Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 20 Août 2018, 10:34

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
Message Publié : 10 Jan 2011, 23:11 
Hors-ligne

Inscription : 10 Jan 2011, 20:32
C' est difficile d' essayer d' imaginer ce que peut représenter la mort. Peut être un état comme quand nous étions foetus dans le ventre de notre mére : l' état avant la vie. Sauf que là c' est l' état juste après la vie, le retour à quelque chose mais à quoi exactement comment savoir.
Je me dis aussi que puisqu' il faut 9 neuf mois pour que la vie naisse (voir moins en cas de naissance prématurée), peut être que quand nous mourrons il y a aussi une phase transitoire de plusieurs mois ou plus pour que notre esprit ou âme retourne au non être.
Et peut être que durant cette phase transitoire notre esprit ou âme peut envoyer des messages à nos proches.

Maintenant pour ce qui est de savoir comment considérer la mort elle même, je dirais que cela dépend de qui elle prend. Elle est vécue comme une injustice quand elle prend la vie d' un enfant en bonne santé.
Et d' un autre coté elle peut aussi être vécue comme une délivrance quand elle prend la vie d' une personne malade qui agonise et souffre térriblement.
C' est en cela que la mort est inégale car elle prend parfois trop vite certaines vies et d' un autre coté elle se fait parfois trop attendre pour d' autres personnes qui agonisent trop longtemps avant de pouvoir enfin reposer en paix.
Enfin moi personnellement ce qui me fait le plus peur dans ce monde c' est la déchéance et l' agonie, et par rapport à cela la mort m' apparait bien douce. Surtout que j' ai vu des proches agoniser des années et cela c' est pire que la mort.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 24 Jan 2011, 12:47 
Hors-ligne

Inscription : 17 Nov 2009, 15:10
Localisation : BRIVE LA GAILLARDE (19)
LadyOldTime a écrit :
Ça m'a fait un mal terrible, ça a été atroce, comme si un membre de ma famille était parti.
Mais le principal dans tout ça, c'est que j'ai toujours une pensée pour eux, et je sais que je ne les oublierais pas
arnod a écrit :
Je suis bien triste pour toi, mais comme tu le dis, Sam ne souffrira plus si ...

Merci pour ton témoignage et courage


voilà la fin est arrivée. Samedi il était vraiment pas bien. J'ai voulu le faire boire et il a vomi alors j'ai compris que le moment était arrivé. Mon frère et moi on est resté à côté de lui tout le temps. Mon véto est venu sur place pour le faire partir dans sa maison sur son tapis entouré des siens. J'ai la change d'avoir un jardin donc je l'ai enterré. Il ne souffre plus mais j'ai mal, il me manque. Il était pas gros et pourtant le vide qu'il laisse est énorme. Je me rappelle les bon souvenir avec lui. Nos promenade de voiture, ses bétises.
Je te reverrai j'en suis sur, au plus profond de mon coeur on se retrouvera.
Au revoir SAM.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 24 Jan 2011, 19:22 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Sep 2010, 15:08
Localisation : Gers - Midi Pyrénées
Les anciens ont mis leurs héros et leurs animaux familiers dans le ciel afin qu'ils les accompagnent pour l'éternité. Se soir Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel, dans la constellation du Grand Chien, au dessous et gauche d'Orion, sera certainement encore plus belle.
C'est le chien d'Orion qui lui fut offert par la déesse Artémis lorsque que celui-ci se rendit sur l'Ile de Crète où séjournait la belle chasseresse. C'est certainement aussi un peu le tien, un peu le mien, et bien d'autres encore que leurs maitres ont chéri ... :respect:

_________________
On s'ennuie très vite lorsque on ne s'occupe que de soi.
Une vie ne suffit pas lorsque on s'occupe des autres.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 05 Mars 2011, 21:54 
Roland 32 a écrit :
C'est toujours très douloureux pour une mère de perdre un enfant.


Je sais que ce n'est pas dans l'ordre des choses de perdre un enfant, mais si les enfants peuvent se remettre de la mort de leurs parents, pourquoi l'inverse ne se ferait pas ?

Roland 32 a écrit :
Dans la grande majorité des cas ce sont quand-même les parents qui s'en vont avant les enfants.


Tu veux dire que les parents se suicident ?

En ce qui me concerne, la mort ne me fait pas vraiment peur. C'est vrai que pour l'instant, elle est loin devant moi (si en principe il est prévu que je meure de vieillesse). Je préfère de loin mourir un jour qu'être éternelle. Ca ne vous ferait pas peur d'être éternels ? J'ai envie de mourir assez jeune car je trouve la vie trop longue et je ne veux pas devenir sénile, incontinente, à moitié sourde et aveugle...
La mort des autres, je trouve ça assez excitant. C'est en partie pour ça que j'aime des jeux vidéos qui consistent à tuer. Il y a longtemps que j'ai envie d'assister à un enterrement. J'ai perdu deux grands-pères et un oncle mais je n'ai pas savouré leurs enterrements respectifs car je n'étais pas fascinée par l'univers lugubre à l'époque... J'ai déjà eu envie d'être thanatopractrice, c'est-à-dire de préparer les morts pour les rendre plus présentables, mais la formation est trop médicale pour moi.
Quand je pense à la mort, je pense à un moment de répit qui ne finit jamais. Pour moi, la mort c'est le néant, on ne s'en rend pas compte, exactement comme lorsqu'on dort sans rêver ou comme la période infinie qui précède notre existence.
Mais c'est pas facile pour tout le monde d'accepter la mort, ça peut être dur même, en plus tout le monde ne mérite pas de mourir. D'ailleurs personne n'a demandé à naître.

Ce sujet me fait penser qu'on pourrait ouvrir un débat sur le suicide, car c'est un acte très controversé qui semble révolter beaucoup de gens et qui est mal vu, ce que je ne comprends pas ; je trouve bien que les gens puissent abréger leurs souffrances, on oublie souvent que c'est l'essentiel.

LadyOldTime a écrit :
je suis incapable de me voir vieille, non pas que ça me déplaît mais je ne vois rien.


Je pense que cette impression concerne beaucoup de gens. Moi-même, je suis comme toi sur ce point-là.

LadyOldTime a écrit :
Mais quand je vois des gens qui se plaignent alors qu'ils ont tout, voire trop, j'ai du mal à les comprendre.


Beaucoup de gens disent à d'autres qu'ils ne doivent pas se plaindre parce qu'ils ont , à leurs yeux, ce qu'il faut. Mais leurs problèmes peuvent être beaucoup plus complexes, plus profonds et plus intimes qu'on ne le croît, je pense notamment aux problèmes psychologiques. Beaucoup de suicidés ne sont pas compris parce qu'on ne peut pas s'en rendre compte.


Haut
  
 
Message Publié : 24 Juil 2012, 04:17 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Juil 2012, 00:55
Je ne crois ni au Paradis, ni à l'Enfer, ni à une autre vie. Ma vision de la mort est un grand vide noir, et ça me fait peur. Si mon âme restait, elle tournerait infiniment dans ce vide noir et ça serait horrible. Si elle ne restait pas, ça serait encore plus horrible, parce que je ne serais plus rien, je ne pourrais même plus penser ou ressentir quoi que ce soit. Ça me terrifie mais c'est comme ça que j'imagine la mort. Du coup j'évite d'y penser.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 28 Juil 2012, 21:30 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Juil 2012, 18:11
Localisation : Loiret
Je ne crois pas qu'il y a de vie après la mort. J'aimerais pourtant croire à la métempsychose, qui donnerais à la mort un côté plus "rassurant" car ce serait comme recommencer une nouvelle vie tout en gardant son âme. Ce n'est pas la mort en elle-même qui m'effraie, mais le vide que je laisserais derrière moi, les conditions de ma mort et en même temps la peur d'être oubliée par les autres...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Nov 2012, 19:41 
Hors-ligne

Inscription : 18 Nov 2012, 19:14
Comme lorsqu'un foetus dans le ventre de sa mère, tranquille les premiers mois. Il change et grandit, acquérant des détails dont il ne comprend pas l'existence : des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, des poumons .... pourquoi donc cela ? ils ne me servent à rien ! La vie foetale se termine et on parle de bébé ; sa vie se termine et ........ il naît? ou il meurt ?
Une métaphore que j'ai bien appréciée quand on me l'a racontée sous forme d'une histoire et qui m'a fait changé de point de vue sur la mort. Si la vie dans le ventre de notre mère se conclue par la mort du bébé, on peut voir la mort comme le passage dans une nouvelle vie. Et outre l'existence d'autres vies, je trouve que l'idée renvoit à des principes très intéressants :
=> on ne se rappelle de rien d'une vie à une autre (vous oui? si personne ne se souvient de ses précédentes vies, personne ne peut nous dire ce qui se passera après notre mort)
=> ce que l'on appelle vieillesse n'est peut-être que l’arsenal nécessaire pour notre prochaine vie (les poumons et les sens du bébé ne lui sont d'aucune utilité pour le bébé dans le placenta (respiration par le cordon ombilical) tout comme les rides, la fragilité, les cheveux blancs, et tout ce qui va avec, ne nous est pas utile dans notre vie)
=> finir notre vie trop tôt n'est bénéfique en aucune façon : plus un bébé est né prématurément, moins il a de chance de survivre .... Donc ça ferait une raison en moins de se suicider ;P

Bref voilà, je n'adhère à aucune croyance ou secte quelconque mais je trouvais cette idée intéressante et le topic me semblait approprié pour le partager :respect: :respect: :gratte:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Nov 2012, 23:14 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juil 2012, 12:36
Je vous conseille de lire le livre " Isabelle une lumière dans la nuit" , c'est l'histoire d'une mère qui communique avec sa fille, passée de l'autre côté via l'écriture automatique.


Et sinon regardez les épisodes de Lisa Williams http://www.dailymotion.com/video/x70ue3 ... Kqg84f8Ln8


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Nov 2012, 21:47 
Hors-ligne

Inscription : 06 Oct 2012, 10:45
Localisation : BORDEAUX
moi la mort ne me fais pas peur puisque soit on est mort et y a rien donc on realisera rien soit y a une vie apres la mort et a ce moment là y aura plein de monde autour de nous...
Ce qui me fait peur c'est le moment où je vais me sentir partir ....j 'ai peur de souffrir, j 'ai peur d'etre seul de rien pouvoir faire, enfin je sais pas... c'est ce moment là que je redoute le plus, c'est pour ça que j'espere mourir dans mon sommeil


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL