pas "oui" : parce qu'elle a été éduquée pour plaire, parce que son rôle dans la société est celui-là, parce qu'elle doit être une bonne épouse, parce qu'il faut être gentille, parce que c'est ça "l'amour", parce que c'est ça qu'il faut faire (elle l'a vu à la TV), parce qu'après elle sera enfin tranquille et débarrassée de ce type, parce que sinon ça signifierait qu'elle "n'est pas normale", ou à cause des enfants, etc, etc, etc, etc, etc, etc.

_________________
" Il y a de nombreuses pistes, dans cette vie, mais peu d'hommes sont capables de suivre celle qui compte le plus... même des hommes comanches. C'est la piste du véritable être humain."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Mars 2013, 21:45 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
C'est vrai.
Quand j'étais jeune, les relations étaient aussi compliquées que tu les décris. :(
J'avais oublié. :oops:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL