Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 19 Oct 2018, 19:46

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Théorie
Message Publié : 24 Jan 2015, 14:52 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2013, 14:39
CoolStef a écrit :
Ce n'est pas faux mais les gens sont maternés depuis l'enfance et arrivé à l'age de l'émancipation c'est la société qui prends le relais... La moyenne des gens est donc incapable de gérer une trop grande liberté d’où l’existence de lois parfois même stupides et limite enfantines...

CoolStef a écrit :
Depuis quand l'être humain dans son sens le plus large est-il adulte ?
Il vit (pour la plupart pas tous heureusement) comme un enfant même si il l'ignore, il perpétue des traditions et s'adapte volontiers aux dérives du monde moderne tout comme un enfant adhère beaucoup plus vite au bêtises proposé qu'a la bonne conduite...

Effectivement. On a tendance à créer une rupture entre enfant et adulte, de par les responsabilités et l'esprit mature attribués automatiquement à ce dernier. Mais dans les faits...l'adulte tient plus de l'enfant ayant une plus grande expérience de la vie qu'à ses débuts.

Mais nous sommes bien d'accord: peu de personnes remettent réellement en question les moeurs et les coutumes de leur environnement.

CoolStef a écrit :
Les A ne rentre pas dans le moule car il ne veulent pas du troisième pilier... d’où l’incompréhension de la part des autres voir même le rejet. et pour certains et certaines il ne réalisent par conséquent pas le deuxième pilier. Ceux là deviennent vraiment des marginaux de la norme de la société...

C'est vrai que le sexe ouvre des portes dans notre société (sans mauvais jeu de mot...hum)
Mais en même temps c'est aussi une arme à double-tranchant: ou bien on est dans le coup et on exerce un pouvoir sur autrui de par cet accès à la sexualité; ou bien c'est l'inverse et ça engendre des frustrations (ce qui arrive souvent).
La sexualité est moyen de s'affirmer socialement. Donc si un A y parvient sans, les premiers comme les seconds ont toutes les raisons de les détester.
Beaucoup de gens sont prêts à manger des couleuvres pour être en couple ou bien pour supporter une vie sexuelle pas toujours désirée (ne serait-ce que pour les femmes dont le corps est totalement contrôlé pour éviter les mauvaises conséquences des relations sexuelles régulières). De même que ceux n'ayant pas à accès à la sexualité ne peuvent supporter l'idée que les A puissent exister.
C'est la raison pour laquelle les A sont souvent perçus comme des menteurs, parce que leur existence remet en question ce nerf de la guerre.
Pour être bien accepté dans la société, il faut être dans une bonne moyenne: Etre trop moche ? C'est pas bien. Trop beau ? non plus, ça peut créer de la jalousie. Pareil avec le salaire: de trop faibles revenus, ça ne le fait pas; mais l'inverse non plus, c'est tabou.
L'asexualité dans le système actuel ne peut trouver sa place, c'est logique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Théorie
Message Publié : 25 Jan 2015, 16:39 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Piccolo a écrit :
C'est vrai que le sexe ouvre des portes dans notre société (sans mauvais jeu de mot...hum)
Mais en même temps c'est aussi une arme à double-tranchant: ou bien on est dans le coup et on exerce un pouvoir sur autrui de par cet accès à la sexualité; ou bien c'est l'inverse et ça engendre des frustrations (ce qui arrive souvent).
La sexualité est moyen de s'affirmer socialement. Donc si un A y parvient sans, les premiers comme les seconds ont toutes les raisons de les détester.
Beaucoup de gens sont prêts à manger des couleuvres pour être en couple ou bien pour supporter une vie sexuelle pas toujours désirée (ne serait-ce que pour les femmes dont le corps est totalement contrôlé pour éviter les mauvaises conséquences des relations sexuelles régulières). De même que ceux n'ayant pas à accès à la sexualité ne peuvent supporter l'idée que les A puissent exister.
C'est la raison pour laquelle les A sont souvent perçus comme des menteurs, parce que leur existence remet en question ce nerf de la guerre.
Pour être bien accepté dans la société, il faut être dans une bonne moyenne: Etre trop moche ? C'est pas bien. Trop beau ? non plus, ça peut créer de la jalousie. Pareil avec le salaire: de trop faibles revenus, ça ne le fait pas; mais l'inverse non plus, c'est tabou.
L'asexualité dans le système actuel ne peut trouver sa place, c'est logique.

D'accord avec toi, à une nuance près : je n'aurais pas dit que la sexualité est un moyen de s'affirmer socialement, mais plutôt la relation de couple.
Le célibat est toujours aussi mal vu. Du moins, ça passe quand on est "jeune", disons moins de 25 ans. T'es jeune, profite.
Après, les gens se posent des questions. Mais t'es encore jeune, t'as le temps. Et à partir de la trentaine, ils jugent. Il y a forcément un truc qui cloche chez toi. Certains pensent valoir mieux que toi, célibataire, car eux sont en couple, voire couple + enfants, alors qu'ils ne sont pas plus heureux que toi pour autant. Il y a peut-être aussi quelque chose qui cloche chez eux, mais c'est moins grave que chez toi puisque eux au moins ont réussi à se caser. Ca les rassure sur leur position sociale justement.
D'ailleurs on peut avoir des collègues qui ont une vie de famille classique (couple + enfants), qui devraient justement avoir toutes les raisons du monde de se préoccuper uniquement de leur bulle, mais qui ne peuvent pas s'empêcher de fouiner dans la vie des autres pour comparer leurs vies et voir laquelle est la plus "réussie". D'ailleurs les mères célibataires ne sont pas plus épargnées que les célibataires sans enfant.
Ca rejoint ce que tu dis hein, c'est juste que pour moi c'est plus la notion de couple que de sexualité qui joue.
Tu me diras, une fois en couple, c'est la vie sexuelle épanouie qui prend le relais, mais il est plus facile de mentir sur la fréquence et la qualité des relations sexuelles avec ton partenaire que de mentir sur l'existence entière du dit partenaire.
Quand t'es détaché de ça, tu dégages une "force" que les autres n'ont pas. Ils te critiqueront quand même... mais au moins tu t'en fous. M'enfin, là c'est peut-être mon orgueil qui parle :mrgreen:
On peut dire ça aussi pour l'asexualité, mais pour moi, bien plus que le sexe, c'est vraiment le fait d'être en couple ou pas qui change la donne.

CoolStef a écrit :
En fait l’être humain reproduit le même schéma depuis très très longtemps, la vie "normale" repose sur trois pillier :
1) La réussite sociale (boulot, argent, amis, etc...)
2) La réussite familiale, une union et des enfant même les homos revendique ce droit à être parents...
3) La réussite sexuelle, donc une vie sexuelle épanouie.

Là je m'en tiendrais au 1er pilier. Pour moi, les 2 autres nourrissent le 1er. Sans aucune pression sociale, je pense que davantage de gens se passeraient de réussite familiale, et la vie sexuelle épanouie aurait également une moindre importance.
Mais là à ce jour, c'est comme Piccolo le dit : "pour être bien accepté dans la société, il faut être dans une bonne moyenne".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Théorie
Message Publié : 25 Jan 2015, 18:37 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2013, 14:39
kitaki a écrit :
On peut dire ça aussi pour l'asexualité, mais pour moi, bien plus que le sexe, c'est vraiment le fait d'être en couple ou pas qui change la donne.

Cela va ensemble. Par extension, si on est en couple c'est que l'on a accès à une vie sexuelle.
C'est ce que j'entendais également par-là.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Théorie
Message Publié : 25 Jan 2015, 18:50 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2014, 22:50
Wouhooouu!! :o
Note pour plus tard: ne plus s'absenter du forum plus de trois jours :mrgreen:
Qu'Est-ce que je peux avoir du mal avec cette notion de normalité :confus
Je suis d'accord avec Kitaki et Piccolo, si ce n'est que bizarrement, le "c'est normal, t'es jeune", ça marche des adultes aux jeunes, entre jeunes c'est moins ça.
Exemple entre autres: ma mère m'a demandée de prétendre que j'avais déjà eu des relations sexuelles, et que même pour plaisanter, il ne fallait pas dire que je n'étais pas hétéro (parce que pour elle je suis forcément hétéro), pour ne pas me faire rejeter ou harceler par les autres. Oui-oui, il faut croire qu'être vierge à 17 ans, dans certains milieux (dont fait partie la fac), c'est anormal.

CoolStef a écrit :
En fait l’être humain reproduit le même schéma depuis très très longtemps, la vie "normale" repose sur trois pillier :1) La réussite sociale (boulot, argent, amis, etc...)2) La réussite familiale, une union et des enfant même les homos revendique ce droit à être parents...3) La réussite sexuelle, donc une vie sexuelle épanouie.

Tiens, tiens... Voilà qui me fait penser à quelque chose:
Image (Mes cours de SHS me suivront à jamais :cry: )

En fait, on peut relier chacun des points que tu as cités à un ou plusieurs de ceux de la pyramide des besoins; par exemple, réussite sociale= estime et accomplissement, voire pour certains appartenance.
Et je suis quasiment sûre qu'un S classerait le sexe comme étant un besoin physiologique :mrgreen:

Pas étonnant que l'asexualité ne plaise pas trop... Un besoin physiologique non universel n'est pas un besoin physiologique.
On doit faire un peu tache.

Et je suppose que certains relient aussi le sexe à un besoin d'appartenance...

_________________
« J'ai des questions à toutes vos réponses. » Woody Allen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Théorie
Message Publié : 26 Jan 2015, 01:08 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Avr 2014, 14:12
La pyramide de Maslow en live :mrgreen: cool et joliment mise en corrélation avec les différentes idées émises :respect:

Mais si je ne l'avais pas cité c'est simplement, parce que l'on peut coller toutes sortes d'interprétations sur cette pyramide censée classifier les besoins de l'humain au sens général (c'est bien là le problème)... y compris mes trois piliers, mais bien d'autre choses aussi... et après tout est une question d'interprétation et cette dernière dépends bien sur du point de vue personnel de la personne qui interprète et en général cette dernière et relativement peut incline à accepter la controverse sur ces propres opinions :roll:

Mais d'un autre coté, défendre farouchement ces opinions est une réaction bien humaine et donc fréquemment rependue, ce qui permet de faire un certain tri ^^'

_________________
Certaines de tes plus grandes douleurs deviennent tes plus grandes forces.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL