Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 24 Mai 2018, 00:30

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 03 Avr 2013, 22:30 
Hors-ligne

Inscription : 23 Mars 2013, 10:26
Je trouve certains arguments avancés justes, mais pas tout ce qu'elle dit.
Comme par exemple, quand elle parle d'une sexualité dans nos sociétés, phallocentrée : ne pouvant etre conçue sans l'idée de la pénétration, qui amènerait, meme dans des cas ou l'on est pas équipé pour ( cf ex cités), à organiser sa sexualité autour d'un rituel empruntant symboliquement à la pénétration.Alors qu'il y a d'autres choses à faire (enfin, peut etre lol ,) ?
Je pense qu'un des passages qu'elle a écrit sur le statut des femmes rapports à des notions de penetrachose est assez pertinent, en effet aussi.Qu'ensuite on trouve que c'est etre inférieur ou supérieur que de pénétrer ou etre pénétrer ne change pas cette idée que le corps des femmes n'a peut-etre pas vocation qu'à cela, et que dans l'imaginaire collectif, c'est parfois le cas.


Je ne sais pas si elle est lesbienne , j'ai lu un article ou elle parlait de ses relations aux hommes ( elle décrit vivre un syndrome de stockolms, qu'elle aurait du se déconditionner, de ce dressage, car elle y mettait de l'affect, en vain, puisque blablabla :o! ).
Moi non plus la guerre des sexes, boff, sinon..
Au passage, si je faisais un blog anti cunnilingus en disant "le vagin ça pue" et en argumentant pendant des pages sur le danger des maladies transmissibles, la honte, la bassesse et l'inutilité de cette pratique, si je faisais un tel blog j'aurai l'air de quoi ?

du coup en tant qu'asexuel/abstinent, l'on a peut-etre tendance à lire une dénonciation courageuse de la pression hypersexuelle, et de son manque d'allant à ces pratiques. :roll: Je le comprends surtout comme j'ai du l'écrire dans un premier sujet, que cunni, ou "b*te dans la bouche", je me pose moi aussi des questions sur la salubrités de ces pratiques ..


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Avr 2013, 08:07 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Achimera a écrit :
Je le comprends surtout comme j'ai du l'écrire dans un premier sujet, que cunni, ou "b*te dans la bouche", je me pose moi aussi des questions sur la salubrités de ces pratiques ..

Entièrement d'accord. Mais j'ai un côté "Monk", l'échange de fluides ou de bactéries me dégoûte.
D'ailleurs, la fille du blog parle de "pénis dans le vagin", mais quid du "pénis dans la bouche" ? Je trouve ça beaucoup plus avilissant ou humiliant que le "PdV". Et le pire, quand on lit certains posts sur des forums féminins ou certains articles de magazines online, c'est que certain(e)s considèrent ça presque comme une étape obligatoire.
A côté, des sondages montrent que les femmes le font principalement pour faire plaisir à leur amant, quitte à se forcer ou mettre leur appréhension de côté...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Avr 2013, 11:39 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2013, 14:39
kitaki a écrit :
Entièrement d'accord. Mais j'ai un côté "Monk", l'échange de fluides ou de bactéries me dégoûte.

Sans me considérer comme Monk (que j'apprécie beaucoup), ce dégoût n'est pas l'apanage des asexuels. En fait c'est simplement l'excitation sexuelle causée par l'attirance, qui permet de passer outre ce dégoût chez les S (enfin chez certains). Un peu comme un état second ou un genre d'hypnose.

http://blog.slate.fr/globule-et-telesco ... de-degout/

Ça permet de relativiser, et de dire que le dégoût n'est pas forcément à l'origine d'une peur mais d'un simple dégoût, tout simplement. Quand je lis que les vrais asexuels sont ceux qui sont indifférents à la sexualité et aux pratiques, c'est tout simplement faux.

kitaki a écrit :
D'ailleurs, la fille du blog parle de "pénis dans le vagin", mais quid du "pénis dans la bouche" ? Je trouve ça beaucoup plus avilissant ou humiliant que le "PdV". Et le pire, quand on lit certains posts sur des forums féminins ou certains articles de magazines online, c'est que certain(e)s considèrent ça presque comme une étape obligatoire.

Tout à fait. L'hypersexualisation tend à tisser des normes et des pratiques dont les gens n'en auraient peut-être jamais eu l'idée par eux-mêmes.

kitaki a écrit :
A côté, des sondages montrent que les femmes le font principalement pour faire plaisir à leur amant, quitte à se forcer ou mettre leur appréhension de côté...

Ouais c'est flippant. Encore celles qui le font de bon coeur, à la limite elles font ce qu'elles veut. Mais celles qui se forcent...je dois dire que ça me fait un peu mal.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Avr 2013, 15:10 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2013, 17:55
Localisation : Paris 20
Oui, parce qu'il y a les "vrais" asexuels, et les "faux", bien sûr... :?:
C'est bien là l'essentiel des interventions de Piccolo de recentrer à chaque fois sur le sujet. Le gars, il est là pour recadrer à chaque fois la "bonne" définition de l'Asexuel moyen... Merci Piccolo de nous rappeler ce qui est officiellement "bon" et ce qui est "mauvais" : tu nous rappelles les "cathos" que tu redoutes tant, mais dont tu te rapproches par le prosélytisme forcené dont tu fais preuve (d'après moi) et 100 % venu tout droit de la ligne officielle de l'association Aven.

Mais rappelons-nous que TOUS les Asexuels ne font pas forcément partie de cette association. Donc, Piccolo, tu devrais éviter d'étendre ton propos à TOUS les A de ce forum. Ce serait le moindre respect à leur égard.

"Celles qui le font de bon coeur" sont les victimes consentantes de la norme, et non de ce que Piccolo appelle "l'hypersexualisation". Il déplace à mon avis le problème. Et j'espère que certain(e)s verront au moins cela. Je me fiche pas mal que l'on soit d'accord avec moi ou pas : je souhaite simplement ouvrir cet horizon qu'Aven enferme par sa doctrine officielle (et ceux qui la défende ici, comme Piccolo).

Après, libre à chacun de faire son choix.

Le problème, c'est bien la norme telle qu'elle est définie par le plus grand nombre. Si on éduque les petites filles, les adolescentes et les femmes pour qu'elles acceptent une b.... dans leur bouche, qu'elles acceptent d'elles-mêmes le "sexe-à-bouche". Il n'y a rien "d'hyper" là-dedans : c'est juste "la norme", largement soutenue par la pornographie (ce n'est pas nouveau). "L'hypersexe" est un mot inventé pour déplacer le problème et lancer des discours qui arrange certains organismes et modes de pensée conformistes.

J'estime qu'il est important d'avoir au moins conscience de cela.

_________________
" Il y a de nombreuses pistes, dans cette vie, mais peu d'hommes sont capables de suivre celle qui compte le plus... même des hommes comanches. C'est la piste du véritable être humain."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Avr 2013, 15:30 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2013, 14:39
Ça y est le mec est reparti dans son délire parano... :roll:

Quand tu disais que je lisais trop vite, et bien permets-moi de te retourner la remarque.

Si tu étais un peu plus lucide, tu verrais justement que je ne suis pas ce qu'Aven et son discours hypocrite défendent. La plupart pensent que l'asexualité est une simple absence d'attirance sexuelle, et que le rejet et le dégoût n'ont pas leur place, parce que ça fait "tache" aux yeux des autres minorités sexuelles dans lesquelles ils se sont inclus (cf. LGBTQIA, enfin plus ou moins officiellement feu-LGBT) et de l'idée grandement répandue selon laquelle "le sexe et tout ce qui s'y rapporte est forcément bien, et tous ceux qui n'y adhèrent pas sont des malades mentaux". Moi je n'ai pas cette position de victime.
Ce n'est pas moi qui fait des analogies douteuses avec le sexe et le chocolat, parce que tout personne censée sait pertinemment que ça n'a rien à voir.
Quand on dit préférer les gâteaux au sexe...j'ai même pas les mots pour dire à quel point je trouve ça ridicule.

Donc une bonne fois pour toutes, je suis pas lié à Aven, je n'y ai aucune place, je me fiche d'eux, de leur drapeau façon LGBT, de leurs memes avec les gâteaux et je n'ai jamais fait la moindre rencontre IRL. On a vu plus impliqué que moi comme militant... :roll:
La seule chose que je partage personnellement avec Aven, c'est la définition de base: "pas d'attirance sexuelle". Et ça s'arrête là.

En plus je partage le fond de ta pensée, même si nous l'exprimons plus ou moins différemment...donc stop la paranoïa. :roll:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Avr 2013, 18:22 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Mars 2013, 13:40
Localisation : BE
J'ai pas mal repensé à cet article et au blog JPLP en général. Garder ces données à l'esprit, ça permet de repérer facilement à quel point on est conditionné. La sortie de la "Matrice", quelle qu'elle soit, est toujours difficile. Plus tu lis, plus tu comprends plus le no man's land social s'installe. Surtout pour un sujet pareil.
J'ai envie d'être tolérante mais pas laxiste. Je ne vais rien revendiquer à coup de pancarte mais si on me pose des questions, je n'hésiterai pas à déballer ce que j'ai lu et qui me semble sensé (80% de ce que notre féministe préférée dit, en fait).
Un peu comme quand on me pose la question "pourquoi t'es végétarienne ?" ou "pourquoi tu ne veux pas d'enfants?", je répond "et toi ? pourquoi tu fais ce qu'on attend de toi ? travailler, consommer, avoir une maison, une voiture, un chien, un gosse" et je pourrai ajouter "croire que tu as besoin d'une vie sexuelle". Je commence à avoir une bonne palette d'arguments anti-sociaux pro-cogitatifs !

Sinon, je crois que votre discussion, c'est comme un débat sur n'importe quelle "théorie du complot". On soulève le gros tas de fumier et on détermine qui est parano d'y penser et qui est inconscient de ne pas le voir.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Avr 2013, 19:50 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2013, 17:55
Localisation : Paris 20
Piccolo a écrit :
Ça y est le mec est reparti dans son délire parano... :roll:
Dans la mesure où tu t'es inscrit sur ce forum directement après tes propos relativement véhéments sur le forum Aven à mon égard (avec l'aide de tes amis) au sujet d'une définition de ce qu'est - de ce que DEVRAIT - être un Asexuel d'après Aven (ce en quoi je n'étais pas d'accord, pour diverses raisons qui n'ont pas lieu d'être étalées sur ce fil), et pour intervenir d'autant immédiatement dans les fils de discussions où j'interviens, je ne vois pas ce qu'il y a de "parano". Il suffit même pas d'être bon en maths et d'additionner 2 + 2.

Citer :
Si tu étais un peu plus lucide, tu verrais justement que je ne suis pas ce qu'Aven et son discours hypocrite défendent
Excuse-moi de ne pas avoir lu TOUS tes posts sur Aven : nos échanges si peu constructifs ne m'ont guère incité à le faire ! De plus, je viens à peine de m'y inscrire alors que tu as déjà plusieurs centaines de messages à ton actif.

Citer :
La plupart pensent que l'asexualité est une simple absence d'attirance sexuelle, et que le rejet et le dégoût n'ont pas leur place, parce que ça fait "tache" aux yeux des autres minorités sexuelles dans lesquelles ils se sont inclus (cf. LGBTQIA, enfin plus ou moins officiellement feu-LGBT) et de l'idée grandement répandue selon laquelle "le sexe et tout ce qui s'y rapporte est forcément bien, et tous ceux qui n'y adhèrent pas sont des malades mentaux". Moi je n'ai pas cette position de victime. Ce n'est pas moi qui fait des analogies douteuses avec le sexe et le chocolat, parce que tout personne censée sait pertinemment que ça n'a rien à voir. Quand on dit préférer les gâteaux au sexe...j'ai même pas les mots pour dire à quel point je trouve ça ridicule.
je suis complètement d'accord avec toi là-dessus. Pas de soucis. :respect:

Je trouve seulement que la notion "d'hypersexualité" est l'arbre qui cache la forêt et que l'on devrait parler de "norme". Enfin, bref, je ne souhaite pas m'engueuler avec toi, mais apporter des précisions qui, peut-être, ne sont pas évidentes pour tout le monde, c'est tout. Après, libre à chacun de penser ce qu'il veut en connaissance de cause.


Greenwitch a écrit :
J'ai pas mal repensé à cet article et au blog JPLP en général. Garder ces données à l'esprit, ça permet de repérer facilement à quel point on est conditionné.
Mais carrément... l'article est édifiant. C'est à mon sens tout son intérêt, et peu de gens/organisations osent dire ce genre de choses, en se contentant du clivage communautaire sur lequel ils s'appuient. C'est à mon avis le seul reproche que l'on peut faire à l'auteure, mais je comprends qu'elle défende ainsi des choses que l'on tait avec tant de force.

Citer :
J'ai envie d'être tolérante mais pas laxiste. Je ne vais rien revendiquer à coup de pancarte mais si on me pose des questions, je n'hésiterai pas à déballer ce que j'ai lu et qui me semble sensé (80% de ce que notre féministe préférée dit, en fait). Un peu comme quand on me pose la question "pourquoi t'es végétarienne ?" ou "pourquoi tu ne veux pas d'enfants?", je répond "et toi ? pourquoi tu fais ce qu'on attend de toi ? travailler, consommer, avoir une maison, une voiture, un chien, un gosse" et je pourrai ajouter "croire que tu as besoin d'une vie sexuelle". Je commence à avoir une bonne palette d'arguments anti-sociaux pro-cogitatifs !
Clair que, balancer ce genre d'arguments dans une conversation, que ce soit avec des S, des A, des Bi, des Gays, des Que-sais-je, tu passes direct pour un(e) malade mental(e) ! C'est pour ça que ça sert à rien de mettre les gens dans les cases S/F/Gay/A/Hypo/ etc, car le problème est bien dans celui de la norme subie par TOUS. Ce n'est pas en nous DIVISANT que l'on va faire avancer les choses, mais au contraire en s'unifiant sur le fondement du problème : la même norme pourrie appliquée à TOUS !

Citer :
On soulève le gros tas de fumier et on détermine qui est parano d'y penser et qui est inconscient de ne pas le voir.
Pas faux...

_________________
" Il y a de nombreuses pistes, dans cette vie, mais peu d'hommes sont capables de suivre celle qui compte le plus... même des hommes comanches. C'est la piste du véritable être humain."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Avr 2013, 20:28 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
kitaki a écrit :
C'est juste une rageuse qui a la haine contre les hommes et qui se croit supérieure aux autres femmes parce que elle, elle a compris.

C'est tout à fait ça. :respect:

Achimera a écrit :
Je pense qu'un des passages qu'elle a écrit sur le statut des femmes rapports à des notions de penetrachose est assez pertinent, en effet aussi.Qu'ensuite on trouve que c'est etre inférieur ou supérieur que de pénétrer ou etre pénétrer ne change pas cette idée que le corps des femmes n'a peut-etre pas vocation qu'à cela, et que dans l'imaginaire collectif, c'est parfois le cas.

On est d'accord, à ceci près que je pense que la société est plus "sexocentrée" que "phalocentrée". Rendant tout le disour de l'auteure nul et non avenu. Ce faisant, l'auteure tombe encore dans le piège de sexualiser la lutte pour l'égalité homme femme, comme s'il n'y avait que le sexe dont devait se préoccuper le féminisme, comme si à chaque fois qu'on devait parler de la femme on devait également parler sexualité.

Achimera a écrit :
( elle décrit vivre un syndrome de stockolms, qu'elle aurait du se déconditionner, de ce dressage, car elle y mettait de l'affect, en vain, puisque blablabla :o! ).

C'est bien ce que je dis depuis le début : l'auteure a un gros problème psychologique, le syndrome de Stockholm transposé à la sexualité nous donne quelqu'un qui voudrait se passer de sexe mais qui ne peut pas parce que trop "conditionnée" ? Tout ça n'a pas de sens et dénote une profonde détresse psychologique : ça se voit de suite dans ce qu'elle écrit et je ne vois toujours pas une seule de ses phrases montrant qu'elle a un esprit sensé.
Je comprends qu'un discours anti-pénétration ait de l'echo dans un forum asexuel mais là la pente est glissante entre misandrie et paranoïa aigue.


Car ce que certains semblent avoir oublié dans leur théorie du complot, c'est que les femmes ne sont pas les seules à être "victimes de la norme". Comme viens de le soulever John, la société est normée à plus ou moins grande échelle et nul n'y échappe, homme ou femme. L'homme est victime de la propagande qui le décrit comme un "héro sacrifiable", comme un étalon qui doit assurer au lit etc... Donc le discours qui dit "la femme est victime du complot masculin il faut la libérer du joug de la norme patriarcale" reste pour moi une théorie découlant de la parano pathologique de l'auteure.

Piccolo a écrit :
Je ne suis pas sûr que les hommes soient réellement envieux de tout ce qu'elles énoncent.
Enfin en même temps les féministes...ça vole pas bien haut.

Oui je suis d'accord.

Bon, il y aussi des féministes moins bêtes que les autres qui se battent pour des vraies causes intelligentes comme la place de la femme dans la religion. Je ne suis pas anti-féministe quand les raisons énoncées volent un peut plus haut que le dessous de la ceinture :respect:

Greenwitch a écrit :
mais si on me pose des questions, je n'hésiterai pas à déballer ce que j'ai lu et qui me semble sensé

Fais comme tu veux, tu ne pourras pas dire que je ne t'aurais pas prévenu si tu perds tous tes amis après avoir cité une des phrases de ce blog. :mrgreen:

Greenwitch a écrit :
On soulève le gros tas de fumier et on détermine qui est parano d'y penser et qui est inconscient de ne pas le voir.

Sauf que là le tas de fumier en question n'est qu'une suite de constats tournant autour de fait que la femme est un trou et que l'homme est une verge. Comme tas de fumier j'ai vu mieux. :lol:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Avr 2013, 20:45 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Mars 2013, 17:55
Localisation : Paris 20
Alic a écrit :
Sauf que là le tas de fumier en question n'est qu'une suite de constats tournant autour de fait que la femme est un trou et que l'homme est une verge. Comme tas de fumier j'ai vu mieux. :lol:
Difficile de ne pas se rendre compte qu'il s'agit pourtant de l'idée la plus communément répandue...

_________________
" Il y a de nombreuses pistes, dans cette vie, mais peu d'hommes sont capables de suivre celle qui compte le plus... même des hommes comanches. C'est la piste du véritable être humain."


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Avr 2013, 20:50 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Mars 2013, 13:40
Localisation : BE
Alic a écrit :
Greenwitch a écrit :
mais si on me pose des questions, je n'hésiterai pas à déballer ce que j'ai lu et qui me semble sensé

Fais comme tu veux, tu ne pourras pas dire que je ne t'aurais pas prévenu si tu perds tous tes amis après avoir cité une des phrases de ce blog. :mrgreen:


==> Merci papa ! Heureusement, mes amis sont tolérants.

J'imagine que la seconde intervention était de l'humour...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL