Asexuel : personne qui ne ressent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels Amis-A
Nous sommes actuellement le 20 Nov 2018, 20:02

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Misanthrope ?...
Message Publié : 09 Juil 2012, 22:18 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2012, 12:36
Localisation : Île-de-France
Suis-je la seule à ressentir ça,
Ou la sensation de se sentir différent, d'un assez grand nombre de personne, ne vous donne pas l'impression d'être misanthrope ?
je dirais même plus.. avoir des tendances sociopathique..?

Je sais que ce sont de bien grands mots tous ca….

Mais pour ma part je n'arrive tellement pas a supporter la quasis totalité des gens qui m'entoure que j'en remet en question mon existence dans ce monde…

Peu être est-ce seulement un manque d'empathie de ma part ?...
(J'ai envie de dire du leur surtout….)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Misanthrope ?...
Message Publié : 09 Juil 2012, 22:33 
Hors-ligne

Inscription : 30 Juin 2012, 12:31
Je ne suis pas misanthrope, en général j'ai le contact facile avec les gens, normal, avec mon tempérament blagueur.

Et puis si les autres n'étaient pas là, comment pourrais-je appuyer mon indubitable supériorité sans personne autour ? Non je déconne.

A mon avis tu t'es enfermée dans un carcan exagéré, en décalage plus ou moins relatif avec la réalité. Le fait d'être différent n'implique pas nécessairement le repli ou la fuite. Je suis l'incarnation même de la différence, j'ai tellement peu de points communs par rapport aux autres, ça ne m'a jamais empêché d'être à l'aise socialement.

Y a beaucoup de belles choses à découvrir chez les gens, il faut juste aller vers eux et faire table rase de ses préjugés.

Crois-moi, ta misanthropie ne t'apportera jamais rien de bon. Il est tout à fait possible de concilier sa différence tout en vivant sereinement avec autrui, sans pour autant faire du théâtre et en reniant sa personnalité.

J'espère que mon message te feras voir les choses plus positivement. ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Misanthrope ?...
Message Publié : 09 Juil 2012, 22:55 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Déc 2009, 22:28
Cloud-Nine a écrit :
Suis-je la seule à ressentir ça,
Ou la sensation de se sentir différent, d'un assez grand nombre de personne, ne vous donne pas l'impression d'être misanthrope ?
je dirais même plus.. avoir des tendances sociopathique..?

Je sais que ce sont de bien grands mots tous ca….

Mais pour ma part je n'arrive tellement pas a supporter la quasis totalité des gens qui m'entoure que j'en remet en question mon existence dans ce monde…

Peu être est-ce seulement un manque d'empathie de ma part ?...
(J'ai envie de dire du leur surtout….)


J'ai eu aussi des passages dans ma vie ou j'avais des sentiments négatifs envers le genre humain en général.

Chez moi l'associabilité a été synchrone avec une période de désociabiliation où je ne voyais plus trop mes amis à cause de la distance. Mais je ne crois pas qu'il y ait un rapport avec ma différence due à l'asexualité...

A l'heure actuelle j'ai un peu changé et j'arrive à prendre plus de recul et surtout à nuancer (on peut difficilement en effet condamner toute la société). Je prend les gens avec leurs qualités et leurs défauts.

Je peux pas dire par quel moyens j'ai changé exactement, avec l'âge on s'améliore. :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Misanthrope ?...
Message Publié : 14 Juil 2012, 13:53 
Hors-ligne

Inscription : 25 Avr 2012, 15:23
Localisation : France
Je passe discrètement par ici... Je me demandais si tu avais les idées claires quant à ta différence par rapport aux gens "normaux" "dans la masse" ?

Parles-tu de l'asexualité ? ou d'autres choses ? (facultés intellectuelles etc)


Je ne pense pas que c'est un manque d'empathie... J'ai un souci un peu similaire au tien, je dis "un peu" car je ne peux pas savoir avec précision ce que tu ressens mais vu les mots que tu mets en résumé sur ça je pense comprendre. Tu ne penses pas que c'est plutôt un dégoût/une tristesse de savoir que tu ne pourras jamais être comprise profondément par 99% de l'humanité ? et comprise sur certaines choses modérément donc "supportable" à vivre, bien, par seulement 5% ? (oui je tends à espérer que 5% de la population mondiale arrive à comprendre un minimum tout un chacun en prenant du recul sur lui-même etc) donc les 95% restants... On s'en lasse, on ne sait comment réagir, et leur expliquer nos différences vont les rendre encore plus hargneux qu'au départ... Je ne parle pas seulement de l'asexualité mais de tout ce qui peut vous caractériser, les gens vont tout de suite partir dans des "oui tu adores affirmer ta différence sur tout" etc, alors qu'à la base on voulait simplement leur montrer qu'on ne fonctionne pas comme eux et que, en se mettant à leur place on espère un minimum de leur part en retour, juste ne pas mépriser nos comportements parfois décalés ou autre. Puis ils sont tellement loin de ce que nous pouvons être qu'on ressent un certain désespoir à les voir agir de façon irréfléchie ou autre alors qu'il suffirait de se poser et de réfléchir par exemple, je pense que quand on se sent foncièrement différents de "la plupart des gens" c'est dur de vivre car dans notre société tout nous amène à tendre vers l'uniformité. (avoir une religion, un mouvement politique de prédilection, une école, une classe, un rang dans la classe, un travail, un rang dans le travail, la hiérarchie où on se situe par rapport à elle etc) Tout le monde suit un peu le même schéma de vie, dans le fond... Et quand le caractère et les réactions sont différentes de ce qu'on attend de la "norme" si nous ne sommes pas trop atteints par le formatage, on se fait presque lyncher parfois. Il est extrêmement mal vu de ne pas tendre vers l'uniformité. Et je pense que quand on en échappe car trop différent, impossible de s'adapter à ça etc. On se sent coupable puis on finit par rejeter l'immense majorité de l'humanité, comme un dégoût, on a trop donné, on a fait trop d'efforts mais ils n'ont rien vu, parce qu'ils ne peuvent pas s'imaginer ce que l'on vit intérieurement, tout simplement. Ils ne peuvent pas mesurer les efforts que l'on peut faire tous les jours même juste pour leur adresser la parole, sourire, etc.

Bon.. je ne parle peut-être que pour moi, mais si tu te retrouves dans mes mots... Même sans exactitude, juste quelques similitudes très vagues. As-tu déjà vu un psychologue ? Il pourrait te donner des pistes...

En fait si j'ai bien cerné la chose, ce que tu ressens, beaucoup de surdoués le ressentent. Alors si tu vois un psy, passer un test de QI et avoir la confirmation que tu es différente de "la masse" te permettrait peut-être de mieux t'accepter et de mieux accepter les gens différents de toi, enfin à avoir un certain recul en quelques sortes, au pire les ignorer mais pas les mépriser ou du moins beaucoup moins que lors de la situation initiale...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Misanthrope ?...
Message Publié : 13 Août 2012, 20:34 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2012, 12:36
Localisation : Île-de-France
Bonjour/Bonsoir !
Tout d'abord désolé pour ma réponse tardive et merci pour vos réponses, même si vos avis diverges, c'est un sujet qui me touche particulièrement et vos avis ne peuvent que m'aider ou me rassurer.

Big Boss a écrit :
Crois-moi, ta misanthropie ne t'apportera jamais rien de bon. Il est tout à fait possible de concilier sa différence tout en vivant sereinement avec autrui, sans pour autant faire du théâtre et en reniant sa personnalité.

J'espère que mon message te feras voir les choses plus positivement. ;)


Ca tu l'a dit, elle ne m'apporte rien de bon. Mais pour ma part, le jour ou j'ai décidé d'assumer ma différence et ne plus me forcer à être "comme tout l'monde", (désolé pour mes propos) j'ai ressenti une vague de mépris total envers tous ces moutons, et j'ai beau me remettre tous le temps en question et de continuer à faire des effort, ça me surpasse, et j'en vient à être de plus en plus déçu de leur comportement.

Alic a écrit :

J'ai eu aussi des passages dans ma vie ou j'avais des sentiments négatifs envers le genre humain en général.

Chez moi l'associabilité a été synchrone avec une période de désociabiliation où je ne voyais plus trop mes amis à cause de la distance. Mais je ne crois pas qu'il y ait un rapport avec ma différence due à l'asexualité...

A l'heure actuelle j'ai un peu changé et j'arrive à prendre plus de recul et surtout à nuancer (on peut difficilement en effet condamner toute la société). Je prend les gens avec leurs qualités et leurs défauts.

Je peux pas dire par quel moyens j'ai changé exactement, avec l'âge on s'améliore. :mrgreen:


J'espère bien que tu as raison,
Parce que du coup mon rapport avec les gens me force à être hypocrite et puis je me rend compte que ça me rend égocentrique de ne faire que de les rabaisser dans mon estime….

Svane a écrit :

Je passe discrètement par ici... Je me demandais si tu avais les idées claires quant à ta différence par rapport aux gens "normaux" "dans la masse" ?

Parles-tu de l'asexualité ? ou d'autres choses ? (facultés intellectuelles etc)


Non, bien sur quand je parle de différence, je parle d'asexualité mais aussi de d'autre facteur qui ne rentre pas dans le "schémat dominant" de la société actuelle

Svane a écrit :
Je ne pense pas que c'est un manque d'empathie... J'ai un souci un peu similaire au tien, je dis "un peu" car je ne peux pas savoir avec précision ce que tu ressens mais vu les mots que tu mets en résumé sur ça je pense comprendre. Tu ne penses pas que c'est plutôt un dégoût/une tristesse de savoir que tu ne pourras jamais être comprise profondément par 99% de l'humanité ? et comprise sur certaines choses modérément donc "supportable" à vivre, bien, par seulement 5% ? (oui je tends à espérer que 5% de la population mondiale arrive à comprendre un minimum tout un chacun en prenant du recul sur lui-même etc) donc les 95% restants... On s'en lasse, on ne sait comment réagir, et leur expliquer nos différences vont les rendre encore plus hargneux qu'au départ... Je ne parle pas seulement de l'asexualité mais de tout ce qui peut vous caractériser, les gens vont tout de suite partir dans des "oui tu adores affirmer ta différence sur tout" etc, alors qu'à la base on voulait simplement leur montrer qu'on ne fonctionne pas comme eux et que, en se mettant à leur place on espère un minimum de leur part en retour, juste ne pas mépriser nos comportements parfois décalés ou autre. Puis ils sont tellement loin de ce que nous pouvons être qu'on ressent un certain désespoir à les voir agir de façon irréfléchie ou autre alors qu'il suffirait de se poser et de réfléchir par exemple, je pense que quand on se sent foncièrement différents de "la plupart des gens" c'est dur de vivre car dans notre société tout nous amène à tendre vers l'uniformité. (avoir une religion, un mouvement politique de prédilection, une école, une classe, un rang dans la classe, un travail, un rang dans le travail, la hiérarchie où on se situe par rapport à elle etc) Tout le monde suit un peu le même schéma de vie, dans le fond... Et quand le caractère et les réactions sont différentes de ce qu'on attend de la "norme" si nous ne sommes pas trop atteints par le formatage, on se fait presque lyncher parfois. Il est extrêmement mal vu de ne pas tendre vers l'uniformité. Et je pense que quand on en échappe car trop différent, impossible de s'adapter à ça etc. On se sent coupable puis on finit par rejeter l'immense majorité de l'humanité, comme un dégoût, on a trop donné, on a fait trop d'efforts mais ils n'ont rien vu, parce qu'ils ne peuvent pas s'imaginer ce que l'on vit intérieurement, tout simplement. Ils ne peuvent pas mesurer les efforts que l'on peut faire tous les jours même juste pour leur adresser la parole, sourire, etc.

Bon.. je ne parle peut-être que pour moi, mais si tu te retrouves dans mes mots... Même sans exactitude, juste quelques similitudes très vagues. As-tu déjà vu un psychologue ? Il pourrait te donner des pistes...

En fait si j'ai bien cerné la chose, ce que tu ressens, beaucoup de surdoués le ressentent. Alors si tu vois un psy, passer un test de QI et avoir la confirmation que tu es différente de "la masse" te permettrait peut-être de mieux t'accepter et de mieux accepter les gens différents de toi, enfin à avoir un certain recul en quelques sortes, au pire les ignorer mais pas les mépriser ou du moins beaucoup moins que lors de la situation initiale...


Je te suit totalement !
Et je suis non pas suivit par un psychologue mais un psychiatre (pour ma dépression dont je sort tout juste) et par un psychothérapeute (pour mes soucis social) et pour l'instant il m'a beaucoup aider pour ma phobie social mais pas pour ma misanthropie car maintenant on va dire que j'arrive beaucoup mieux à aller vers les gens mais ça en ai aucunement sincère, et comme je l'ai dit plus haut, ça me rend totalement hypocrite.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Misanthrope ?...
Message Publié : 14 Août 2012, 21:12 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Nov 2009, 00:20
Citer :
Ca tu l'a dit, elle ne m'apporte rien de bon. Mais pour ma part, le jour ou j'ai décidé d'assumer ma différence et ne plus me forcer à être "comme tout l'monde", (désolé pour mes propos) j'ai ressenti une vague de mépris total envers tous ces moutons, et j'ai beau me remettre tous le temps en question et de continuer à faire des effort, ça me surpasse, et j'en vient à être de plus en plus déçu de leur comportement.

Je comprends ce que tu veux dire, je pense très souvent la même chose que toi, j'éprouve également une sorte de mépris du genre humain.
Toutefois, quand tu rencontres quelqu'un en qui tu peux avoir confiance, qui ne te juge pas, qui t'accepte tel que tu es (et je ne parle pas d'amour, plutôt d'amitié), ou qui voit au-delà des apparences quelles qu'elles soient, c'est très agréable. Je ne dirais pas que ça me redonne foi en l'être humain, mais c'est déjà très bien (et très rare) pour moi de croire sincèrement en quelqu'un. Et c'est peut-être ce qui rend ces quelques personnes extraordinaires à mes yeux, elles sortent du lot, elles ont réussi à se démarquer de cette masse . Et elles ne sont pas forcément comme moi, n'ont pas forcément les mêmes opinions que moi, voire pour certains on aurait jamais cru devenir amis tellement les apparences nous opposent, et pourtant...
Tout ça pour dire que ce n'est pas grave en soi d'être misanthrope, il faut juste être suffisamment ouvert pour avoir l'occasion de découvrir des personnalités géniales :) Si si, il y en a ! :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Misanthrope ?...
Message Publié : 19 Août 2012, 12:12 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mars 2012, 12:36
Localisation : Île-de-France
Je pense que tu as raison..
Cependant pour ma part, je n'est toujours pas rencontré ce genre de personne ..

Et c'est sur, le fait de n'être pas très sociale ne m'aide pas du tout, mais je compte faire des effort ! (Le fait déja d'en parler sur un forum est un grand pas pour moi ...!)

merci...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Misanthrope ?...
Message Publié : 22 Avr 2014, 00:06 
Hors-ligne
Membre fondateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:34
Même si j'ai besoin de quelques heures de solitude par jour, je ne suis pas misanthrope. Bien entendu, je ne me sens pas à l'aise avec tout le monde non plus :mrgreen: Mais j'essaye de m'y appliquer.

Par le passé, j'ai eu plus besoin d'éloignement de la société, mais les choses ont changées en juillet 2011.

Empathique, j'essaye de comprendre les gens, même les plus incompréhensibles (comme les deux phénomènes que j'évoque dans le forum "paranoïa" :mrgreen: )

_________________
«The sex is the biggest nothing in all the times» Andy Warhol


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Misanthrope ?...
Message Publié : 22 Avr 2014, 10:23 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Jan 2013, 14:46
Moi je peux être très critique, m'énerver des cons nombreux et variés qui croisent mon chemin de loin ou de près...mais de là à dire que je déteste le genre humain, euh non ce n'est pas du tout ce que je pense. Au contraire, je sais aussi voir les gens bien, je sais compatir ou apporter mon aide et mon soutien, m'intéresser aux autres. Il y a des gens formidables qui rien qu'à eux tout seul compensent les milliers d'imbéciles qui enlaidissent la vie.
De plus en plus, j'essaie de ne voir que les gens intéressants, et de ne plus perdre mon temps avec les autres. Ca sert à quoi de s'énerver, de toute façon je ne les ferais pas changer. Alors qu'ils passent leur chemin et moi le mien, et surtout, qu'on ne se recroise plus :mrgreen:
Si je ne croyais pas en l'humain, je ne ferais pas mon métier. Et il vaut mieux aimer ce métier pour pouvoir le faire, car mis à part les vacances, il n'est pas de tout repos.
Ne pas oublier aussi une chose simple mais bien vraie : un sourire appelle un sourire, l'agressivité appelle l'agressivité. A méditer. :respect:

_________________
Quiconque juge se place au-dessus des autres, est un faible par la pensée.
Le monde est complexe, il n'existe pas de réponses simples.
Aujourd'hui chacun revendique son avis sur tout. C'est l'expression de l'égo, pas de l'intelligence.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Misanthrope ?...
Message Publié : 22 Avr 2014, 13:23 
Hors-ligne
Membre fondateur

Inscription : 22 Août 2008, 19:32
Définition du con - Si on ne triche pas.
Personne qui n'est pas d'accord avec soi et/ou qui ne veut pas admettre qu'on a raison.
Donc, lorsqu'on a devant soi un con qui s'oppose à soi et qui ne veut pas admettre qu'on a raison, le con a devant lui un con qui s'oppose à lui et qui ne veut pas admettre qu'il a raison.
C'est l'effet boomerang.
:( ou :D selon ce qu'on en pense.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
cron

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisUtiliser phpBB avec un certificat SSL